Vous êtes ici

La Fonte Ardennaise repense l'ergonomie de ses postes de travail

La Fonte Ardennaise, fleuron de la fonderie européenne a souhaité engager une démarche de prévention des TMS sur son site de Vivier-au-Court (08). Pour l'accompagner, elle a fait appel à l'expertise de l'ARACT Champagne-Ardenne. Retour sur le projet avec les caméras de France 3 région.

Sur le site de Vivier-au-Court, l'unité de contrôle est un poste de travail stratégique. C'est là que les pièces produites passent sous l'oeil expert des opérateurs qui vérifient leur conformité et effectuent un tri en conséquence. Vigilance, précision et rapidité d'exécution font ainsi partie du savoir-faire. Mais le travail est soutenu. Les salariés de cette unités ont ainsi commencé à faire état de douleurs articulaires (dos, bras...) pouvant provoquer des débuts d'inaptitude.

Début 2010, Julien Guilmin, Directeur unité FA1 à la Fonte Ardennaise, a donc souhaité engager une réflexion sur l'ergonomie de l'atelier. L'entreprise a alors fait appel à l'Aract Champagne-Ardenne, dans le cadre d'un diagnostic court troubles musculosquelettiques (TMS).

L'Aract a tout d'abord proposé d'observer et d'analyser l'activité des opérateurs. Jean-Pierre Jolif, ergonome à l'Aract, a alors présenté à la Direction et au CHSCT (Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) un état des lieux des contraintes environnementales et posturales de l'unité contrôle : poussières, bruit, éclairage diffus, gestes répétitifs et difficulté d'accessibilité aux pièces. En complément, une réflexion s'est engagée sur l'âge des opérateurs et l'importance de leur savoir-faire pour l'entreprise.

Enrichie de ce diagnostic, l'entreprise a fait le choix d'investir et d'améliorer l'ergonomie des postes de travail concernés. Le CHSCT, les opérateurs et la Direction se sont alors mobilisés autour du projet de conception d'un atelier de contrôle moins contraignant et plus performant. Dans cette phase, l'Aract a apporté son savoir-faire en conception des systèmes de travail et notamment lors des phases de simulations effectuées sur logiciel 3D.



Le protoype du nouveau poste de contrôle est aujourd'hui en fabrication pour une livraison au troisième trimestre 2011. Si sa conception s'avère réussie, tant du point de vue du confort des salariés que du point de vue de sa performance, cet investissement pourrait être généralisé à tout les sites de la Fonte Ardennaise.

Repères méthodologiques

Dans des démarche de conception de lignes de production ou d'amélioration de postes de travail, l'analyse préalable de l’activité permet d'optimiser le choix de l'outil choisi pour la phase de simulation. Dans le cas d'utilisation d'un logiciel 3D, le mieux est que les simulations sur écran soient l’occasion d’un échange entre concepteurs et futurs utilisateurs.

Construire un nouveau site, réaménager un atelier ou moderniser une ligne de production est un projet d’investissement important pour l'entreprise et le moment opportun pour (re)penser les questions d’organisation, de santé, de l’évolution des métiers et des conditions de travail au sens large.