Vous êtes ici

En cas de coup de chaleur

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer. Un coup de chaleur est une menace sérieuse. Il peut être fatal s'il ne fait pas immédiatement l'objet de soins médicaux. Le Ministère de la Santé et des Sports a identifié plusieurs facteurs de risques de coup de chaleur sur le lieu de travail :

Les facteurs liés au travail

  • travail dans des bureaux et espaces installés dans des bâtiments à forte inertie thermique ;
  • température ambiante élevée ;
  • peu de circulation d’air ou circulation d’air très chaud ;
  • travail physique exigeant (manutentions lourdes et/ou très rapides) ;
  • pauses de récupération insuffisantes ;
  • port de vêtements de travail empêchant l’évaporation de la sueur ;
  • chaleur dégagée par les machines, les produits et les procédés de travail (fonderies, boulangeries, pressing, agroalimentaire….) ;
  • utilisation de produits chimiques (solvants, peintures…).

Les facteurs liés au travailleur

  • pathologies préexistantes (pathologies cardio-respiratoires, troubles métaboliques,
  • pathologies neuro-psychiatriques, etc.) et/ou prise de médicaments ;
  • acclimatation à la chaleur insuffisante (processus d’adaptation par lequel une personne accroît sa tolérance à la chaleur lorsqu’elle est exposée progressivement à une ambiance chaude constante pendant une période suffisante (sept à douze jours) ;
  • méconnaissance du danger lié au coup de chaleur ;
  • mauvaise condition physique ;
  • insuffisance de consommation d’eau ;
  • manque de sommeil ;
  • consommation excessive d’une alimentation trop riche, d’alcool, de tabac ou drogues illicites ;
  • port de vêtements trop serrés ou trop chauds.

Comment reconnaître un coup de chaleur ?

Si, au cours de travaux exécutés en ambiance chaude, un travailleur présente l’un des symptômes suivants :

  • grande faiblesse, grande fatigue, étourdissements, vertiges ;
  • s’il tient des propos incohérents, perd l’équilibre, perd connaissance.

ATTENTION ! il peut s’agir des premiers signes d’un coup de chaleur, c’est une urgence médicale car il y a un danger de mort !

Il faut agir RAPIDEMENT et EFFICACEMENT, et lui donner les premiers secours :

  • alerter les secours médicaux en composant le 15 ;
  • rafraîchir la personne ;
  • transporter la personne à l’ombre ou dans un endroit frais et lui retirer ses vêtements superflus ;
  • asperger le corps de la personne d’eau fraîche ;
  • faire le plus de ventilation possible ;
  • donner de l’eau en l’absence de troubles de la conscience.

 

 Source : "Recommandation canicule - fiche 3-2 : les travailleurs", 2009.