Vous êtes ici

Le CHSCT, acteur de la performance de l’entreprise

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
chsct

A propos

Référence
282
Catégorie
Secteur d'activité
Code APE
Dans cette agence logistique, les nombreux arrêts de travail amènent à identifier les facteurs de risques. La démarche révèle des facteurs physiques (ports de charges) et psychiques (nombreuses références de colis) importants. Elle débouche sur une approche globale et met en évidence un nouveau lieu de débat : le CHSCT.

Ajouter à ma liste de lecture

Description 

Cette plate-forme logistique de produits très divers (textiles, huiles moteurs, TV/ Hi fi …) opère principalement pour un unique client de la grande distribution.

Le site entrepose les différents produits, les prépare et les redistribue aux magasins clients.

Plusieurs métiers sont ainsi identifiés : la réception des articles, la préparation et le contrôle des commandes, leur expédition.

Demande 

Cette agence logistique est confrontée à des arrêts de travail importants consécutifs à des accidents divers mais assez récurrents et survenant dans différentes situations de travail (manutentions, déplacements, collisions).

Un diagnostic décidé par l'ensemble des partenaires de l'entreprise (Direction, CHSCT, Médecin du travail) doit permettre de cerner les facteurs de risques et les causes de ces arrêts de travail, et d'identifier les pistes de solutions les mieux adaptées aux situations et aux projets de l’agence.

Démarche 

Au regard de la taille du dépôt, tous les postes ne peuvent naturellement pas être analysés. Il convient alors de définir les situations prioritaires sur lesquelles l’étude doit porter. Ainsi le CHSCT décide d’axer l’intervention sur les postes de réception et de préparation de commandes dans deux secteurs.

Des hypothèses formulées au départ de l'action, se confirment au cours de l'analyse. Celle-ci, classique, repose sur des entretiens avec les salariés, des observations des situations de travail et des croisements de différentes données (ancienneté, compétences, activités, types d'arrêts).

Une forte pénibilité est pointée avec notamment des poids manipulés importants et concentrés sur quelques heures. Ce dysfonctionnement interne au niveau des conditions physiques de travail est pressenti comme source potentielle des arrêts de travail (accidents, maladies).

Des variables viennent se rajouter : panne des transpalettes électriques, chute de colis, triage en multi-colis, repalettisation selon le conditionnement imposé par le client. Des postures de travail très défavorables sont aussi identifiées : prise des colis dans les semi-remorques, pose des colis sur les palettes, filmage des palettes.

Une fatigue psychique est également soulignée. Les postes étudiés requièrent, tout au long de la journée, une bonne connaissance des références et adresses des colis en préparation de commandes. À cela viennent s’ajouter de façon assez récurrente des heures supplémentaires qui amplifient cette fatigue. Un mal-être, voire du stress, sont également évoqués.

Ces situations génèrent de l'absentéisme et perturbent le système.

Le recours aux intérimaires est nécessaire pour assurer les commandes et réceptions colis, mais ils ne connaissent pas toutes les références. De ce fait, une nouvelle charge incombe aux "anciens" présents et une perte d'expérience est constatée notamment pour la constitution d'une palette qui doit être homogène et stable.

Il n’y a pas de polyvalence, ni entre les secteurs ni entre les métiers. Les parcours professionnels sont de fait très limités et le fonctionnement repose sur des primes individuelles qui sont mal vécues car peu comprises.

Ces situations entrainent au final une baisse de la performance globale pour l’entreprise puisque des problèmes de qualité sont constatés suite à des retours palettes mal traités.



Ces différentes données sont à rapprocher de changements importants prévus dans l’année à venir : modification de l’organisation de l’entrepôt ; projet de commande vocale, afin de réduire les terminaux embarqués, porteurs de risque aussi pour les salariés.



Une nécessaire anticipation et préparation de ces changements, avec l’association des salariés et de leurs représentants, s’avère alors indispensable.

Bilan 

L’analyse des conditions de réalisation du travail a permis une relecture des arrêts, une meilleure compréhension des données et leurs différents liens, afin d’accéder à des solutions proches de la réalité du travail, tout en tenant compte des attentes des salariés et de l'efficacité de l'organisation.

Quelques actions plus marquantes sont à signaler : l’achat d’engins de manutention, la mise en place d’une signalétique au sol, la création de la fonction RH sur le site, la réflexion autour d’une activité “gym” pour les salariés volontaires, une implication plus forte des salariés dans le projet commande vocale, une enquête de satisfaction vers les salariés (aspects physiques et psychiques, renouvelée tous les 2 ans), une formation “Communiquer” à destination des chefs d’équipe, une charte “sécurité” pour les intérimaires.



Avec cette action, l’entreprise est passé d’une réflexion “micro” concernant les arrêts de travail, à une réflexion plus globale avec un nouveau lieu de débat : le CHSCT.

Méthodes et outils associés

1
2
3
Ressources Prévention du sexisme au travail

Repères pour évaluer les risques, outils de sensibilisation, pistes d'action en matière d'organisation du travail...

Comment analyser le travail avec la méthode des « situations-problème »

La méthode « situation-problème » permet aux équipes de travail de mieux comprendre, résoudre et prévenir les situations de tensions, de difficulté

Le kit gratuit "L'usure professionnelle. Comment agir pour l'éviter"

Ce kit gratuit détaille les 4 étapes pour prévenir l'usure professionnelle et propose les outils nécessaires à leur mise en œuvre.

Se former

Cette formation permet d’acquérir les bases méthodologiques dans le but d'analyser les données...

Cette formation permet d’acquérir en pratique une nouvelle technique d’animation ludo-...

close