Vous êtes ici

Partir des situations de travail pour analyser et construire des solutions partagées

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Martinique

A propos

Référence
1281
Catégorie
Secteur d'activité
Effectif
Code APE
Région
L’Aract Martinique a été sollicitée pour instruire et accompagner la mise en œuvre d’un projet de réaménagement d’un poste de travail. Les partenaires sociaux de l’entreprise ainsi que la salariée concernée se sont montrés très satisfaits des modalités de la démarche concertée lors du diagnostic préalable, et plus particulièrement de l’étude ergonomique. L’intervention a permis au dirigeant de prendre également en compte l’impact des ambiances physiques de travail (décoration et peinture des murs…) sur le sentiment de « bien-être » des individus.

Ajouter à ma liste de lecture

Qui ? 

Cette société assure depuis 2008, par délégation de service public et sous tutelle de la Communauté d’agglomération, une activité de transport urbain de voyageurs. Elle compte 47 salariés : 45 chauffeurs, une guichetière et une assistante de direction.

Dans un contexte de réorganisation du transport public de voyageurs sur le territoire, le dirigeant et ses deux associés envisagent de se regrouper avec d’autres transporteurs pour optimiser leur chance de décrocher le nouveau marché en 2015.

Quel était le problème à régler ?  

Le service de santé au travail a réalisé l’étude de poste de la Guichetière qui ressent des douleurs à l’épaule ; il recommande «une nouvelle conception des tâches et un aménagement ergonomique du poste de travail». La demande est portée par les partenaires sociaux de l’entreprise : direction, associés et, représentants du personnel. L’étude ergonomique doit permettre à l’entreprise d’améliorer les conditions de travail de la salariée et de réduire le risque de troubles musculosquelettiques.

Qu’ont-ils fait ?  

L’intervention ergonomique a été pilotée dès le départ par un comité de pilotage réunissant les représentants du personnel et de la direction de l’entreprise. Les partenaires sociaux de l’entreprise ont bénéficié dans un premier temps d’une sensibilisation sur le risque « troubles musculosquelettiques ». Cette étape est importante car elle permet de mettre les acteurs au même niveau de connaissance sur le sujet, et ainsi de favoriser le partage des enjeux de la prévention du risque TMS en termes de performance individuelle et collective, et de santé. 

Sur le conseil de l’Aract, un « groupe de travail TMS » est constitué regroupant un représentant du personnel, le dirigeant et un associé, avec pour mission de piloter la démarche, valider les travaux et participer à la recherche des pistes d’action. 

Le service de Santé au travail est quant à lui sollicité par l’Aract, en amont de la démarche, afin de connaître la raison qui a motivé la recommandation à l’entreprise d’une étude ergonomique. 

La consultation de documents existant dans l’entreprise (organigramme, fiche de poste guichetier, Document unique...) et deux entretiens avec la direction de l’entreprise ont permis d’obtenir des informations sur la structuration de l’entreprise et l’organisation du travail, le contenu de la fonction de guichetière en termes de travail prescrit et de liens fonctionnels avec les autres postes de l’entreprise. 

Un entretien avec la salariée a mis en évidence le contenu réel de son travail et son vécu au travail. Deux autres salariés, aux postes de chauffeur et de responsable de parc, ont contribué également à mieux appréhender les contraintes liées à la fonction de guichetier.

Des observations dites « en situation de travail », c’est-à-dire sans interruption de l’activité de la salariée, ont été réalisées sur une journée, par cycles de temps basés sur les tranches horaires pour lesquelles les flux de voyageurs étaient les plus importants. Ont été ainsi observées les contraintes physiques et organisationnelles du poste ainsi que les aléas ; ces éléments ne figurant pas dans la fiche de poste car ils relèvent du « travail réel ». 

Des relevés métriques ont été effectués en complément de ceux réalisés par le Service de santé au travail, notamment les dimensions des fenêtres existantes qui pourraient être prises en compte dans l’aménagement futur du poste. 

Les partenaires sociaux de l’entreprise ont été réunis pour la présentation et la validation de l’étude ergonomique. L’Aract a ensuite invité les acteurs à travailler avec elle sur des scénarios de réaménagement de l’espace de travail : des esquisses ont été réalisées à la main en direct par les trois parties puis ont été comparées entre elles. L’Aract est intervenue pour faciliter les productions et favoriser la pertinence de la solution en apportant des points de repère en termes d’ergonomie et de sécurité. 

À la fin de la séance de travail, une solution de réaménagement a été arrêtée par les parties et présentée à la salariée par l’Aract en même temps que les conclusions de l’étude ergonomique.

Pour quels effets ?  

Pour cette intervention, l’initiative de l’Aract de se rapprocher du service de Santé au travail a été bien accueillie et appréciée comme une illustration de la pluridisciplinarité. 

Le dirigeant s’est engagé à démarrer les travaux en attendant l’aide financière de la communauté d’agglomération. 

L’Aract sera sollicitée à cette occasion pour vérifier, aux côtés des acteurs, la prise en compte effective par le prestataire des recommandations ergonomiques. Il s’agit pour l’entreprise d’éviter tout surcoût lié à des travaux ne répondant pas au « cahier des charges ». 

Au cours de l’intervention, quelques chauffeurs ont interpellé l’Aract en manifestant leur souhait de bénéficier eux aussi d’une étude ergonomique.

Méthodes et outils associés

1
2
3
Projet de conception ou de rénovation d'un abattoir

Porté par l’IDELE et accompagné par l'Aract Bretagne, le projet Bouv’innov a donné naissance à une méthode et d

Tout au long du projet de conception et de construction de sa nouvelle usine, une filiale du groupe Eramet a imposé aux constructeurs et fournisseu

espace de travail schema methode

La conception ou l’aménagement d’un espace de travail est une occasion unique d’amélioration des conditions de travail en abordant le plus en amont

close