Vous êtes ici

"Il était un fruit" a conçu son nouveau site de production en combinant ergonomie et performance industrielle

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Il était un fruit

A propos

Référence
Travail & Changement n° 363
Secteur d'activité
Effectif
Code APE
Région
"Il était un fruit", entreprise lunelloise (34) de 4 salariés, fabrique et commercialise des fruits séchés. En plein développement, elle a bénéficié des conseils de l'Aract Occitanie et de l'association LRIA pour concevoir son nouvel site de production.

Ajouter à ma liste de lecture

Qui ? 

C’est une toute nouvelle entreprise agroalimentaire de la région. "Il était un fruit" a germé dans l’imagination de Laure Vidal en 2013, jusqu’à ce qu’elle dépose ses statuts en mai 2014. "Nous sommes partis d’une idée innovante, il nous fallait tout construire", raconte aujourd’hui la chef d’entreprise. Partant du principe qu’il n’est pas toujours facile de manger quotidiennement des fruits, elle a développé une gamme attractive de fruits séchés, des fruits de saison et produits localement, commercialisés dans des sachets aisément transportables, à l’école ou sur son lieu d’activité. La première année, la jeune entreprise a testé le marché et validé que le "concept tenait la route". "A présent, nous sommes en phase d’industrialisation pour rentrer dans un prix de revient intéressant", déclare Laure Vidal, qui s’apprète pour cela à déménager dans un nouvel atelier et site de production.

Quel était le problème à régler ?  

Adhérente à l’association Languedoc-Roussillon Industries Agroalimentaires (LRIA), qui assiste les entreprises du secteur dans leur développement, elle a tout de suite répondu favorablement au projet d’un accompagnement en partenariat avec l’Aract Languedoc-Roussillon. Celui-ci s’est inscrit dans une action collective rassemblant une dizaine d’entreprises dans l’objectif, explique Anne Chassang, chargée de mission à la LRIA, de "montrer que le fait d’intégrer les conditions de travail est une modalité de réussite des projets. Pour aller plus loin dans notre dynamique régionale sur les conditions de travail, nous avons souhaité traiter les problèmatiques d’ergonomie comme un levier de performance", poursuit Anne Chassang. Nous nous sommes tournés vers notre expert en performance industrielle pour la connaissance qu’il avait des projets potentiels et nous avons choisi de former un binôme en associant ses compétences à celle d’un ergonome."

Qu’ont-ils fait ?  

Intégrer le capital humain

C’est justement cette complémentarité qui a séduit Laure Vidal. "Cela répondait à un double objectif pour nous, celui de la performance industrielle et de l’ergonomie, énonce-telle. Je considère comme essentiel, dans notre croissance, d’intégrer le capital humain. Le fait d’avoir ce regard croisé a été très positif pour concevoir notre nouvelle unité de production." Les échanges avec l’ergonome lui ont par exemple permis d’intégrer tout de suite la question de l’éclairage, afin de favoriser la lumière naturelle. Côté performance, l’entreprise a pu inclure à sa réflexion " tous les flux, sans oublier le traitement des emballages vides". Pour parvenir à une "structure suffisamment souple et flexible en fonction des fruits de saison", dont le traitement implique des machines différentes, il a fallu pas moins de 11 versions du projet. Pas de quoi décourager l’équipe de "Il était un fruit", pour qui cette anticipation a aussi permis d’aborder plus sereinement la phase de consultation des entreprises travaillant sur la nouvelle unité de production. Le déménagement est prévu en mai.

Une bibliothèque de situations de référence

"L’idée de cette action collective est d’accompagner des entreprises dans leur projet d’investissement en y injectant les dimensions ergonomie et performance industrielle. Cette double approche leur montre que les conditions de travail contribuent à leur performance industrielle. L’ergonome va apporter des éléments plus spécifiques sur les méthodes de réalisation des tâches, qui vont alimenter la réflexion sur le projet d’entreprise et permettre d’anticiper le travail futur. Nous sommes en train de capitaliser sur une bibliothèque de situations de référence concrètes, que viendra compléter un support numérique mis à disposition des sociétés pour leur apporter des repères méthodologiques et les aider à intégrer la qualité de vie au travail à leur conduite de projet de développement." Catherine Pinatel, chargée de mission à l’Aract Languedoc-Roussillon.

Avec quels effets ?  

Découvrir le témoignage de l'entreprise

Découvrir le nouveau site de production en vidéo

Avec le soutien de la "Charte nationale de coopération pour le soutien et l’accompagnement des entreprises de la filière alimentaire et de leurs salariés".

Charte nationale de coopération pour le soutien et l’accompagnement des entreprises de la filière alimentaire et de leurs salariés

 

Mots clés 

Méthodes et outils associés

1
2
3
Projet de conception ou de rénovation d'un abattoir

Porté par l’IDELE et accompagné par l'Aract Bretagne, le projet Bouv’innov a donné naissance à une méthode et des outils pour piloter un projet de

Le kit « Méthode de l'évaluation embarquée : pour co-construire les changements avec les salariés »

Vous souhaitez impliquer efficacement les salariés dans un projet de transformation ?

Pourquoi simuler le travail futur dans mon projet de changement ?

Pour maîtriser un projet de changement et le réussir sur le plan de la performance économique et sociale, il est crucial de s'appuyer sur des métho

Se former

FORMATION ANNULÉE / Cette formation-action permet de comprendre et d'analyser l'activité de...

Mise à jour du 5 mai 2020 : Compte tenu de la période de crise actuelle, nous avons...

close