Vous êtes ici

Élaborer des solutions adaptées à votre entreprise : la formation-action pour s’approprier les outils d’analyse du travail réel

Cas entreprise Mecabourg

A propos

Référence
1242
Catégorie
Secteur d'activité
Effectif
Code APE
Région
Dans un contexte tendu du point de vue des effectifs, ce centre hospitalier et l’EHPAD qui lui est rattaché ont constaté une augmentation de l’absentéisme depuis 2 ans. La direction et le CHSCT du centre hospitalier ainsi que les délégués du personnel de l’EHPAD souhaitent formaliser une démarche d’évaluation des risques professionnels pour traiter des problématiques récurrentes de conditions de travail signalées par le personnel: augmentation des TMS, problèmes de dos. Pour ces derniers, cette réflexion doit être en effet liée à celle concernant la gestion des compétences afin de faire face aux réformes des établissements à venir (évolution des financements, changement d’organisation, accueil de nouveaux types de patients…).

Ajouter à ma liste de lecture

Qui ? 

Ce centre hospitalier est un établissement public d’une capacité d‘accueil de 140 places. Son effectif est de 120 salariés. Il a par ailleurs développé une activité orientée vers la prise en charge de personnes âgées. C’est ainsi que lui est rattaché un EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) de 55 places, employant 43 agents globalement à forte ancienneté. Le centre regroupe en son sein les métiers de différents secteurs : médicaux, soins et médico-techniques, sociaux, administratifs, logistiques et techniques.

Quel était le problème à régler ?  

La direction du centre hospitalier a sollicité l’Aract pour l’outiller en matière d’évaluation et de prévention des risques professionnels au sein de deux établissements : le centre hospitalier et un EHPAD s’y rattachant. L’objectif de cet appui était de déterminer les conditions d’une démarche pérenne en intégrant les problématiques de conditions de travail des agents et en l’articulant avec le fonctionnement et les outils des établissements. La modalité d’appui proposée a été une formation/action à destination de la direction, des représentants du personnel des deux établissements, de membres de l’encadrement et de toute personne ressource en interne sur ces questions.

Qu’ont-ils fait ?  

La formation/action a été organisée sur 1,5 jours (auxquels se sont ajoutés des travaux intersession). Les objectifs ont été les suivants:

1)- Comprendre les mécanismes liés à l’apparition des risques professionnels:

- les enjeux de la santé au travail (éléments contextuels, évolutions sociales, données chiffrées, cadre réglementaire);

- des définitions et points de repère;

- les points fondamentaux pour la construction d’une démarche durable de prévention;

- la démarche pour évaluer et prévenir les risques professionnels: étapes, ressources, outils, acteurs.

2)- Faciliter la mise en place d’une stratégie de prévention au sein des deux établissements concernés par la formation/action:

- la construction de repères pour définir une stratégie d'action appropriée: les conditions de réussite et les conditions de pérennisation;

- les liens à faire avec les projets actuels au sein des établissements;

- intégrer les problématiques spécifiques de santé au travail au sein de chaque établissement dans leur Document Unique;

- faciliter l’articulation entre Document Unique et Plan de Prévention;

- réfléchir à la mutualisation des démarches des deux établissements.



Quatre groupes de travail ont été constitués afin de réaliser du travail intersession:

- un groupe sur la formalisation des outils liés à la démarche de prévention : grille d’analyse des risques, note d’information aux agents;

- un groupe sur l’organisation de la démarche de prévention au sein de chaque établissement;

- un groupe sur le recueil et le traitement des données et des indicateurs pour l’état des lieux préalable;

- un groupe sur l’analyse d’une situation de travail choisie.



Les deux établissements ont construit des démarches selon une logique identique:

- pilotage paritaire;

- analyse des risques en binômes (un membre de l’encadrement et un représentant du personnel pour chaque binôme);

- constitution d’un groupe de volontaires représentant chaque métier au sein de chacune des unités de travail définies : entretien du binôme avec le groupe pour identifier les situations de travail caractéristiques, les conditions d’exposition aux risques, les mesures de prévention existantes et les points à améliorer;

- restitution d’une synthèse auprès de l’ensemble des agents concernés par l’unité de travail, co-animée par le binôme et le responsable du service;

- mise en commun des analyses réalisées au sein de chaque unité de travail en CHSCT ou en CTE (comité technique d’établissement) s’agissant de l’EHPAD, pour l’élaboration des plans de prévention respectifs;

- mise en œuvre et suivi régulier des Documents Uniques et des plans de prévention au sein des instances.

Pour quels effets ?  

Plusieurs points sont à relever concernant cette action:

- La modalité «formation/action» a permis un travail itératif de la part des participants en développant une démarche paritaire. Cela a constitué une condition essentielle pour une action efficace et l’ancrage des apports dans l’action opérationnelle, à savoir la construction ou le réajustement de démarches d’évaluation et de prévention des risques professionnels au sein de chaque établissement.

- La constitution du groupe de stagiaires, mixant cadres et représentants du personnel, a permis de mettre en débat les conditions d’exposition aux risques de salariés, mais également les modalités d’une démarche propre la plus adaptée au centre hospitalier, s’appuyant sur les démarches existantes (évaluation, qualité, etc.).

- L’approche d’analyse des risques proposée, basée sur la prise en compte du travail réel et non seulement les risques a priori, a permis de prendre en compte des sujets essentiels pour agir sur la prévention des risques professionnels: l’organisation du travail au sein des services, les compétences des salariés, par exemple. Cette approche centrée sur l’activité de travail a élargi les marges de manœuvre en matière de solutions d’amélioration.

Mots clés 

Méthodes et outils associés

1
2
3
gamme travail & réalités

Le réseau Anact-Aract commercialise une gamme de jeux pédagogiques intitulée "Travail & Réalités".

outils travail

Le réseau Anact-Aract propose différents outils et services destinés à ceux qui s'engagent dans des projets d'amélioration des conditions de travai

Publiées dans un supplément au n°345 de la revue Travail et changement, ces 12 propositions sont autant de voies d’amélioration du fonctionnement d

close