Vous êtes ici

Les dynamiques du travail

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Visuel - Les dynamiques du travail - RDCTn7
Page(s)
11
Auteur(s)
  • Marie Benedetto-Meyer
  • Marion Gilles
  • Thierry Rousseau
  • Laurent Willemez
1

Depuis les années 80 au moins, le travail est sommé de se transformer et de s’adapter face à un environnement qualifié d’incertain et de menaçant. Cette adaptation à laquelle il ne semble pas possible de se soustraire est présumée valoriser l’autonomie et l’implication des travailleurs. La notion « d’implication contrainte » est parfois proposée pour rendre compte de cette évolution un peu paradoxale1. Il s’agit de « faire face » à de nouvelles exigences productives en appelant le travail à jouer un rôle prépondérant dans un univers plus mouvant et dont les règles ne sont pas posées à l’avance2. Aujourd’hui, même une notion comme celle « d’entreprise », qui semblait solide il y a peu, est remise en cause. Les bornes – organisationnelles, institutionnelles et même légales –, dans lesquelles le travail prenait forme et se mobilisait tendent à se désagréger. Le développement des plates-formes, la Gig Economy, les tiers-lieux, pour ne prendre que ces innovations organisationnelles, témoignent d’un fractionnement des lieux spatiaux et temporels dans lesquels s’effectue l’activité productive. Il semble ainsi exister une vraie demande pour trouver de nouveaux cadres pour articuler le travail à l’entreprise et plus largement à des formes d’action collectives renouvelées.

▶︎ Retour au sommaire du septième numéro

Télécharger