Vous êtes ici

Document unique et sites multiples : mutualiser les démarches

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Cas entreprise Mecabourg

A propos

Référence
204
Catégorie
Secteur d'activité
Effectif
Code APE
Dans cette chaîne de magasin d’ameublement, il était prévu d’écrire le document unique de prévention dans un magasin pilote et de l’étendre à tous les autres. Après réflexion, l’analyse des risques professionnels a été menée dans chaque magasin, avec la même démarche, afin de créer une dynamique propre à chaque site et un échange d’expériences.

Ajouter à ma liste de lecture

Qui ? 

Cette société regroupe 10 magasins d'une grande enseigne nationale de l'ameublement. Les magasins sont répartis sur deux régions. Le siège se trouve dans l’une des deux. Chaque magasin emploie de 15 à 25 salariés.

Quel était le problème à régler ?  

Le directeur de la société sollicite l'ARACT Poitou-Charentes pour un appui à la démarche d'évaluation des risques professionnels qu'elle s'apprête à lancer. Malgré la mise à disposition par le siège national de l'enseigne d'un "guide d'évaluation des risques", les dirigeants souhaitent s'entourer de compétences externes. Envisageant au départ de réaliser le « Document Unique » dans un magasin pilote puis de le dupliquer dans les 9 autres, la direction décide finalement de reproduire la démarche pour initier une dynamique prévention et tenir compte des spécificités de chaque magasin.

Qu’ont-ils fait ?  

La réalisation de l'évaluation des risques professionnels dans le magasin pilote débute par la mise en place des bases du projet et la détermination des Unités de Travail.



Lors d'une première réunion, l'encadrement et les délégués du personnel prennent connaissance de la nouvelle réglementation et reçoivent un guide-mémento des principaux risques (outil de la méthode nationale), à compléter dans chaque service comme premier recensement des risques.



Un groupe projet est formé au niveau du magasin pilote avec la direction de la société, la direction du magasin, les délégués du personnel, le médecin du travail. Le Directeur des Ressources Humaines de la société est désigné chef de projet. Un premier découpage du magasin en Unités de Travail fait apparaître quatre Unités de Travail : le dépôt, les vendeurs, le personnel administratif, le SAV (un découpage plus fin s'avérera finalement nécessaire à la phase suivante de "caractérisation des risques").



La caractérisation des risques dans les Unités de Travail part d’un bilan des accidents du travail. Il fait apparaître que la majorité des accidents ont lieu au dépôt. Il est décidé de commencer par cette Unité de Travail afin de faire un état des lieux précis des risques actuels et de profiter de l’agrandissement prévu ultérieurement pour essayer de les supprimer.



L'analyse des risques est menée par un groupe de travail rassemblant les membres du groupe projet et un salarié de l'Unité de Travail. L’analyse reprend le déroulement d'une journée de travail en signalant, à chaque phase, les problèmes rencontrés. Ceci permet de comprendre les liens entre des difficultés pour réaliser correctement son travail et les risques que cela peut faire prendre.

La présence du salarié contribue efficacement à enrichir la discussion. Plusieurs risques sont pointés qui ne figuraient pas dans le guide-mémento. C'est le cas par exemple du mode d'organisation du dépôt (rangement des entrées, sortie, codification des articles et de la localisation des rangements…) qui génére des difficultés pour retrouver les produits, des prises de risques pour les atteindre et des conflits entre personnel du dépôt et vendeurs.



Ces réunions de caractérisation des risques débouchent - et parfois anticipent - sur la phase de recherche des solutions et d’élaboration du plan d'actions. En effet, de nombreuses pistes de prévention sont trouvées pendant ces réunions.

Une réunion du groupe projet permet de poursuivre les réflexions, d'évaluer l'efficacité des solutions envisagées et de définir des priorités (le rôle du médecin pour l'avis médical sur la gravité des risques et celui du représentant des salariés, qui vivent la situation au quotidien, s’avérent essentiels).



La planification des actions est réalisée avec le chef de projet et le directeur du magasin pilote, afin de programmer celles qui incombent plus directement au responsable du magasin.



Plusieurs actions sont mises en œuvre immédiatement. Une part importante des pistes de prévention pour le dépôt sont intégrées lors du réaménagement de ce dernier, en s'assurant que les options d'aménagement retenues répondaient aux points de vigilance soulevés lors de l'évaluation des risques.

Pour quels effets ?  

La démarche engagée au niveau du "magasin pilote" a été diffusée dans les neufs autres magasins. Elle a été assurée par le chef de projet qui a reconstitué pour chaque magasin un groupe de projet et des groupes de travail avec les personnes en présence et les médecins du travail de chaque magasin.



L'évaluation des risques réalisée dans le "magasin pilote" a permis d'alimenter les discussions. Elle a permis aux acteurs des magasins de se positionner par rapport aux risques (organisation différente, aménagements spécifiques, …), mais également d'être alertés sur des risques qu'ils n'avaient pas identifiés, grâce au chef de projet et à son approche des différents magasins.



La confrontation des différentes évaluations mais également des solutions de prévention ont permis que un retour d'expérience des unes vers les autres. Cet enrichissement mutuel, tout en prenant en compte les spécificités de chaque magasin, a constitué incontestablement une source de pérennisation de la démarche de prévention des risques.

Mots clés 

Méthodes et outils associés

1
2
3
Comment analyser le travail avec la méthode des « situations-problème »

La méthode « situation-problème » permet aux équipes de travail de mieux comprendre, résoudre et prévenir les situations de tensions, de difficulté

Expérimenter pour mieux innover

Sollicité régulièrement par les entreprises, le réseau Anact-Aract est aussi conduit à les « recruter » dans le cadre d’expérimentations.

prevention-securite-routiere-travail

Dans le cadre du Plan Régional Santé Travail de Basse-Normandie, la Direccte a mobilisé les opérateurs régionaux de la prévention, dont l'Aract.

Notre offre de formation 2021

close