Vous êtes ici

Le réseau Anact-Aract missionné pour le prochain Plan Santé au travail

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Les orientations du 3e Plan Santé au travail (2015-2019) ont été validées ce 27 janvier par le ministre du Travail François Rebsamen. Elles ont été proposées par les membres du Conseil d’orientation sur les conditions de travail (Coct), auquel participe activement le réseau Anact-Aract.

Les orientations du prochain Plan Santé au travail affirment que la santé et une approche positive du travail sont une condition de la performance des entreprises. En ce sens, ces orientations s’inscrivent pleinement dans les messages et travaux du réseau Anact-Aract. Ces orientations comprennent 7 grands axes.

 

Les 7 axes du Plan Santé au travail pour 2015-2019

  1. « Faire de la prévention des risques une priorité, en rupture avec une approche qui fait prévaloir la réparation. »
  2. « Développer l’accompagnement des travailleurs et des entreprises dans la prévention de la rupture des parcours professionnels en lien avec l’état de santé et favoriser leur maintien en emploi. »
  3. « Accompagner les entreprises dans leur démarche « Qualité de vie au travail » ». L’Accord national interprofessionnel sur la qualité de vie au travail (ANI QVT) de juin 2013 prévoit la possibilité pour les entreprises de recourir au réseau Anact-Aract pour bénéficier d’un accompagnement dans la mise en œuvre d’une démarche qualité de vie au travail. Le réseau Anact-Aract sera ainsi mobilisé sur cet axe surtout pour sensibiliser et former les acteurs des entreprises, en particulier des TPE/PME dans leur démarche QVT. Des outils méthodologiques seront élaborés. Il s’agira également de valoriser et de diffuser les « bonnes pratiques » : télétravail, gestion des TIC, conciliation vie privée - vie professionnelle, etc.
  4. « Simplifier le droit pour renforcer l’efficacité et l’effectivité des règles pour une plus grande protection des salariés, notamment dans les PME/TPE. »
  5. « Prioriser certains risques pour renouveler la prévention d’accidents et de l’usure professionnelle. »
  6. « Rassembler et mettre en perspective les données de santé au travail pour aboutir à un système d’informations plus lisibles, partagées entre tous les acteurs, et davantage mises au service de l’action en matière de prévention. »
  7. « Améliorer la complémentarité opérationnelle des acteurs de la santé au travail pour renforcer l’efficacité de l’action publique et privée dans le domaine de la santé au travail. »

À travers ce prochain Plan Santé au travail, le réseau Anact-Aract confirme son rôle d’expert pour mettre en œuvre ces grandes orientations qui visent à une meilleure qualité de vie au travail et donc à une meilleure santé au travail.

Ce 3e Plan Santé au travail avait été évoqué par le directeur général de l'Anact, Hervé Lanouzière, en ce début d'année : « 2015, année du 3e Plan Santé au travail, dans lequel le réseau entend prendre toute sa place, ne sera pas une année de transition pour notre réseau. Elle sera résolument une année d’action ».

En savoir plus

close