Vous êtes ici

Découvrez « RECTO-VERSO, Les mutations du travail, controverses et perspectives », le livre numérique co-produit par l'Anact et la Cité du design

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Dévoilé lors d'une soirée de lancement le mercredi 7 février à Lyon, "Recto verso" s'adresse à toutes celles et ceux qui souhaitent mieux comprendre et agir sur les transformations du travail, en développant leur capacité critique, anticipatrice et créative.

Recto-verso

Ce mercredi 7 février avait lieu à la Villa Gillet à Lyon la journée de lancement du livre numérique « Recto-verso : les mutations du travail controverses et perspectives ». Organisé par l’Anact et la Cité du design de Saint-Étienne, avec le soutien du Fonds Social Européen, de la Direccte Auvergne-Rhône-Alpes et d’Auvergne-Rhône-Alpes Livre et Lecture, l'événement a tenu toutes ses promesses.

L’après-midi a été consacrée à des ateliers-débat sur les mutations du travail. Les participants ont pleinement contribué lors d'un exercice d'écriture narrative autour de trois sujets traités dans "Recto verso" : à qui appartient la fabrique du travail ? Les robots savent-ils travailler ? Les travailleurs indépendants forment-ils un nouveau collectif ? Trois courtes nouvelles ont ainsi été produites en direct. Elles viendront très prochainement enrichir le livre "Recto verso". 

Puis est venu le temps de la soirée de lancement. Introduite tout d'abord par les directeurs des différentes institutions partenaires du projet. Richard Abadie, directeur général de l’Anact, a souligné l’intérêt d’un livre qui « montre l’innovation dans les formes de transfert et constitue à la fois une innovation éditoriale et une innovation technologique ».  Jean-François Bénévise, directeur de la Direccte Auvergne-Rhône-Alpes, a pour sa part rappelé combien l’Etat soutenait activement les projets liés aux mutations du travail, alors que « plus de la moitié des emplois de demain ne sont pas connus ». Olivier Peyricot, directeur de la recherche à la Cité du design de Saint-Etienne, s'est exprimé sur les mutations engendrées par le numérique, soulignant « la nécessité de mobiliser le design dans les projets organisationnels ». 

"Recto verso", un livre pour appréhender les lignes de fractures mais aussi de recomposition qui traversent aujourd'hui le monde du travail

Mélanie Burlet, chargée de mission à l’Anact et directrice du projet avec Isabelle Vérilhac (Cité du Design) a ensuite dévoilé le livre "Recto verso". Elle a indiqué que dans cette production riche de controverses et perspectives « les photographies et les œuvres sonores ne sont pas une illustration mais tiennent bien une place essentielle ». 

La soirée a ensuite donné la parole à trois artistes, conviés à présenter leur travail et dont les œuvres ont été exposées lors de la Biennale du design 2017  : 

Logo FSE