Vous êtes ici

La semaine pour la qualité de vie au travail en Auvergne Rhône-Alpes

Organisée du 13 au 17 juin, la semaine pour la qualité de vie au travail se décline à travers toute la France. Zoom sur la région Auvergne Rhône-Alpes.

Visuel - Programme SQVT 2016 Auvergne-Rhône-Alpes

La nouvelle grande région Auvergne Rhône-Alpes est considérée comme la deuxième région la plus dynamique de France dans le développement de l’économie numérique, d'après le Clust’R numérique qui représente la filière "logiciel et services numériques" en Auvergne Rhône-Alpes. Le numérique est très présent dans les activités liées aux composants électroniques, aux microsystèmes, à la construction informatique, aux télécommunications, technologies logicielles, jeux vidéos, agences web et multimédia. A elle seule, la filière "audiovisuelle, logiciel, web" représente plus de 100.000 salariés.

Des besoins différents d'une entreprise à l'autre

Malgré ce dynamisme, cette filière est confrontée à des difficultés de recrutement et d’anticipation de sa croissance. "La prise en compte de la qualité de vie au travail est un véritable enjeu pour ce secteur", explique Jérôme Bertin, responsable de l'équipe Mutations et territoires d'Aravis-Aract Auvergne Rhône-Alpes. Les besoins diffèrent d'une entreprise à l'autre: PME à la recherche d’agilité, start up en forte croissance, entités qui mutualisent leurs effectifs à l'occasion d'un projet commun, etc. Dans cette région, complète Anne-Cécile Lombardy, déléguée territoriale Auvergne, "le numérique est aussi un axe fort du développement économique et territorial". 98% du tissu régional est constitué de TPE-PME dont une majorité est confrontée à des besoins d’accompagnement du changement lié aux évolutions numériques, intégrant le volet humain (conduite de projets posant la question de la qualité de vie au travail/QVT, participation des salariés aux changements, évolution des métiers et des organisations de travail…).

Numérique, nouvelles formes de travail et QVT

En complément d’autres acteurs d’appui aux PME, Aravis-Aract Auvergne Rhône-Alpes intervient sur l’accompagnement des transformations numériques de façon à mieux prendre en compte les questions de QVT. "C’est le cas dans le cadre d’actions collectives ou de demandes spécifiques d’entreprises, ou du déploiement de dispositifs publics régionaux comme le 'Plan PME' ", précise Jérôme Bertin. Dans ce cas précis, l'Aravis-Aract a mis l'accent sur le rôle central que peut jouer le pilote de projet d’un changement numérique. Par ailleurs, dit-il, "nous observons avec attention les nouvelles façons de travailler et de coopérer qu'induit le développement des nouvelles technologies". C’est le cas, par exemple, avec une étude actuellement menée "en immersion" dans les tiers-lieux (fablabs, espaces de coworking…). Cela se traduit aussi par un travail en cours sur les formes d’emploi et de travail atypiques avec lequel Aravis-Aract cherche à repérer des pratiques RH "sécurisantes" pour les personnes travaillant à distance ou en plus grande autonomie, ou en sous-traitance.

Trois évènements dans la région

A l'occasion de la semaine pour la QVT, trois évènements sont organisés dans la région. "Lors de la conférence 'industries2020 first!' organisée le 15 juin par l’Ardi avec le Conseil régional et d'autres partenaires, nous co-animerons des ateliers sur le thème: Quelle organisation pour l’industrie du futur ? Ils aborderont les questions de management, de santé et de performance au travail notamment", précise Michel Tavernier, Directeur - Délégué régional d'Aravis-Aract Auvergne Rhône-Alpes. En lien avec l'étude actuellement menée sur les tiers-lieux, un évènement en ligne sera proposé le 17 juin au matin (sur aravis.aract.fr), sur le thème: "Quelles nouvelles façons de travailler et coopérer dans les tiers-lieux? Quels enseignements pour les entreprises classiques ?" Le 17 juin un atelier sur la QVT en général sera également proposé aux entreprises qui le souhaitent.

Pour en savoir +