Vous êtes ici

Conduire le changement en élaborant ensemble les règles de travail

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Cas entreprise Mecabourg

A propos

Référence
307
Catégorie
Secteur d'activité
Code APE
Dans ce foyer pour personnes handicapées, l’insatisfaction au travail des salariés s’explique par de mauvaises conditions physiques de travail et par une désorganisation du management. Les progrès passent par une explicitation et une formalisation des règles et par une responsabilisation des résidents et de leurs familles.

Ajouter à ma liste de lecture

Description 

Créé il y a près de 20 ans, ce foyer pour personnes adultes handicapées propose plusieurs formes d'hébergement : chambres individuelles dans un bâtiment ou appartements thérapeutiques en résidence extérieure. Sur ses 51 résidents, 42 exercent une activité professionnelle dans un centre d’aide par le travail (CAT), 9 sont totalement pris en charge par une section éducationnelle interne. Les jours ouvrés, la structure accueille en plus pour déjeuner une quarantaine de personnes extérieures travaillant au CAT. Le foyer emploie 31 salariés.

Demande 

Le CHSCT de l’association tutelle souhaite faire évoluer les conditions de travail des salariés de l’établissement, tant dans les locaux actuels dévolus au Foyer d'Hébergement que dans la perspective d'un futur changement de bâtiment.

L’Aract Limousin est sollicitée pour réaliser un état des lieux de la situation de travail des salariés et de proposer des pistes d'amélioration du fonctionnement actuel de l'établissement.

Démarche 

L’observation des locaux et l'analyse du travail des salariés confirment les préoccupations du CHSCT.

On constate une réelle insatisfaction au travail, de plus en plus visible dans la réalisation des tâches à accomplir. Elle se traduit par une lassitude et une démobilisation des salariés.

Cet état d’esprit est notamment dû aux mauvaises conditions de réalisation du travail. Le bâtiment recevant les résidents et dans lequel travaillent les salariés est en fort mauvais état. Un accident du travail a été recensé dû à un revêtement de sol défectueux. Une maladie professionnelle a été reconnue du fait d'allergies à des champignons muraux.

Cette démotivation est aussi la conséquence de la désorganisation générale de l'établissement.

La promotion d'une salariée à la responsabilité de l'établissement a brouillé les rapports hiérarchiques et les relations de travail avec une partie du personnel du foyer.

Plus généralement, le travail souffre d'absences de règles communes, d'arbitrage formels, de procédures de décision à tous les niveaux.

Il s’agit donc de faire progresser la structure toute entière (salariés, direction, CHSCT, CA) dans l'explicitation et l'organisation du management.

Les ouvertures proposées aux acteurs internes s’orientent dans deux directions.

La première vise à expliciter et à formaliser les règles d’organisation et de fonctionnement du foyer.

Il s’agit de clarifier la délégation de responsabilité allouée à la directrice, de repréciser le rôle du conseil d'administration et ses attributions, de formaliser le management interne (pouvoir décisionnaire, règlement intérieur…), de développer la communication interne (réunions de travail inter-services…), de déléguer des responsabilités à des salariés (projets de vie…) et de redéfinir l'organisation du service éducatif (statuts du personnel, rattachement des veilleurs de nuit…).


La seconde porte sur l’amélioration de l'organisation interne du foyer. L’objectif est de mettre les usagers au centre de l'action en responsabilisant davantage les résidants et leurs familles (choix des ateliers, participation aux projets de vie) et les salariés (animation d'ateliers en journée, suivi de la prise médicamenteuse…).


L’entreprise doit pouvoir anticiper les risques de santé du personnel (mise à disposition de chariots élévateurs à la lingerie, inventaire des produits nocifs et de leur manipulation, investigation de la corrélation possible entre le foyer microbien ayant déclenché la maladie professionnelle et l'état sanitaire du foyer, prévention des conditions psychologiques de travail).

Enfin, intégré à la prévention des risques, il est nécessaire de prévoir le développement du potentiel humain : transmission des savoir-faire de la lingère future retraitée, redéploiement des activités et des tâches futures dans le futur site potentiel, professionnalisation des salariés sur l'approche handicap, sur les savoirs de base ainsi que sur la psychiatrie.

Bilan 

L'enjeu organisationnel mis en évidence a permis aux acteurs concernés de réfléchir ensemble sur l'avenir de la structure. Plusieurs engagements ont été pris collectivement.



Les attributions des membres du Conseil d'Administration dans la gestion et le fonctionnement de la structure seront redéfinies. Le pouvoir décisionnaire de la direction dans la réalisation des tâches et activités du personnel sera réaffirmé. Un règlement intérieur (hygiène, sécurité, discipline) sera élaboré. Un travail collectif inter-services sur le rapport à l'hygiène et au linge sera engagé.

Une organisation globale par projet avec mise en œuvre de suivis sera développée.

Les résidents et leurs familles seront associés à l'élaboration du livret d'accueil. Enfin, les tâches de l'agent de service ayant contracté la maladie professionnelle seront redéfinies.

Méthodes et outils associés

1
2
3
outils travail

Le réseau Anact-Aract propose différents outils et services destinés à ceux qui s'engagent dans des projets d'amélioration des conditions de travai

Publiées dans un supplément au n°345 de la revue Travail et changement, ces 12 propositions sont autant de voies d’amélioration du fonctionnement d

Perçue comme un modèle d’efficience, de rationalisation et de rentabilité, la méthode lean est adoptée par l'industrie mais aussi par le secteur te