Vous êtes ici

Dans le droit fil du savoir-faire

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Cas entreprise Mecabourg

A propos

Référence
093
Catégorie
Secteur d'activité
Code APE
Région
Spécialiste de prêt-à-porter haut de gamme, un établissement normand investit dans la formation professionnelle. Objectif : anticiper les départs à la retraite et assurer la transmission des savoir-faire.

Ajouter à ma liste de lecture

Description 

L'entreprise se situe au coeur de l'industrie textile haut de gamme, travaillant avec les plus grands créateurs de haute couture. Elle emploie 98 salariés. Dans ce secteur où les exigences de qualité et de délai s'intensifient, l'optimisation des compétences est déterminante.

Demande 

Consciente de cet enjeu, la direction s'efforce depuis plusieurs années de parfaire sa politique de formation professionnelle. Souhaitant anticiper des départs à la retraite, elle sollicite une intervention de l'antenne ANACT Basse-Normandie pour l'accompagner dans sa réflexion sur la transmission des savoir-faire.

Démarche 

Malgré un processus de fabrication extrêmement détaillé, les opératrices développent des savoir-faire spécifiques. Une véritable tradition, dans un métier où 30% des salariés ont plus de 50 ans. De leur côté, au quotidien, les monitrices, ou chefs d’équipe, jouent un rôle de transmission, et favorisent l’apprentissage des salariés, dans certaines situations de travail.
Mais, développer cette fonction, tout en continuant à faire face aux contraintes de la production, relève de la quadrature du cercle. Il ne faut pas oublier que les exigences des clients se répercutent sur l’ensemble des secteurs (méthodes, coupe, finition) et en particulier sur la gestion des flux, au niveau des chaînes d’assemblage. Une coordination efficace est nécessaire entre les services, afin d’anticiper au mieux les aléas à ce niveau. Les salariés de l’atelier finition notamment, doivent faire preuve, au-delà de leur connaissance du métier, de capacités à passer rapidement d’une activité à une autre. En effet, ces derniers travaillent, souvent au même moment, sur des pièces provenant de cinq lignes de fabrication différentes.
Afin de maintenir un haut niveau de prestation, la politique de ressources humaines s’est axée sur la formation en situation de travail. Un choix salué par les salariés qui se sentent associés à la recherche de solutions concrètes. L’antenne Anact Basse-Normandie a relevé que les situations complexes mériteraient d’être recensées préalablement à ces périodes de stage, et que l’accent devrait être porté sur la transposition, une fois sur le terrain, des solutions acquises au cours de la formation.
À l’issue de ce premier stade d’observation, et dans la perspective d’assurer une meilleure gestion des âges, et tout particulièrement la transmission des savoir-faire, l’antenne Anact a émis plusieurs pistes d’amélioration. Premier point : un système de gestion des compétences pourrait être mis en place afin de construire un plan d’action cohérent tant en matière d’évolution de l’organisation qu’au niveau de la formation et du recrutement. Objectif : parvenir à équilibrer la pyramide des âges et à enrayer la dynamique de départs, qui devrait s’enclencher à l’horizon 2006, et perdurer sur une bonne dizaine d’années. Second point : optimiser les pratiques de formation existantes, pour faire progresser en compétence les salariés, et ce, quel que soit leur âge. Troisième point, dans la continuité du précédent : la transmission des savoir-faire détenus par les anciens pourrait être favorisée, en priorité dans les ateliers où, le plus grand nombre de départs à la retraite sont à prévoir. Dans ce but, l’antenne Anact suggère de faire évoluer la fonction des monitrices, et de leur fournir les moyens d’organiser des situations de travail formatrices, et de repérer les savoir-faire développés par les salariés expérimentés.

Bilan 

Un ensemble de pistes qui devraient favoriser le maintien de cette entreprise de confection dans son positionnement stratégique haut de gamme.

Méthodes et outils associés

1
2
3
outils travail

Le réseau Anact-Aract propose différents outils et services destinés à ceux qui s'engagent dans des projets d'amélioration des conditions de travai

Publiées dans un supplément au n°345 de la revue Travail et changement, ces 12 propositions sont autant de voies d’amélioration du fonctionnement d

Perçue comme un modèle d’efficience, de rationalisation et de rentabilité, la méthode lean est adoptée par l'industrie mais aussi par le secteur te

Formations

Cette formation permet d’acquérir les bases méthodologiques dans le but d'analyser les données...

Cette formation-action permet de comprendre et d'analyser l'activité de travail par des outils...