Vous êtes ici

Discuter du travail pour le transformer

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

couverture article Revue des conditions de travail
Feuilleter
Nombre de pages
10
0
Auteur(s)
  • Ludovic Bugand
  • Anne-Marie Nicot

Au cours des années 2000, le stress et les « risques psychosociaux » au travail sont devenus un enjeu important dans beaucoup de grandes entreprises. La médiatisation des suicides accompagne parfois cette évolution. Cette irruption des RPS dans le débat social marque une inflexion par rapport aux questions portées à l’agenda habituel des partenaires sociaux en termes de prévention des risques professionnels. Pour faire face à cette situation, certaines entreprises ont développé des moyens de prévention paritaires tels les observatoires ou les commissions stress. Des dispositifs de ce type ont le mérite d’institutionnaliser de façon concertée la prise en compte des RPS. Ils portent aussi une attention à des phénomènes encore occultés et trop peu compris dans leurs relations avec les contextes professionnels vécus par les salariés (suicide, burn out, etc.). Pour autant, ces dispositifs risquent de laisser dans l’ombre les phénomènes organisationnels sous-jacents qui expliquent in fine la survenue des RPS. Ces derniers, le plus souvent, relèvent des conséquences des orientations stratégiques, des moyens de pilotage développés et des choix d’organisation du travail.

▶︎ Retour au sommaire du premier numéro

close