Vous êtes ici

Investissement industriel : un projet économique et social

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Qu’il s’agisse de moderniser une ou plusieurs lignes de production, de construire un nouveau site, de repenser la chaine logistique, de transformer l’organisation du travail, un projet d’investissement industriel engage toujours l’avenir de l’entreprise et les conditions de travail des salariés !

Investissement industriel

Pour rester durablement compétitive, les entreprises doivent régulièrement évoluer, se transformer. Elles doivent ainsi entretenir leur capacité à :

  • s’adapter aux évolutions des besoins du marché (ex : économie de la fonctionnalité, économie collaborative, etc.),
  • tirer partie des évolutions des technologies (ex : robotique, cobotique, radio-identification (RFID), etc.)
  • proposer de nouveaux services ou produits (ex : objets connectés),
  • s’organiser autrement pour produire plus efficacement

 La réussite des phases de conception ou d’adaptation constitue bien souvent une étape déterminante pour la trajectoire de développement de l'entreprise, spécialement pour les « jeunes pousses ».

Or si l’entreprise sait peu ou pas prendre en compte les connaissances sur l'objet technique (machines, bâtiments, logiciel...), elle peine généralement à prendre en compte en amont les dimensions organisationnelle et humaine de ces projets. Le risque est alors de sous estimer les modifications que le projet apporte en matière de conditions de travail et parfois d’évolutions des métiers pour les salariés.

Assurer une maîtrise globale du projet

Les travaux du réseau Anact-Aract sur ce sujet mettent en évidence que :

  • dans les projets d’investissement industriel, les aspects techniques occupent souvent la part la plus importante de la réflexion sans que ne soit finement appréhendé le travail actuel et futur des salariés et la synergie avec les autres projets de l’entreprise,
  • l’entreprise peut avoir tendance à déléguer trop fortement son projet (y compris la rédaction du cahier des charges) à un prestataire externe (cabinet d’architecte, fournisseur d’équipements, bureau d’étude, SSII),

Garder la main et la maitrise de son projet est donc un défi pour l’entreprise et une assurance de succès sur l’ensemble de ses dimensions : technique, organisationnelle, économique et sociale.

Concevoir pour ne pas décevoir

Tout projet de transformation aura des effets sur le contenu et l’organisation du travail, sur la qualité du produit ou du service, sur le résultat de l’entreprise et sur les conditions de travail des salariés. Les projets technico-organisationnels d’aujourd’hui sont les conditions de travail et la satisfaction des clients de demain !

Un projet d’investissement est aussi une opportunité pour imaginer comment mieux travailler et pour concevoir de nouvelles possibilités de développement pour les salariés (enrichissement des tâches…). C’est encore l’occasion de prendre en charge des enjeux sociaux qui traversent l’entreprise tels que le maintien en emploi, l’attractivité et plus largement la prévention des risques professionnels.

A l’inverse sous-estimer ou prendre en compte tardivement les conséquences potentielles d’un projet de transformation sur le travail et les conditions de sa réalisation peut aboutir à des dysfonctionnements qui impacteront inévitablement la performance et les relations sociales.

Associer les salariés dès la phase de conception pour enrichir les objectifs du projet et mieux anticiper les effets sur le travail futur est un élément décisif pour la réussite d’un projet d’investissement.

Pour ce faire, une des modalités de travail pertinentes consiste à simuler les futures transformations de l’activité de travail, en prenant appui sur les connaissances que les salariés ont de leur travail quotidien (retours d’expérience…) et en mobilisant les connaissances disponibles sur le fonctionnement de l’homme au travail.

Fort de sa connaissance des logiques de l’ingénieur et des acteurs de l’entreprise, le réseau Anact-Aract propose aux entreprises une démarche et des outils associés pour mener à bien des projets d’investissement qui conjuguent avec succès les dimensions techniques, organisationnelles, économiques et sociales.