Vous êtes ici

Les crèches d'entreprise, levier d'action sur les inégalités professionnelles et le stress ?

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

L'observatoire de la parentalité en entreprise et le ministère du Travail ont lancé le 16 février le club "Crèches et entreprises". Ce club réunit des entreprises exemplaires en matière de création de places de crèche ou de financement de berceaux en faveur des enfants de leurs salariés. Soit une des mesures les plus plébiscitées par les salariés-parents, avec l'aménagement des horaires, le temps partiel et le télétravail.

Le gouvernement veut créer 10.000 places de crèches d'entreprise d'ici 2012, a indiqué mardi Xavier Darcos, Ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville, en lançant le club "Crèches et entreprises" à Paris avec Nadine Morano, secrétaire d'Etat en charge de la Famille.

Ce club réunit des entreprises exemplaires en matière de création de places de crèche ou de financement de berceaux en faveur des enfants de leurs salariés. C'est une des mesures les plus plébiscitées par les salariés-parents, avec l'aménagement des horaires, le temps partiel et le télétravail (Baromètre 2009 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale). Animé par l’Observatoire de la parentalité en entreprise, le club "Crèches et entreprises" a pour objectif d’engager une dynamique en faveur de l’investissement d’employeur en la matière.

Les 60 entreprises membres fondateurs, parmi lesquelles AREVA, Orange, Total, Sagem, Corsair Fly, Renault, PSA, BNP Paribas, ainsi que des PME (Cuisines Schmidt, Chicorée Leroux) ou des très petites entreprises (cabinet d’architecture Profil Architecture à Clichy-la-Garenne ou le magasin Modern Décor à Viroflay) échangeront leurs expériences en vue de la réalisation d’un guide des bonnes pratiques à paraître en juin prochain. Le site de l'Observatoire de la parentalité en entreprise propose déjà de nombreux exemples de pratiques développées par les entreprises en faveur de la conciliation vie familiale-vie professionnelle.

Dans le cadre du Club, elles s’engagent en outre à parrainer chacune une nouvelle ou plusieurs entreprises dans l’année qui n’auraient pas encore créé ou financé de places de crèche.

Avec en France un taux de natalité de 2,02 enfants par femme et un taux d’activité des femmes de 83 %, la conciliation entre la vie familiale et la vie professionnelle est un enjeu majeur pour le pays, a rappelé la secrétaire d'Etat.

Pour sa part, Xavier Darcos a souligné qu'outre "l'équilibre social, familial et professionnel du salarié parent", le dispositif représentait un intérêt pour l'entreprise "en terme d'attractivité", ainsi qu'un moyen de "remédier aux inégalités professionnelles entre les hommes et les femmes".

A lire :
- la page dédiée du site du ministère du travail
- l'article "Des horaires flexibles et moins de stress" de 20 minutes
- l'interview d'Anne Lauvergeon, PDG d'AREVA à 20 minutes
- l'article du matin.ch sur le cas d'une entreprise de Mulhouse
- Baromètre 2009 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale