Vous êtes ici

Juridikthon  2018  : et l'équipe gagnante est...

Muriel Pénicaud, la ministre du travail, a remis hier le prix du Juridithon 2018. Retour sur l’événement organisé par l’Anact et ses partenaires et la solution primée.

Juridikthon  2018  : et le gagnant est...

4 équipes, composées chacune d’étudiants en droit, de spécialistes des organisations du travail et d’avocats, concouraient lors de la deuxième édition du Juridikthon 2018 le 16 octobre dernier à la Défense, dans les locaux du cabinet Fidal partenaire de l’événement avec le cabinet plein sens et l’Ecole de Droit de la Sorbonne. L’objectif  ? Imaginer en 12 heures chrono des pistes d’action socialement innovantes et juridiquement sécurisées répondant aux attentes de 4 entreprises volontaires.  

L’ensemble des participants - experts, organisateurs, partenaires, professeurs et élèves -  étaient présents à la remise du prix organisée au Ministère du travail le 22 octobre. Les étudiants des master 1 de droit social et des masters 2 « Juristes de droit social » et  « Développement des ressources humaines et droit social » de Paris 1  ont, à cette occasion, présenté en quelques minutes la solution à laquelle ils ont travaillé avec leur équipe.  

Innover dans la façon d’associer les salariés 

Désignée par un jury présidé par le Directeur général du travail, l’équipe gagnante a répondu à la problématique d’une PME désireuse de mieux associer ses salariés aux mutations en cours et de construire un dispositif d’intéressement. Prenant en compte les attentes de la direction et des salariés, la solution imaginée repose sur une politique innovante de performance et de reconnaissance. Elle s’articule autour de  :  

  • la création d'un Conseil de "performance et de reconnaissance collective associant délégués syndicaux, membres du Comité Social et Economique (CSE) et salariés, sécurisé par un accord de méthode,  

  • la mise en place d'espaces de discussion sur le travail afin d’accompagner les transformations dans l'entreprise,  

  • et enfin la  négociation  d'un accord intégrant  un dispositif d'intéressement basé sur  des indicateurs santé, RH, économiques et environnementaux.  

Le caractère innovant de la réponse – dépassant le cadre réglementaire de l’intéressement pour articuler les enjeux de conditions de travail et de reconnaissance aux orientations stratégiques de l’entreprise – et la prise en compte des spécificités de l’entreprise ont été salués par les membres du jury. Intéressée, l’entreprise concernée souhaite travailler plus en avant sur la base de ces premières pistes d’action. 

Conçu par l’Anact pour illustrer l’intérêt de croiser les expertises juridiques et conditions de travail pour répondre aux problèmes complexes des entreprises, le Juridikthon propose également une façon originale de s’approprier les nouvelles modalités de dialogue social. 

«  Ce sont des chercheurs et chercheuses de solutions qu’on a entendues aujourd’hui ! a souligné Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, en remettant le prix. Je suis frappée par la créativité des propositions et particulièrement heureuse de voir, un an après la publication des ordonnances, qu’elles s’appuient toutes sur le nouveau cadre de dialogue social, comme un levier pour trouver des solutions opérationnelles. »