Vous êtes ici

L'Aract et les préventeurs de la région Centre se mobilisent sur le stress au travail

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Les acteurs de la prévention de la région Centre sont mobilisés sur le stress au travail. En 2007, déjà, une expérimentation était lancée dans 6 entreprises volontaires que l'ARACT et la CRAM ont accompagné dans leur démarche de prévention. Cette initiative doit permettre de produire un jeu de "fiches repères" thématiques destinées aux acteurs de l'entreprise.

Avant que le thème de la souffrance au travail ne fasse la une de l'actualité, certaines ARACT avaient détecté une augmentation des demandes d’appui des entreprises pour agir sur le stress et prévenir les risques psychosociaux.

En région Centre, par exemple, l'association régionale avait lancé dès 2007 un projet associant les partenaires régionaux de la prévention, avec pour objectif de produire et diffuser des outils à destination des entreprises et des acteurs relais de la région. Pour y parvenir, six entreprises volontaires, de taille et de secteur d’activité différents, ont été accompagnées par l'ARACT Centre et la CRAM pour une expérimentation dans la prévention de leurs risques psychosociaux.

Pour chacune de ces entreprise, la prestation réalisée comporte :

  • une objectivation de la situation
  • une analyse des facteurs de risques
  • un accompagnement dans la mise en oeuvre de solutions

En 2009, en parallèle avec la mise en œuvre et le suivi des plans d’actions, l'ARACT et la CRAM ont entamé un travail de capitalisation. Celui-ci se traduira en 2010 par la mise à disposition des premiers livrables du projet :

  • l'organisation d'une manifestation en octobre destinée à mobiliser les entreprises de la région et à lancer la phase de diffusion des outils.
  • la livraison d'un jeu de "fiches repères" thématiques destinées aux acteurs de l'entreprise (comment communiquer sur le sujet ; intérêt d'un questionnaire ; qui associer à la démarche ;  y a-t-il urgence dans mon entrerprise ; ...)
  • le lancement des sessions de formation.

En complément de l'appui proposé directement aux entreprises, les préventeurs régionaux ont prévu des actions complémentaires :

  • la mise en place d'une consultation médicale spécialisée "souffrances au travail"
  • la création et l'animation d'un réseau régional de consultants
  • la mise au point d'une méthode d'intervention commune aux différents préventeurs
 
Paroles d'acteurs ...

Pourquoi s’engager dans une démarche de prévention ? - Le point de vue d’un DRH :

« Les RPS sont une menace croissante sur la santé au travail : nous sommes attentifs à cette tendance. C’est un risque qui peut affaiblir l’entreprise dans sa démarche de progrès et constituer un handicap de compétitivité à prendre au sérieux. »

Premiers impacts de l’action - Le point de vue des représentants des salariés :

« Un élément positif dans ce projet est que les instances du personnel sont favorables à l’action comme la Direction et c’est rare ! »

Quel diagnostic et quelles actions? - Extrait d’un journal d’entreprise

« Sur quels sujets, allons nous travailler ? Deux orientations se dégagent : l’information et la communication, d’une part, mais aussi mieux articuler besoins de l’entreprise avec ceux des salariés (besoin de reconnaissance), d’autre part. Par exemple : l’axe du développement de la polyvalence va tenir compte à la fois de la pénibilité des postes, de la charge de travail et des vœux de formation

 

 

Extrait du DVD "Les conditions de travail dans toutes leurs dimensions" - Aract Centre 2009
Site de l'ARACT Centre

close