Vous êtes ici

A la découverte des Récits du travail

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Le premier numéro des Récits du travail de l’Anact propose une plongée dans la vie des services de RTE au moment où une démarche QVT se conçoit et se déploie. Une façon originale d’avoir accès à la fois à des moments de vie de l’entreprise et des aspects de la démarche en construction. Présentation de ce nouveau format éditorial avec Béatrice Sarazin, en charge du projet.

Recit_Travail_RTE

Que sont Les récits du travail et quels sont leurs objectifs ?

C’est un nouveau format pour permettre aux lecteurs de s’immerger dans des entreprises que l’Anact accompagne. Objectif : mettre en valeur la discussion et l’échange de points de vue sur le travail, en permettant à différents acteurs d’une entreprise de s’exprimer. Chaque récit est composé d’une histoire principale et de contenus additionnels (interviews, vidéos…). Il s'agit de comprendre, à hauteur d’hommes, la réalité de l'entreprise, les métiers, rôles et difficultés au travail, en relatant le quotidien des salariés (une journée type par exemple) et en abordant des thèmes pertinents pour l'entreprise (sécurité, management, équilibre vie personnelle et professionnelle, fierté et sens du travail, relations sociales...).

>> Consulter le premier numéro des Récits du Travail

 

Le premier récit porte sur l'expérience de l'entreprise RTE, que raconte-t-il ? 

Le réseau Anact-Aract accompagne RTE (Réseau de Transport d’Électricité) dès 2015 pour mettre en place une véritable politique de qualité de vie au travail. Pour cela, nous avons construit avec tous les partenaires sociaux un observatoire de la qualité de vie au travail, baptisé « la Fabrique » car il s’agit avant tout d’être dans l’action ! Pour écrire les Récits, au regard de l’activité de RTE, nous avons jugé utile de nous intéresser à la maintenance (50 % des effectifs) en cherchant à mettre en résonnance la réalité du travail, les besoins exprimés et ce que construisait l'observatoire. Cela constitue le chapitre 1, avec 5 témoignages de salariés, des photos… qui permettent de rentrer dans le cœur du métier.

Le deuxième chapitre se focalise sur la Fabrique et met à disposition des ressources mobilisées pour animer l'observatoire : la définition de la QVT par tous ses membres, une enquête auprès des salariés, les premières expérimentations menées en région sur les espaces de discussion sur le travail… Des témoignages d'acteurs de la Fabrique (OS, direction, management, préventeurs) le complètent. Ils illustrent leur conviction que la qualité de vie au travail peut être le moyen d'accompagner les transformations à venir.

 

Comment RTE a-t-elle été associée au projet des Récits ? Quels bénéfices peut-elle en tirer ?

Les membres de la Fabrique ont besoin de garder trace des travaux réalisés et de faire connaître en interne les leviers qu'ils souhaitent actionner pour déployer une démarche QVT. Et nous, nous souhaitions rentrer davantage dans le quotidien du travail pour comprendre ce qui se jouait avec la QVT. La proposition les a donc séduits et, avec Vincent Fournet, l'animateur de la Fabrique, nous avons monté un groupe de travail pour construire ensemble ce premier Récit qui constitue finalement presque un premier « espace de discussion sur le travail » que la Fabrique prévoit, par ailleurs, de déployer. Nous le diffusons dans toute l’entreprise alors que des formations à l’animation des espaces de discussion se déploient en parallèle. Par capillarité, le récit va faire son œuvre en interne tout doucement...

Nous aurons aussi certainement l'occasion de reparler des Récits qui montrent la réalité du travail à RTE. A l’Anact, nous sommes convaincus qu’ils vont intéresser d'autres entreprises en leur montrant concrètement comment nous pouvons les accompagner.

>> Consulter le premier numéro des Récits du Travail