Vous êtes ici

Le stress se donne en spectacle

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Cas entreprise Mecabourg

A propos

Référence
753
Catégorie
Secteur d'activité
Effectif
Code APE
Région
Lorsque dans une compagnie les artistes ont a la tête à gérer en même temps la création artistique, les chorégraphies, les costumes et la comptabilité, les corps trinquent. Et le spectacle flotte. Les danseurs deviennent des penseurs sur scène… Oui, jusque dans ces métiers-là, le stress doit faire l'objet d'une véritable prévention.

Ajouter à ma liste de lecture

Qui ? 

Cette compagnie de danse engagée, aborde le thème des violences faites aux femmes. Dans leurs représentations, l'équipe artistique, composée uniquement de femmes, mêle l'art de la danse et l'art du théâtre. l'organisation s'appuie sur le directeur artistique et l'administrateur qui font appel, en fonction des choix de diffusion des créations, à des intermittents (régisseur, technicien lumière).

Quel était le problème à régler ?  

S'inscrivant dans un projet de développement et de diffusion des bonnes pratiques en matière de prévention des risques professionnels au niveau territorial, ARVISE s'est rapprochée de cette compagnie pour mieux connaître les contraintes de réalisation du travail des métiers du spectacle vivant. Cela a permis à l'administrateur de découvrir l'obligation légale de l'évaluation des risques professionnels; celui-ci a donc demandé à l'intervenant de l'accompagner dans cette démarche.

Qu’ont-ils fait ?  

L'intervention a été l'occasion pour l'équipe de comprendre l'intérêt d'appliquer une démarche de prévention structurée qui leur permettait de prendre du recul sur leurs pratiques, non seulement d'un point de vue artistique, mais aussi fonctionnel, et intégrant la question de leur santé et de leur sécurité :

- en premier lieu, une verbalisation par les membres de la compagnie de leur perception des contraintes de travail et des risques inhérents sur leur santé ;

- en second lieu, une phase d’observation d’une situation de travail ;

- et, enfin, un débriefing permettant de mettre à plat les différentes situations de risques, de les évaluer, d’identifier les actions correctives à mettre en place.

Quelques exemples de risques repérés :

- L’usure physique du danseur : au-delà de l’échauffement pratiqué et prévu dans le temps de travail de chaque service, la compagnie propose désormais une mutuelle qui donne accès à des séances d’ostéopathie. Dès le processus de création, la chorégraphe intègre les fragilités des artistes dans les choix de mouvements.

- Le risque de surinvestissement émotionnel, notamment pour ces artistes qui portent des messages forts pouvant évoquer des situations vécues. La vigilance sur leur capacité à prendre du recul au regard des thèmes traités par la compagnie, tant au moment du recrutement qu’au quotidien en intégrant comme phase obligatoire du processus de création des moments de débriefing facilitant la prise de parole.

- L’importance de prendre un régisseur compétent et confirmé pour préparer les spectacles, prendre contact avec les accueillants, rédiger des fiches techniques. Cela évitera le stress aux artistes qui, jusqu'ici, étaient dérangés dans leur propre préparation artistique, intense avant la représentation; ils seront ainsi mentalement libérés pour soutenir la personne sensée les assister techniquement.

- Enfin, le risque de report de la contrainte financière sur chaque artiste qui préfèrera donner de son temps plutôt que de voir le projet de création ne pas aboutir. Ce risque pourrait être limité si dès la phase de conception était intégré un certain nombre de questionnement : Quel sera le retour sur investissement de cette création ? Quel sera le coût accepté par les financeurs au regard du nombre de spectateurs touché ? Quel en sera le seuil de rentabilité ? Comment la diffusion des créations sera-t-elle assurée ?… Toutes ces questions ont amené la compagnie à revoir l’organisation de la structure. Il a été alors décidé de créer un emploi de “chargé de diffusion“.

Avec quels effets ?  

Le tableau dressé sur l’origine des risques a été large et a permis aux membres de prendre conscience que d’une part, les risques peuvent être mieux maîtrisés par une approche collective et non seulement individuelle, comme ils en avaient déjà la pratique, et d’autre part, le collectif peut générer des risques nouveaux et impacter directement leur santé par des choix stratégiques ou organisationnels mal préparés.

Méthodes et outils associés

1
2
3
gamme travail & réalités

Depuis plusieurs années, nous développons une gamme de jeux pédagogiques, intitulée "Travail & Réalités".

outils travail

Le réseau Anact-Aract propose différents outils et services destinés à ceux qui s'engagent dans des projets d'amélioration des conditions de travai

Publiées dans un supplément au n°345 de la revue Travail et changement, ces 12 propositions sont autant de voies d’amélioration du fonctionnement d

close