Vous êtes ici

La re-création collective des milieux de travail

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

couverture article Revue des conditions de travail
Feuilleter

Les exemples présentés dans cet article, tous issus d’interventions en entreprises portant sur la prévention des risques psychosociaux, nous amènent à proposer un processus de recréation du milieu de travail par les salariés eux-mêmes, en accord avec leur direction. L’objectif consiste à replacer l’activité réelle au coeur de l’action et du dialogue social. Cette intervention se veut ainsi une contribution au dépassement de la seule symptomatologie des RPS. Cet article se fonde principalement sur le cas d’une association d’aide aux personnes handicapées qui a connu des changements rapides. Ces changements ont fait l’objet de peu d’anticipation de la part des acteurs. D’autres exemples sont aussi mobilisés pour expliquer notre propos. Les RPS ne sont pas tant une pathologie de l’excès de travail que de l’incapacité à organiser et déployer le pouvoir d’agir des acteurs sur la situation professionnelle qui leur incombe. Comment alors favoriser celui-ci ? L’article entend montrer qu’il est possible pour un intervenant, dans une humble mesure, de favoriser la capacité des acteurs à reprendre en main ce qui détermine la situation de travail. Chemin faisant, les questions de Qualité de Vie au Travail (QVT) sont interrogées dans leur capacité à favoriser de nouvelles expérimentations autour du travail et de ses modes d’organisations.

close