Vous êtes ici

Connaissez-vous le portail de veille des conditions de travail de l’Anact ?

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Qualité de vie au travail, management, prévention des risques, dialogue social, numérique, égalité professionnelle, articulation des temps... sont quelques-uns des thèmes traités dans le portail de veille des conditions de travail de l'Anact. Lancé en 2017, il présente les dernières parutions et près de 60 000 références sur ces sujets. Rencontre avec Stéphanie Léger-Ortiz, chargée de mission Veille et management de l'information de l’Anact.

Visuel interview S Leger

Qu’est-ce que le portail veille-travail de l’Anact ?

Le portail de veille de l’Anact est - à notre connaissance - la seule de base de données qui donne accès à autant de références sur le thème des conditions de travail. Il en recense près de 60 000 : des ouvrages, des rapports, des articles ou des guides pratiques mais aussi des documents vidéos ou des actes de colloques filmés. Le portail est une mine pour tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin aux conditions de travail.

> Consulter le portail de veille : anact.fr/veille-travail

Notre travail de chargé.e.s de mission « veilleurs » consiste d’abord à enrichir quotidiennement cette base. Outre le catalogue, nous proposons une sélection d’ouvrages, de vidéos, ou des recensions.  Le dernier numéro de notre rubrique « Lu pour vous » concerne, par exemple, les évolutions du système de santé au travail. Nous réalisons également des dossiers thématiques sur des sujets émergents. Le dernier paru traite des difficultés rencontrées par les salariés qui souffrent de troubles Dys (troubles spécifiques du langage et de l’apprentissage) ; d’autres ont abordé des sujets tels que la question des compétences dans la transformation numérique, l’impact de la robotique sur les conditions de travail, l’engagement syndical, les violences sexistes et sexuelles au travail…

Certaines des notes de veille, dossiers documentaires, et synthèses d’études que nous produisons à la demande des acteurs publics (services de la Direction générale du travail, cabinets ministériels, institutions de type Assemblée nationale, Sénat, Conseil économique et sociale, Inspection générale des affaires sociales…) pour la réalisation de rapports sont également disponibles dans le portail. Il s’agit le plus souvent de dresser un état des lieux des conditions de travail dans un secteur, et de retracer les actions menées en matière d’amélioration.

Le portail de veille est, aussi, un peu la mémoire de l’Agence : il recense toutes les publications de l’Anact et du réseau depuis 1993, lorsque l’Anact animait un centre de documentation. Le passage au numérique nous a permis de mettre en place des outils de veille performants et de nous transformer en Cellule de veille et management de l’information depuis 2010.

Un certain nombre de services sont enfin proposés par le portail comme la possibilité de faire des recherches bibliographiques, de consulter des listes thématiques réactualisées régulièrement ou bien encore de s’abonner à des flux RSS. Au sein d’un espace personnalisé, l’internaute peut ainsi réunir et conserver des notices de lecture et des résultats de recherche.

> Consulter le portail de veille : anact.fr/veille-travail

Comment procédez-vous pour réaliser une veille permanente sur autant de sujets ?

La veille demande d’abord un travail important de sourcing. Nous identifions des sites riches en informations sur les conditions de travail : sources web, institutionnelles notamment, laboratoires de recherche, éditeurs spécialisés, presse professionnelle... Nous surveillons aussi les réseaux sociaux où s’expriment les experts identifiés. Les agrégateurs, les flux RSS ou encore les newsletters spécialisées sont également des sources d’information qualifiées avec lesquelles nous travaillons.

Il y a un deuxième temps d’analyse : l’information est-elle intéressante ? Est-elle fiable ? Quand est-elle parue ? Mérite-t-elle d’être approfondie ? Faut-il continuer de suivre cette actualité ? Aujourd’hui, par exemple, il y a une actualité forte autour des travailleurs des plateformes. Nous sommes attentifs aux débats qui concernent leur statut juridique, leur protection sociale et donc leurs conditions de travail. Cela fait partie des sujets émergents.

La dernière étape est le traitement de l’information. Il s’agit de résumer, synthétiser et diffuser à travers des dossiers de veille, des articles... C’est le cycle de la veille à l’Anact !

Quel constat tirez-vous plus d’un an après le lancement du portail ?

Le portail est connu, il bénéficie d’un bon référencement sur internet et enregistre un nombre croissant de visiteurs. Les dossiers de veille et le Lu pour vous semblent particulièrement appréciés. Nous souhaitons dorénavant élargir son audience en utilisant d’autres supports de diffusion de la veille comme Twitter ; répondre encore mieux aux besoins de nos utilisateurs en nous rapprochant d’eux (enquête, etc.) ; enfin en développant une veille collaborative ouverte aux experts-étudiants-chercheurs. L’objectif est de réussir, à plusieurs, à donner davantage d’écho à l’actualité des conditions de travail.

> Consulter le portail de veille : anact.fr/veille-travail

close