Vous êtes ici

Handicap : faire tomber les obstacles

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Cas entreprise Mecabourg

A propos

Référence
259
Catégorie
Secteur d'activité
Code APE
Région
Alors qu'elle souhaitait procéder à l'embauche de salariés handicapés, une entreprise de fabrication de conteneurs identifie un certain nombre de facteurs de risques professionnels. Ceux-ci s'avèrent être autant de freins au recrutement de personnes handicapées.

Ajouter à ma liste de lecture

Description 

L’entreprise est une filiale d’un groupe européen d’un millier de personnes spécialisée dans la fabrication de conteneurs métalo-plastiques destinés au transport de produits alimentaires et de matières dangereuses pour les secteurs de l’agroalimentaire, de la pharmacie et de la pétrochimie.

Demande 

Formulée par le médecin du travail et la responsable des ressources humaines, la demande de l’entreprise s’inscrit dans plusieurs éléments de contexte :

    1/ Le non respect de l’obligation légale d’emploi des collaborateurs handicapés pour l’année en cours, qui a engendré le versement à l’AGEFIPH d’une contribution importante. En effet, l’entreprise emploie une centaine de personnes dont un reconnu travailleur handicapé.

    2/ Une pénurie de main d’œuvre dans son bassin d’emploi , associée à un turn-over important (25%).

    3/ L’application de la nouvelle durée du travail oblige l’entreprise à recruter à moyen terme une dizaine de personnes.

Par ailleurs, le médecin du travail fait le constat que la situation est de nature à engendrer des lombalgies, ainsi que des troubles musculosquelettiques des membres supérieurs.

Démarche 

Deux principes d’action ont guidé l’intervention de l’ARACT :

- la participation des acteurs concernés (CHSCT, Direction, encadrement de proximité, opérateurs …) ;

- l’approche globale des situations de travail (organisation du travail, relations de travail, moyens de travail).


L’analyse a montré que des facteurs propres à l’entreprise pouvaient être des freins à l’embauche de personnes handicapées.

Globalement, il a été constaté que :

    - certaines situations de travail étaient contre-indiquées par le médecin du travail, pour des personnes dont les restrictions d’aptitude portent sur le port de charge lourde, les déplacements, l’hyper sollicitation des membres supérieurs;

    - la variabilité des pièces à traiter contraignait l’activité et créait une situation de stress;

    - de nombreux problèmes liés à la gestion des ressources humaines étaient des sujets d’interrogation de salariés, voire d’insatisfaction au travail ;

    - une forte dépendance organisationnelle au sein des équipes complexifiait la gestion de la production et rendait difficile les relations de travail.

Le travail de recherche de candidats par l’entreprise, avec l’appui du médecin du travail et des structures CAP Emploi du département n’a pas abouti en raison de l’éloignement du lieu de travail. La nécessité de posséder un véhicule était également un frein pour les éventuels candidats.

Bilan 

Les investigations de l’ARACT ont permis néanmoins :

    - D’orienter les acteurs internes de l’entreprise vers une démarche concertée de recherche de solutions.

    - De trouver des solutions techniques aux problèmes de manutention de pièces lourdes en prenant en compte les contraintes spatiales, problèmes de bruit, de postures au postes de travail.

    - De mener une réflexion sur l’organisation du travail (gestion des absences, polyvalence adaptée, organisation du temps de travail, gestion de la fluctuation d’activité).

    - De faire prendre conscience à l’entreprise de la nécessité du renforcement du pôle maintenance sécurité ; car l’activité de ce pôle apparaissait d’emblée comme l’un des leviers indispensables aux actions de transformation sur le site.

    - De faire prendre conscience d’une éventuelle dégradation du climat social.

L’entreprise s’est approprié les préconisations de l’ARACT dans le cadre de la mise en place d’une structure de conduite de projet.

Une personne a été recrutée pour accompagner les actions d’aménagement et se charger des questions du handicap et de la prévention des risques sur le site.

Méthodes et outils associés

1
2
3
Ressources Prévention du sexisme au travail

Repères pour évaluer les risques, outils de sensibilisation, pistes d'action en matière d'organisation du travail...

Comment analyser le travail avec la méthode des « situations-problème »

La méthode « situation-problème » permet aux équipes de travail de mieux comprendre, résoudre et prévenir les situations de tensions, de difficulté

Le kit gratuit "L'usure professionnelle. Comment agir pour l'éviter"

Ce kit gratuit détaille les 4 étapes pour prévenir l'usure professionnelle et propose les outils nécessaires à leur mise en œuvre.

Se former

Cette formation permet d’acquérir les bases méthodologiques dans le but d'analyser les données...

Cette formation permet d’acquérir en pratique une nouvelle technique d’animation ludo-...

close