Vous êtes ici

"Dire et raconter le travail", focus sur le thème de la Revue des conditions de travail n°9

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Consultable en ligne dès aujourd'hui, le nouveau numéro de la Revue des conditions de travail porte sur l'expression sur le travail à travers le récit, qu'il soit romancé ou cinématographique. Thierry Rousseau, chargé de mission à l'Anact et directeur de publication, nous en dit plus.

homme qui lit au travail

Le thème de ce numéro est "Dire et raconter le travail". Pouvez-vous nous expliquer ce choix ?

Le numéro 9 de la Revue des conditions de travail porte sur différents modes de narration : le roman, le cinéma… qui offrent l'occasion de donner une place au travail réel, de terrain, tel qu'il est vécu par le travailleur.

Le format du "récit", utilisé pour témoigner, est très contemporain - facilité par ailleurs grâce à internet et aux outils numériques, mais il ne date pas d'hier. Emile Zola, à l’époque, se documentait fortement pour raconter la vie des ouvriers à travers L'Assommoir (1876) ou La Bête humaine (1890). Aujourd'hui, ce sont les travailleurs eux-mêmes qui témoignent de la réalité de leur travail, par besoin d’expressivité. Dans une librairie, il y a pléthore de sujets sur le travail : les gens veulent témoigner. Je pense qu'il y a davantage de place pour parler du travail dans la culture que dans la sphère politico-sociale.

>> Télécharger la Revue des conditions de travail n°9 <<

Parler des récits du travail, c’est mettre à distance le regard de l’expert et chercher à comprendre le travail à partir des histoires de ce que vivent les personnes. Ce numéro revient sur les fonctions de ces récits (montrer la réalité du travail, reconnaître la validité et la légitimité de ceux qui le portent, permettre à des logiques et points de vue différents de se confronter...), et s'intéresse aussi aux façons de le mobiliser. Puisque la problématique centrale de l’Anact est celle de l’amélioration des conditions de travail, il s’agit en particulier de se demander en quoi les récits peuvent y contribuer.

Quels sujets trouverons-nous dans ce numéro ?

Parmi le vingtaine d’articles, on découvrira plusieurs analyses sur la façon dont les récits traduisent des évolutions en cours : par exemple, comment les récits rendent compte des formes de rationnalisation et d'individualisation à l'oeuvre, comment les discours des coursiers à vélo peuvent renseigner leurs conditions de travail, comment des écrits de travailleurs indépendants éclairent leurs motivations et parcours, ou encore comment des formes d’écriture créative d’apprentis et élèves en CAP peuvent donner à voir leurs attentes professionnelles.

La revue donne également accès aux retours d’expériences de différents acteurs (une coopérative, les organisateurs d’un festival, des cinéastes, une clown d’entreprise… ) qui utilisent les récits du travail sous des formats variés pour faciliter le dialogue et le débat sur le travail dans l’entreprise et en dehors.

Et puisque l'on traite des récits, il était nécessaire d'en proposer : trois courtes nouvelles sont publiées qui permettent au lecteur de vivre le travail et l'engagement de leurs auteurs.

>> Lire la Revue des conditions de travail n°9 <<

Qui sont les auteurs ?

Le numéro donne la parole à des travailleurs via les nouvelles, mais aussi des syndicalistes, des sociologues, des ergonomes, des chargés de mission du réseau Anact-Aract,  ou encore des consultants.

Quel thème sera abordé dans le prochain numéro ?

Le numéro 10 est prévu pour le début de l’année 2020. Il concerne l’usure professionnelle et s'intitule : « Travail, parcours et prévention de l’usure professionnelle ».

Nous aurons l'occasion de faire un pont avec l’actualité, en nous penchant sur le débat social sur les salariés seniors, les trajectoires professionnelles, les fins de carrière, le départ à la retraite, ou encore l’intégration des jeunes.

Focus sur : la Revue des conditions de travail

La Revue des conditions de travail est un incubateur d’idées, ouverte aux débats et aux controverses qui traversent la vie de l’entreprise. Destinée à un public de chercheurs, de praticiens et de consultants, elle répond à un besoin de réflexivité et d’approfondissement des problèmes vécus par les acteurs sur le terrain. L'Anact publie 2 numéros par an.

> Consulter tous les numéros <