Vous êtes ici

Les facteurs psychosociaux de risques au travail et la santé : une approche par genre des données statistiques nationales

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Type de publication
Page(s)
98
Auteur(s)
  • Nicot (Anne-Marie)
0

Logos FSE

Les travaux récents conduits par l’Anact sur les questions de conditions de travail au regard du genre ont montré que la sinistralité Accidents du Travail et Maladies Professionnelles (AT/MP) évolue de manière assez défavorable aux femmes sur les dix dernières années. Par ailleurs, les interventions réalisées par le réseau Anact-Aract dans des entreprises ont permis de mettre en évidence un certain nombre de processus qui tendent à fragiliser la position de certains groupes de femmes par rapport au travail et à la santé au travail, à court ou moyen terme. Un lien apparaissait donc entre ces deux niveaux d’analyse, celui du niveau très global de la sinistralité AT/MP et celui très singulier de l’intervention en entreprise sur des situations de travail (généralement dans un atelier ou un nombre limité d’unités de travail).

Dans un certain nombre de cas, les intervenants du réseau Anact-Aract étaient aussi interpelés par les entreprises sur certaines « spécificités des femmes » par rapport aux troubles de santé psychique.

Aussi, pour tenter de mieux comprendre les liens entre ces différentes questions et registres d’observation, l’Anact a décidé d’engager un travail exploratoire sur ce que les données statistiques nationales permettent d’établir comme liens entre les facteurs psychosociaux de risques au travail, d’une part, et la santé des femmes et des hommes, d’autre part.

Télécharger