Vous êtes ici

La qualité de vie au travail. De quoi s'agit-il ?

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

La qualité de vie au travail (QVT). De quoi s'agit-il ?
L’objectif d’une démarche QVT est de « penser le contenu du travail » lors des phases de conception, de mise en œuvre et d’évaluation des projets techniques ou organisationnels.

L’engagement dans le travail et l’entreprise est à la source des gains de performance et de l’innovation. Cet engagement dépend de plusieurs conditions : contenu du travail, opportunités de développement professionnel, qualité du management, de la satisfaction des clients ou usagers, ainsi que d’un bon fonctionnement de l’entreprise. Concevoir de telles conditions de manière pérenne suppose de les inscrire à l’agenda stratégique et dans les projets techniques, sociaux et organisationnels de l’entreprise.

Les conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail et leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci déterminent la perception de la qualité de vie au travail qui en résulte (ANI, juin 2013).

La capacité d'expression et d'action

  • Participatif (groupe de résolution de problèmes, débats sur le travail...),
  • Partenariat social (concertation, dialogue social...),
  • Soutien managérial (clarté des objectifs, reconnaissance...),
  • Soutien des collectifs (solidarité métier, travail en équipe, échanges sur les pratiques...).

Les conditions d'emploi et de travail

  • Environnement de travail (physique, technique, organisationnel...),
  • Conditions d’emploi (formation, carrière, égalité, parcours professionnel...),
  • Conditions de vie extraprofessionnelles en relation avec le travail (temps de transport, problèmes de santé...).

Le contenu du travail

  • Autonomie au travail : pouvoir d’agir sur des éléments de la tâche (rythme, procédure, choix des moyens, accès aux ressources, outils...) et de les combiner de manière variée et adaptée à la situation de sorte à procurer un sentiment de maîtrise,
  • Valeur du travail : le sens du travail ou sa valeur est d’abord perçupar autrui (client, bénéficiaire, hiérarchie, pair...) et renvoie ausentiment d’utilité,
  • Travail apprenant : il renvoie à la possibilité de mobiliser dans son exercice professionnel un ensemble de compétences (relationnelles, émotionnelles, physiques, cognitives...). Un travail apprenant rend le travail intéressant,
  • Travail complet : réaliser une tâche complète non seulement au plan organisationnel (maîtrise d’un processus ou d’une séquencede processus), mais aussi pouvoir évaluer les effets de mon activitéen regard des résultats que j’en attends, et pouvoir réduire l’écartentre les deux. Et donc de « piloter » ma performance (sentimentde responsabilité).

Exemple : les différentes fédérations intervenant dans le champ des établissements de santé se sont investies dans la promotion de la qualité de vie au travail à travers notamment la valorisation de l’expérience des établissements qui développent des démarches QVT organisées et structurantes, associant l’ensemble des partenaires (les directions, l’encadrement, les personnels et leurs représentants).