Vous êtes ici

De quelles promesses sont porteurs les outils collaboratifs ?

27/04/2022
Les outils collaboratifs -ceux destinés à la mise en œuvre du « travail coopératif assisté par ordinateur » - promettent beaucoup : une connectivité généralisée, l’abolition de la contrainte de la distance, un aplatissement de la hiérarchie, une mise en commun instantanée des informations ou encore la capacité à mener un travail collectif en réunissant des acteurs provenant d’horizons divers. L’affranchissement de l’unité de temps et de lieu rendu possible par ces outils serait synonyme d’une certaine débureaucratisation de l’entreprise, favoriseraient la transversalité et la capacité à produire des résultats que la seule addition des efforts individuels ne permettrait pas. Ils différeraient également des outils de reporting dont les entreprises sont friandes. Moins structurés, reposant parfois sur un usage volontaire, ils promeuvent une vision plus conviviale de l’organisation fondée sur la solidité des liens horizontaux et la coopération active entre les acteurs.

Mais des promesses à la réalité, qu’en est-il vraiment ? Force est de reconnaître que leur diffusion se heurte à de nombreux problèmes, même si la crise sanitaire a accéléré leurs usages.

Comment accueillir ce type de technologies dans des entreprises qui restent organisées selon des logiques relativement rigides ? Quel rôle revient aux managers de proximité dans la promotion et les usages de ces outils ? Comment organiser le travail ? Enfin, qu’en est-il de l’impact sur le travail et les conditions de travail ? La « collaboration » est devenue aujourd’hui un véritable impératif qui s’applique à toutes et tous. C’est un véritable éthos managérial. Corollaire de cette situation, le salarié doit se rendre visible, assurer sa réputation, interagir avec d’autres dans un cadre moins formel et prescrit. Des transformations profondes de l’organisation du travail et des rapports de pouvoir au sein des collectifs en ressortent.

C’est à l’exploration de l’ensemble de ces questions que ce numéro 3 du webmag de l’Anact est consacré. L’approche sera à la fois générale – comprendre le sens de cette évolution – et empirique, à partir du cas d’une entreprise pionnière en matière de déploiement de ces systèmes collaboratifs. Son directeur de la Transformation digitale échangera en direct avec 2 chercheuses spécialistes du sujet. Les orateurs prendront également le temps de répondre aux questions des participants.

  • Un webinaire d'1h animé par Thierry Rousseau, chargé de mission et rédacteur en chef de La revue des conditions de travail, à l'Anact, avec Anca Boboc, sociologue et chercheur chez Orange et Marie Benedetto-Meyer, enseignant-chercheur, à l'UTT.
  • Le mercredi 27 avril de 11h00 à 12h00.

Lieu

close