Vous êtes ici

Les conditions de réussite de votre projet d'investissement industriel

Simulation maquette

Le réseau Anact-Aract a développé une démarche spécifique pour aider les entreprises à anticiper toutes les dimensions d'un projet d'investissement (contenu et organisation du travail, évolution des compétences, effets sur la qualité, effets sur la santé, etc.).

En partant d’objectifs clairs en cohérence avec la stratégie de l’entreprise, la méthode du réseau Anact-Aract permet d'intègrer progressivement les éléments d’une réalité à venir de l’entreprise.


3 points clés pour réussir votre projet

Les points clés de cette démarche de conception consistent à :

  • Définir le projet en fixant un périmètre et des objectifs réalistes, à partir d’une analyse de la situation existante dans toutes ses dimensions : économique (investissement rendu nécessaire par des exigences nouvelles du client,  la pression concurrentielle…), technique (exigences de qualité, nouvelles normes, implantation des lieux…), organisationnelle (flux de circulation, outil de gestion de production…) et sociale)
  • Maîtriser le projet et le changement associé grâce à une démarche pilotée, partagée et concertée qui précise le rôle respectif et les relations attendues de chacun (direction, prestataires, chef de projet, équipe projet, représentants du personnel, salariés)
  • Mobiliser les outils et méthodes permettant de connaître les situations de travail existantes (pratiques développées, contraintes gérées, astuces déployées)  mais surtout d’anticiper les situations futures, favorisant l’implication des futurs utilisateurs du bâtiment (process,  outils...) qui permettront de lever les irritants ou obstacles au travail par le passé, de préserver, voire optimiser, les facteurs positifs existant, etc.)

Considérant que c’est dans l’usage même du système de travail que se jouera la pertinence de l’investissement, l’impact sur la qualité, la productivité et les opérateurs (santé, sécurité, compétences, engagement), la prise en compte des conditions futures de réalisation du travail constitue le fil conducteur de cette démarche.

Simuler pour concevoir de nouvelles situations de travail

Pour créer de nouvelles situations de travail, prenant en compte les conditions futures de réalisation du travail, simuler consiste à pouvoir :

  • CONNAÎTRE et comprendre des processus qui échappent à l’observation et ne peuvent être appréhendés sur le terrain sans une prise de parole organisée des salariés concernés ;
  • ANTICIPER, les effets d’une transformation sur les conditions de travail et la santé des salariés, mais également sur la fiabilité d’un process, sur la qualité, les délais… ;
  • AGIR pour expérimenter, prendre les bonnes décisions, former ;
  • INTERAGIR en créant les conditions d’un dialogue sur le travail actuel et futur entre concepteurs, utilisateurs et décideurs.

 La simulation des conditions de réalisation du travail met en scène trois entités :

  • Une situation de travail projetée, à concevoir sur la base de scénarios mettant en évidence certaines caractéristiques hypothétiques des futurs modes opératoires ;
  • Un outil intermédiaire de représentation simple (plan, maquette) ou plus élaboré (interface 3D dynamique, réalité virtuelle, tablette interactive) ;
  • Un groupe de personnes intéressées (concepteurs, opérateurs…) en interaction avec l’outil de représentation et la situation de travail évoquée.

La conduite de ce type de démarche suppose des prérequis tels que des connaissances sur le fonctionnement de l’homme au travail et des compétences en matière d’analyse des situations de travail et d’animation d’espace de discussion.

Le réseau Anact-Aract constitue une plateforme ressource au service des projets de transformation pour de l’information, de la formation, de l’assistance et de l’accompagnement, la mise en relation éventuelle avec d’autres services (conseil, outils numériques de simulation…) et la contribution à des projets sectoriels.