Vous êtes ici

Égalite professionnelle et QVCT : 10 recommandations pour négocier un accord

Comment réduire les écarts importants qui subsistent entre les femmes et les hommes en matière de rémunération, de perspective de carrière, de conditions de travail, de santé ou encore d’équilibre de vie personnelle et professionnelle ?

Comment associer enjeux d’égalité professionnelle (EP) et la qualité de vie et des conditions de travail (QVCT) ? Comment les intégrer au dialogue social et à la stratégie de l’entreprise ?

Pour répondre à ces questions, voici dix recommandations clés pour préparer et négocier un accord associant EP et QVCT.

Elles s’appuient sur l’analyse par l’Anact de cinquante accords signés en 2021 et 2022, au cœur d’une crise sanitaire particulièrement révélatrice d’inégalités.

Sans ambition d’être exhaustives, elles offrent des pistes concrètes pour intégrer les enjeux soulevés par l’égalité professionnelle à la stratégie de l’entreprise, au dialogue social et à l’organisation du travail.

Elles reprennent de grands axes d‘action de la QVCT : stratégie de l’entreprise, ancrage dans les projets d’organisation, méthode de concertation et de négociation, amélioration des conditions de travail ou de télétravail, prévention des violences sexistes et sexuelles, articulation des temps de vie, etc.

En cohérence avec le code du travail (Art. L2242-1), elles contribuent à construire un environnement de travail plus égalitaire, sécurisant et porteur de sens pour toutes et tous.

3 questions à Karine Babule, chargée de mission à l'Anact et co-autrice de cette publication

close