Vous êtes ici

Pénibilité : prévenir l’usure professionnelle

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Cas entreprise Mecabourg

A propos

Référence
076
Catégorie
Secteur d'activité
Effectif
Code APE
Région
La réglementation des quotas, des zones et des périodes de pêche obligent les entreprises de ce secteur à adapter leur organisation du travail. Ce nouveau contexte s’ajoute aux exigences spécifiques des donneurs d’ordres. Pour faire face, l'organisme de tutelle sollicite une intervention de l’antenne ANACT Bretagne sur la gestion des temps et l'amélioration des conditions de travail.

Ajouter à ma liste de lecture

Qui ? 

Le projet concerne deux criées de pêche dont les installations portuaires et les salariés sont gérés par une chambre de commerce et d’industrie (CCI). Elles emploient chacune une trentaine de salariés et assurent principalement l’enregistrement, le tri et la vente des pêches pour le compte d’armements locaux (bateaux hauturiers sur des campagnes de pêche éloignées d’une semaine) et de pêcheurs côtiers (pêche journalière).

Quel était le problème à régler ?  

Les représentants des deux entreprises de criée ont des préoccupations de différente nature selon qu’il s’agit des responsables politiques ou fonctionnels (direction, DRH, équipements…), de l’encadrement, ou des salariés et de leurs délégués au sein de la commission paritaire et du CHSCT (Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail). Mais, globalement, la demande d’appui adressée à l’antenne ANACT Bretagne est formulée conjointement par deux membres de la CCI. Elle porte sur la gestion des temps de travail et l’amélioration des conditions de travail des agents de criée.

Qu’ont-ils fait ?  

Le diagnostic s’est appuyé sur l’analyse de situations de travail caractéristiques des variations d’activités (notamment en termes de charge de travail et d’amplitude horaire) et de la diversité des tâches à effectuer par les salariés. Ces temps d’observation du travail des équipes jour et nuit ont été complétés par des entretiens individuels auprès de certains salariés et par l’examen de documents relatifs, par exemple, aux volumes et horaires de débarque des pêches, ou aux temps de travail.

L’activité des criées se caractérise par :
- sa grande diversité et la large amplitude des temps de travail, en continu durant la semaine (2 équipes du dimanche au samedi) et ponctuée de « moments » fortement chargés.
- sa variabilité (nature, durée, intensité), qui induit des ajustements permanents.

Or, l'organisation du travail des criées repose sur 4 facteurs de fragilité :
- l’acceptation par les salariés des conséquences des dépassements des horaires de travail et de leur imprévisibilité ;
- des « hommes clés », salariés dotés de fortes compétences et d’autonomie, capables d’accepter de telles conditions particulières ;
- un réel « attachement » au secteur d’activité (la pêche) et au lieu de travail ;
- des mouvements de personnel (entrées et sorties), coûteux en phases de recrutement et d’intégration.

Ces caractéristiques de l’activité ont des effets directs qui ont pu être illustrés au travers de faits observés.
En effet, des risques ont été identifiés quant à :
- la sécurité des salariés : collision, chute de chargement ;
- la santé des salariés : sollicitation excessive des capacités physiques (efforts musculaires, dorsaux), inaptitude au travail de nuit…
- la qualité et la productivité du travail : flux de circulation des produits allongé, erreurs sur pesée, impacts sur le travail du personnel administratif…

Après une analyse approfondie de la demande, l’antenne ANACT Bretagne propose un accompagnement avec 3 objectifs :
- mieux caractériser la nature des difficultés rencontrées par la mise à disposition d’une base d’informations commune aux différents acteurs (élus et fonctionnels CCI, encadrement Criée, représentants du personnel) ;
- affiner la compréhension des liens existant entre gestion de l’activité, organisation du travail, temps de travail et conditions de travail dégradées ;
- proposer, sur la base de ces investigations, des axes de réflexion et d’amélioration.

Les pistes d’action proposées s’appuient sur les marges de manœuvre identifiées pour tenter de réduire l’étendue et les contraintes des activités, et en même temps faire face à leur variabilité.
Il s’agit de stabiliser les moyens de travail nécessaires, d’expérimenter d’autres formes d’organisation du travail permettant d’élargir le nombre des « hommes clés » reconnus pour leur fiabilité. Il s'agit également de développer un mode de management favorisant la prise en charge par les salariés d’activités polyvalentes, et enfin, de gérer autrement la durée du travail en repérant les périodes les plus chargées.

Avec quels effets ?  

N’étant pas rattaché à un projet précis d’amélioration de la productivité, des conditions de travail ou d’investissement, l’accompagnement de l’antenne ANACT Bretagne ne s’est appuyé sur aucune instance particulière créée ou mobilisée pour l’occasion. Par contre, la restitution du diagnostic et des pistes d’actions a été faite auprès des différents interlocuteurs sollicités ; elle a été un moment privilégié pour faire partager aux différents acteurs impliqués les constats et préconisations.
Les pistes d'action retenues restent cependant pour partie à mettre en œuvre, à partir d’une volonté forte d’action commune entre élus de la CCI, responsables fonctionnels, encadrement et salariés. Le CHSCT, récemment constitué, pourrait être le lieu de concertation et d’action privilégié pour ce projet.
Six mois après la restitution du diagnostic, la CCI a poursuivi ses actions, notamment pour stabiliser les moyens de travail nécessaires : test de moyens techniques d'aide au travail, renforcement temporaire de l’effectif, alors qu’une nouvelle période de forte activité démarre. Cependant, les propositions établies sur le champ de l’organisation du travail semblent avoir été moins expérimentées.

Méthodes et outils associés

1
2
3
jeu-pedagogique-rps

En s'appuyant sur la ludopédagogie, notre gamme de jeux permet de mettre en oeuvre nos méthodes d'amélioration des conditions de travail.

Ressources Prévention du sexisme au travail

Repères pour évaluer les risques, outils de sensibilisation, pistes d'action en matière d'organisation du travail...

Comment analyser le travail avec la méthode des « situations-problème »

La méthode « situation-problème » permet aux équipes de travail de mieux comprendre, résoudre et prévenir les situations de tensions, de difficulté

Se former

Cette formation permet d’acquérir les bases méthodologiques dans le but d'analyser les données...

Cette formation permet d’acquérir en pratique une nouvelle technique d’animation ludo-...

close