Vous êtes ici

Intégrer la prévention des TMS dans un projet de modernisation

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Cas entreprise Mecabourg

A propos

Référence
258
Catégorie
Secteur d'activité
Code APE
Région
Bien que n'ayant pas de maladies professionnelles déclarées, des risques de troubles musculosquelettiques existent de façon assez généralisée au sein d'une pâtisserie industrielle. Le projet de modernisation doit intégrer ce risque dans les nouvelles lignes de production.

Ajouter à ma liste de lecture

Qui ? 

Cette petite entreprise agro-alimentaire (30 salariés) est spécialisée dans la fabrication et le conditionnement de pâtisseries industrielles (brownies, cookies, muffins, tartelettes, etc.). Elle fournit de nombreux clients, dont des enseignes connues (Carrefour, Picard, Air France, etc.).

L’entreprise, dont la situation financière s’améliore, est en pleine expansion et estime nécessaire, face à la concurrence, de repenser sa stratégie de production avec une amélioration du système de production (projet d'acquisition d'un batteur à pétrin, réorganisation du parc de machines, modernisation du matériel de production, notamment).

Quel était le problème à régler ?  

Malgré une attention de l’employeur aux risques professionnels, avec en particulier des actions visant à prévenir les lombalgies (formation, équipements), des risques sont identifiés par le médecin du travail. Il en résulte une demande d’analyse des situations de travail pour enrichir la réflexion de l'entreprise sur la prévention des risques d’atteinte à la santé des salariés dans le cadre de la démarche de modernisation.

Qu’ont-ils fait ?  

L’intervention de l’ARACT Ile-de-France porte sur 2 secteurs, regroupant la majeure partie des salariés de l’entreprise : la fabrication et l’emballage (manutentions, postures pénibles, forte sollicitation des membres supérieurs, nuisances sonores).

L’observation des situations de travail et les entretiens (opérateurs, encadrement de production, responsable qualité, directeur…) mettent en évidence des facteurs de risques multiples.

Il y a ainsi des risques physiques : le bruit émis par certaines machines, conduisant à un niveau sonore trop élevé ; le poids des charges à porter, avec un manque de dispositifs d’aide à la manutention, l'organisation spatiale inadaptée de certains équipements en fabrication. Globalement, la plupart des facteurs de risques biomécaniques connus de TMS et lombalgies sont présents en production : postures contraignantes pour le rachis et les membres supérieurs, efforts de poussée, soulèvement, ports de charges lourdes, etc.



Il y a également des risques organisationnels et psycho-sociaux, contribuant à l’aggravation des risques de TMS tels que : l'affectation permanente d’opérateurs à des postes pénibles ; une rotation insatisfaisante des personnes sur et entre les lignes ; une ambiance de travail dégradée.




Les recommandations de l'ARACT ont porté principalement sur des améliorations techniques :

  • Réduction du bruit avec évaluation de la nuisance sonore (Laeq) après travaux ;
  • Limitation des nuisances liées au chargement/déchargement et au déplacement des échelles de transfert des gâteaux ;
  • Recherche d’équipements adaptés d’aide à la manutention : lève fût basculant, chariot à hauteur réglable etc. ;
  • Adaptation des équipements pour réduire les contraintes posturales tout en poursuivant les formations action aux gestes et postures ;
  • Réduction de la vitesse de défilement des gâteaux pour desserrer les contraintes biomécaniques, et réflexion sur la rotation des salariés sur les différents postes ;
  • Dotation en quelques sièges assis-debout, sur l’ensemble des lignes, pour faciliter la récupération du système dorsolombaire ; quand la situation le permet ;
  • Acquisition de plateaux élévateurs pour la confection des palettes.

Des améliorations doivent également être apportée au niveau de l'organisation du travail et de la GRH :

- Envisager l’instauration de courtes pauses ;

- Expérimenter un développement de la polyvalence ;

- Avoir un encadrement plus près des agents ;

- Evaluer la charge de travail réelle pour une mise en adéquation des effectifs ;

- Mener une démarche participative pour intégrer l’amélioration des conditions de travail dans la modernisation. A ce titre, bien situer le délégué du personnel dans son rôle de proposition.

Avec quels effets ?  

Un an plus tard, différentes actions ont été engagées…



En fabrication, des contraintes ont été réduites :

- Amélioration du remplissage du batteur ;

- Mise en place d'un tunnel pour introduire la pâte sur la ligne brownies sans intervention manuelle ;

- Montée et basculement de la cuve automatisée sur la ligne cookies ;

- Remplacement d’une partie des anciens chariots par du matériel bien adapté,, amélioration de l'état du sol et suppression de certains dénivelés…

...Mais des problèmes demeurent et de nouvelles contraintes sont apparues :

- Pénibilité du chargement de la machine de la nouvelle ligne de fabrication de tartes ;

- Persistance des contraintes posturales et de la pénibilité des manutentions des tâches de préparation et dosage, généralement cumulatives ;

- Le bruit, aggravé par l'accroissement de la production, reste une nuisance à contrôler et le risque est mal maîtrisé par le port des protections auditives ;

- La pénibilité du chargement/déchargement des échelles n'est pas résolue malgré l'acquisition de nouveaux plateaux bien adaptés qui améliorent la sécurité


A l'Emballage, plusieurs changements de nature à réduire l'intensité du travail sont perceptibles aujourd'hui :

- Ralentissement très important de la vitesse du tapis ;

- Diminution en volume des produits à emballer individuellement, source de réduction des gestes répétitifs.



... Mais des améliorations restent à apporter dans ce secteur également :

- Installation d'une machine à filmer les palettes à l'expédition, malgré l’espace limité de la zone ;

- Protection contre le froid dans l'atelier et en chambre froide où les températures ont été respectivement abaissées à 10°C et 4°C ;

- Limitation de la hauteur maximale de chargement des palettes et aménagement d'un poste de mise en forme des cartons d'emballage.

L'ensemble du projet de modernisation apparaît pertinent parce qu'il répond à l'objectif de prévention durable dans l'entreprise et redéfinit de nouveaux fonctionnements et comportements, qui sont en l’occurrence des facteurs mobilisateurs pour le personnel. Certains points paraissent cependant des clés de réussite pour l'avenir :

- Prendre en compte les difficultés potentielles liées à l'exiguïté de l'espace en recherchant des possibilités d’extension des locaux ;

- Réfléchir aux tâches de préparation des recettes en termes d'outils d'aide à la manutention et de répartition des contraintes. Ceci nécessite d’évaluer les contraintes de façon concertée, et de traiter aussi les questions de pauses, d'effectifs, de régulation collective du travail ;

- Poursuivre les actions de réduction des contraintes posturales et de port de charges lourdes ;

- Renforcer la prévention de l’exposition au bruit, d'une part en recherchant les moyens de diminuer le bruit émis à la source, d'autre part en améliorant le port des protections individuelles ;

- Encourager la formation des délégués du personnel aux questions de conditions de travail ;

- Mieux informer les salariés sur les questions touchant à la qualité du produit et du service.

Méthodes et outils associés

1
2
3
Prévenir les troubles musculosquelettiques (TMS) en viticulture

Pour aider les exploitations viticoles à prévenir les troubles musculosquelettiques (TMS) la MSA Gironde et l’Aract Nouvelle-Aquitaine me

Présentation du questionnaire Evrest

Le questionnaire Evrest est l'un des outils de prévention et guides d’évaluation qui permettent de mieux évaluer les interventions en santé au

guide-evaluation-inrs

L’Anact et l'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles) publ

Se former

Cette formation permet d’acquérir les bases méthodologiques dans le but d'analyser les données...

close