Vous êtes ici

Lean et conditions de travail : une initiative en Lorraine

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Des PME lorraines ayant mis en oeuvre des démarches lean constatent une amélioration de la productivité, mais un aussi un impact sur la santé des salariés. Avec l’appui de l’ARACT, une action régionale vise à cerner les conditions d'un déploiement intégrant l'ensemble des dimensions de la performance.

En Lorraine, une cinquantaine de PME a bénéficié d’un appui de la DIRECCTE sur la mise en œuvre du lean manufacturing. Un projet régional enclenché dans le cadre du Plan Qualité et Performance 2010 impulsé par l’Etat depuis 2008.

Certaines de ces entreprises s’interrogent aujourd’hui sur les effets possibles de ces démarches. Elles notent, certes, les effets bénéfiques dans un premier temps des réorganisations en matière de qualité et de productivité. Mais constatent également dans la durée des dégradations dans l’organisation de la production ou du climat social : tensions, conflits, stress, …

Face à ce constat, la DIRECCTE a sollicité l’Association Régionale pour 'Amélioration des Conditions de Travail (ARACT) pour une recherche-action visant à mieux comprendre les liens entre la mise en oeuvre du lean, et les possibles effets en termes de conditions de travail pour les salariés.

Quel modèle de la performance ?

L’usage qui est fait actuellement du lean est assez éloigné de la philosophie développée initialement par ses concepteurs. Cependant, l'hypothèse d'un usage "dévoyé" des outils du lean ne peut, à elle seule, expliquer les problèmes rencontrés.

L’hypothèse de départ du projet lorrain est plutôt que dans certaines entreprises, le lean est déployé à partir d’une représentation erronée de la performance. D'une représentation réduite de ce qui fait  "valeur ajoutée" dans le travail.

Cette représentation de la performance n’intègre généralement pas les coûts indirects, en particulier ceux liés aux dimensions sociales du travail et de l’entreprise. Des « effets de bord » sur les conditions de travail peuvent alors être constatés, se traduisant par une montée de l’absentéisme, le retrait des salariés, ou l’apparition de maladies professionnelles. Autant de dysfonctionnements qui viennent entamer les capacités de production et dégrader le positionnement concurrentiel. 

En revanche, les entreprises capables d'identifier ces mécanismes savent modéliser différemment la performance, et mobiliser dans de meilleures conditions les outils d’amélioration continue du lean.

Comprendre les pratiques de terrain

C'est pour mieux appréhender cette tension entre « vertus attendues de la démarche » et « résultats effectivement constatés pour toute l’entreprise », que le projet lorrain est lancé. Il s’appuiera avant tout sur un travail de terrain. L'ARACT Lorraine, en partenariat avec la CCIR, proposera un accompagnement à des PME de la région engagées dans des démarches lean et souhaitant progresser sur la cohérence des deux enjeux : performance et conditions de travail.

La recherche-action s’articulera autour de temps individuels et collectifs menés en parallèle:

  • Des temps individuels avec chacune des entreprises pour poser un diagnostic rétrospectif dont la démarche lean a été ou est menée. Ce diagnostic est mené par un binôme (Aract ou conseil et conseil lean) après ou en cours d’une application lean. L’approche en binôme permet d’éviter les passages successifs ou les approches « l’une contre l’autre ». Il s’intéresse aux motivations des acteurs a engager cette démarche, aux effets attendus, et aux résultats en matière de production, productivité, performance globale et effets sur les salariés.
  • Des temps collectifs avec les entreprises pour mieux identifier les enjeux, capitaliser à partir des diagnostics et travailler concrètement autour de situations-problèmes. Ces temps sont l’occasion de traiter de questions pratiques concernant plusieurs entreprises : conditions de mise en œuvre, indicateurs, etc. Ils se déroulent à tour de rôle chez chacune des entreprises engagées.

L’action est construite de telle manière que les résultats attendus soient bénéfiques pour les entreprises engagées dans l’action, mais également pour celles de la région utilisant ces démarches. Financée par la DIRECCTE et le Conseil régional, elle se concluera par la production d’un guide intitulé par exemple : « Comment concilier démarches Lean et amélioration des conditions de travail ? »

Michaël PAQUIN, Chargé de mission ARACT Lorraine

note: Qu'est-ce que le lean manufacturing ?

Le terme "lean" est utilisé pour qualifier un système de production spécifique à Toyota, mis au point au Japon dans les années 70. Il recouvre aujourd’hui un ensemble plus large d’outils ou de démarches ayant en commun la recherche de la performance - productivité et qualité - par l'amélioration continue et l'élimination des gaspillages.  [En savoir plus sur le lean ...]

Crédits photo : Commission européenne - Emploi, affaires sociales et inclusion (© Union européenne)