Vous êtes ici

L’Institut Claudius Regaud expérimente le télétravail à grande échelle

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Description 

Demande 

Pierre angulaire de l’Oncopole de Toulouse, l’Institut Claudius Regaud, entièrement dédié à la lutte contre le cancer, emploie soignants, chercheurs et universitaires. Début 2017, l’Institut s’est engagé dans une démarche de déploiement des outils numériques pour encourager le télétravail partiel et l’organisation de conférences avec des partenaires éloignés depuis ses locaux. « Nos services RH, Informatique et Santé au Travail ont créé un groupe de pilotage interne qui intégrera les organisations syndicales et l’encadrement" confie Dominique Raynal, DRH de l’Institut. Ce projet s’est construit grâce au soutien du Transformateur numérique, dispositif public d’innovation collaborative financé par l’État. 

Démarche 

Le Transformateur numérique, qui fait partie du plan « Numérique Emploi Travail » (NET) lancé par le Ministère du Travail, a été créé en 2016 par l’Anact et la Fondation internet nouvelle génération (Fing). Son ambition : appuyer des projets combinant innovation technologique et sociale. Son objectif : concevoir et favoriser l’usage et l’accès de tous à des technologies numériques au service de la qualité de vie au travail et de la mobilité professionnelle.

Trois types de projets sont concernés : ceux des start-ups de service numérique, ceux portant sur l’organisation et ceux liés à la méthodologie de projet et portés par des cabinets de consultants. La première étape consiste à faciliter le codéveloppement de quinze projets présentés par leurs porteurs, et ce, en mobilisant des outils conçus avec des designers. Quatre projets sont retenus pour bénéficier d’un second niveau de soutien du Transformateur. Une nouvelle session de deux jours est alors consacrée à la scénarisation, au coaching et aux apports d’expertise avant de construire la feuille de route d’un accompagnement sur mesure.

Changement de culture

Pour l’Institut Claudius Regaud, la feuille de route intègre notamment des contraintes et spécificités propres au secteur médical. « Avec le télétravail, des dossiers de patients peuvent sortir de l’Institut. Nous devons donc réfléchir aux mesures techniques ou réglementaires à prendre concernant le secret médical », explique Dominique Raynal.

Le groupe de pilotage évalue également ce que le recours à des « tiers lieux » induit en matière de temps de déplacements et de nouveaux équipements informatiques. « Nous avançons avec prudence, en introduisant une notion d’équité envers les salariés qui ne sont pas en situation de télétravailler », poursuit le DRH. Concernant les expérimentations à venir, il compte sur l’Anact pour faciliter la mise en oeuvre d’un mode de travail collaboratif. Objectif : le changement radical de culture au sein de l’Institut.

 

Bilan 

"Des expérimentations développées sur les conseils de l’Anact seront mises en place avec des salariés volontaires ; l’approche consistant “à agir petit pour penser grand”, avant de déployer les solutions à la fin de l’année 2017 ou au début 2018 » explique Dominique Raynal, DRH de l’Institut.

"Le projet de l’Institut Claudius Regaud offre un intérêt particulier, car il concerne les métiers de la santé considérés comme “non télétravaillables”. De plus, il résulte davantage d’une réflexion d’ordre stratégique et organisationnel, l’Institut étant confronté à une problématique territoriale de flux domicile-travail ainsi qu’à une situation interétablissements qui requiert une certaine mobilité. L’équipe a bien saisi l’intérêt de l’analyse des avantages et inconvénients à télétravailler et des conditions pour un télétravail de qualité, et tous ont compris que l’expérimentation pouvait faire progresser les pratiques managériales." - Karine Babule, chargée de mission à l’Anact.

Lire aussi

Méthodes et outils associés

1
2
3
4
5

Dans les projet de conception l'utilisation d'un logiciel de 3D dynamique et la modélisation obtenue permet à l'entreprise, et en premier lieu aux

Employee driven scenario

Employee Driven scenario (ou scénario participatif) est une démarche de conception qui s'appuie sur la connaissance que les salariés ont de leur ac

espace de travail schema methode

La conception ou l’aménagement d’un espace de travail est une occasion unique d’amélioration des conditions de travail en abordant le plus en amont

Tout au long du projet de conception et de construction de sa nouvelle usine, une filiale du groupe Eramet a imposé aux constructeurs et fournisseu