Vous êtes ici

Prévenir les risques psychosociaux dans les métiers de l’encadrement sportif

Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénnées

A propos

Référence
Catégorie
Secteur d'activité
Effectif
Code APE
Région
Ce syndicat de professionnels du ballon ovale souhaitait évaluer l'exposition des staffs techniques à des facteurs de risques psychosociaux. Réalisée avec l'appui de l'Aract Occitanie une enquête a révelé plusieurs problèmes : une forte charge de travail des analystes vidéo, soumis régulièrement à des injonctions contradictoires, une faible reconnaissance de leur métier et des déficits de management.

Ajouter à ma liste de lecture

Qui ? 

Ce syndicat des entraîneurs et éducateurs de professionnels a pour objet de défendre les intérêts individuels et collectifs des techniciens en préservant leur droit à l’emploi mais aussi à l’exercice et l’organisation de leur activité. En l’espace de 20 ans, le monde du ballon ovale a énormément évolué avec l’arrivée notamment de la professionnalisation. Des transformations ont eu lieu sur le terrain mais aussi dans les coulisses avec des encadrements et des techniciens qui se sont étoffés et professionnalisés.

Quel était le problème à régler ?  

Au cours de ces dernières années, le syndicat a été alerté par des plaintes de la part des salariés des équipes techniques sur une détérioration de leurs conditions de travail et les impacts sur leur santé. Souhaitant déclencher une enquête sur les risques psychosociaux au sein des staffs techniques, il a sollicité l’Aract Occitanie afin de l’accompagner dans sa réflexion. Une démarche a été mise en place avec la réalisation de deux enquêtes et la création d’un comité de pilotage composé de représentants du syndicat, de la Fédération Française et de salariés des staffs techniques.

Qu’ont-ils fait ?  

Le premier travail d’enquête réalisé par le syndicat avec l’appui technique de l’Aract avait permis d’apporter des éléments chiffrés auprès des clubs professionnels visant à objectiver les plaintes renvoyées par les salariés. Les résultats montraient à la fois une satisfaction forte de travailler dans des clubs de rugby mais avec des problématiques d’insatisfaction fortes (problèmes de sommeil, de stress…). Ce travail a permis de faire officialiser auprès des clubs de rugby professionnels un sentiment de malaise et ainsi rendre possible la réalisation d’une nouvelle enquête pour comprendre les facteurs de risques professionnels pouvant être à l’origine de ce malaise.

Une démarche Gestion des Perspectives Sociales a ainsi été mise en place avec la réalisation d’une enquête par questionnaire distribuée à l’ensemble des salariés des staffs techniques (managers, entraîneurs y compris spécialisés, préparateurs physiques et analystes rugby).

L’ensemble des éléments a ensuite été analysé par le comité de pilotage et enrichi par celui-ci en allant directement à la rencontre des staffs techniques dans les clubs.

Avec un taux de retour de 64% mais des niveaux de réponses différents selon les métiers (de 44% pour les entraîneurs à 81% pour les analystes vidéo), les résultats ont permis de mettre le doigt sur des problèmes non identifiés.

Le premier problème concerne le poste d’analyse vidéo qui a permis de montrer l’importance de leur charge de travail notamment en lien avec de nombreuses injonctions des donneurs d’ordre : entraîneurs spécifiques, managers, préparateurs physiques. Cette gestion de la charge de travail pour les analystes vidéo n’était pas sans conséquence sur leur vie personnelle.

Elle a également montré que la reconnaissance du métier était loin d’être au rendez-vous et que si leur situation n’évoluait pas, certains d’entre eux étaient prêts à changer de métier.

Le second problème concerne le déficit de management des staffs. Si les managers sont reconnus sur le plan technique, ils sont concernés par la gestion humaine d’une équipe technique (hors joueurs) pour laquelle le manque de compétences et de formation a été mis en évidence.

Même si de nombreux aspects positifs ont été identifiés (relationnel, sentiment de faire un travail de qualité…), la présentation des résultats, une première dans le sport professionnel, auprès des dirigeants des clubs de rugby devait décaler leurs perceptions que « travailler dans un club de rugby, c’est le paradis ». L’objectif était d’inciter les clubs à s’occuper des conditions de travail des staffs techniques (et administratifs) et ne pas seulement se focaliser sur les joueurs.

Pour quels effets ?  

A l’issue de ce travail, un document de synthèse a été réalisé. Il restitue l’ensemble des résultats avec des commentaires associés de représentants de staffs techniques et de dirigeants de clubs de rugby.

Ce document présenté à l’ensemble des clubs doit les aider à mettre en place des actions d’amélioration concrètes.

Au-delà des clubs, le syndicat et la Fédération réfléchissent sur la mise en place d’une filière de professionnalisation des métiers techniques et la négociation d’un statut pour les professionnels des staffs techniques.

close

Méthodes et outils associés

1
2
3
Négocier son accord EP-QVCT

La négociation sur l’égalité professionnelle est trop souvent perçue par les entreprises comme une obligation de plus.

Objectif reprise Prévention

Organiser la reprise ou la poursuite de l’activité, sur site ou en télétravail, nécessite pour l’employeur de combiner prévention du risque de cont

Objectif reprise Management

Comment bien organiser le travail des collaborateurs en reprise d'activité sur site ou à distance ?

Notre offre de formation 2021

Formation sur-mesure

Le prix et les dates de cette formations sont à définir ensemble....

Objectifs 

  • Appréhender de façon concrète le rôle, les missions et les...