Vous êtes ici

Construire un référentiel commun sur l’analyse des situations source de RPS pour élaborer un plan de prévention efficace

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Nouvelle Aquitaine

A propos

Référence
Catégorie
Secteur d'activité
Effectif
Code APE
Cette association s’occupe de la socialisation des jeunes de 16-25 ans par l’habitat avec l’appui de professionnels externes. Mais le processus volontaire de transformation du projet associatif engagé récemment place les salariés dans des situations vécues comme fortement contraignantes. Sollicitée par le conseil d’administration et la direction de l’association, l’Aract Nouvelle-Aquitaine a aidé les différents acteurs à passer d’une situation tendue et crispée sur la manière d'appréhender les RPS à une réelle concertation en vue d'une co-construction des différentes solutions possibles. Cette approche globale et concertée a favorisé le choix des actions de prévention efficaces à mettre en œuvre.

Ajouter à ma liste de lecture

Qui ? 

L’association compte 48 salariés et 5 résidences d’habitations réparties sur la métropole bordelaise. Les habitats jeunes ont une fonction à la fois d’hébergement et socio-éducative avec mission de favoriser la socialisation des jeunes de 16 à 25 ans par l’habitat.

Des points marquants ont jalonné ses évolutions récentes :

  • Une première fusion-absorption en 2014 entre deux associations disposant chacune d’une résidence d’hébergement.
  • Un changement d’échelle en 2017 avec le passage de 2 à 5 résidences.
  • Un comité de direction renouvelé avec le recrutement de 2 cadres sur des postes nouveaux au sein de l’association, une responsable administrative, juridique et ressources humaines et un responsable des actions et projets socio-éducatifs.
  • Un réseau de partenaires-intervenants extérieurs sur des enjeux forts : RH, organisationnels, pratiques professionnelles, communication interne et externe.
  • Dans le cadre d’un dispositif local d’accompagnement, un travail engagé sur la refonte du projet associatif.

Un processus volontaire de transformation de l’association est engagé avec l’appui d’un réseau de partenaires. La mise en place du CSE avec de nouveaux membres est en cours depuis  fin 2019.

Quel était le problème à régler ?  

A la suite de différentes alertes lancées par les personnels, le conseil d’administration et la direction de l’association ont mis en place un comité de pilotage sur les risques psychosociaux. Le conseil d’administration souhaite retravailler le Le document unique d'évaluation des risques professionnels (DUERP) en priorisant les enjeux organisationnels. Le Copil doit permettre une meilleure expression de l’ensemble des métiers présents sur les différents sites géographiques. En effet, un processus de transformation de l’association est engagé avec l’appui d’un réseau de partenaires mobilisés.

Un pré-diagnostic a été engagé en interne par le Copil pour favoriser une première mobilisation dans la démarche de prévention des RPS. La demande auprès de l’Aract Nouvelle-Aquitaine concerne des recommandations sur la démarche déjà entreprise par le Copil et un accompagnement en intra pour le groupe de travail constitué.

Un premier contact avec le demandeur (le responsable juridique et RH) pour reformuler les besoins et attentes a permis de dégager une première piste d’appui : présenter à tous l’approche des RPS avec le modèle « Contraintes-Ressources » de l’Anact. Un des objectifs était d’éclairer tous les membres du groupe de travail sur la démarche et le modèle à mettre en œuvre.

Qu’ont-ils fait ?  

Les différents partenaires mobilisés au service de l’association sont identifiés sur des accompagnement de diverses natures. Parmi eux, 4 consultants proposent des appuis à la communication, à la GRH principalement sur les entretiens professionnels, une animation de séminaire annuel et définition de fiches de postes et un appui au développement de la cohésion. D’autres partenaires sont certains membres du CA qui participent au Copil et groupe de travail.

L’Aract fait préciser les rôles et missions de chacun de ces intervenants par les différents membres du CoDir. Il apparait vite que les attentes des membres du CoDir ne sont pas clairement exprimées. Les attentes des RP sont, elles, très pragmatiques sur des situations de travail identifiées comme générant des risques psychosociaux. Il existe un écart fort entre les attentes en termes de résolutions de problèmes et de délai pour mettre en œuvre.

L’objet de l’intervention de l’Aract est de permettre les échanges nécessaires entre les  différents points de vue (COPIL, CoDir, IRP, salariés métiers, sites géographiques). La démarche étant engagée dans l’association, il s’agit d’utiliser leur réalité du moment et de leur vécu pour avancer plus vite vers la construction du plan d’action de prévention.

L’intervention de l’Aract se déroule en différentes phases. Tout d’abord, par divers entretiens avec le CoDir, il est proposé de faire un état des lieux de « qui fait quoi ». C’est le début d’une prise de conscience qu’il faut piloter tous ces intervenants extérieurs dans une même recherche d’efficacité.

Ensuite, il est nécessaire de partager des références communes sur les risques psychosociaux et les méthodes de prévention. Cette étape est proposée à tous les acteurs identifiés par l’association. Ce sera le point de départ de l’expression des différentes attentes acteurs internes réunis dans le COPIL et de la façon de les traiter dans le temps.

Une phase d’appropriation des modèles présentés sur la situation-problème est gérée par le COPIL et les groupes de travail déjà mis en place. À partir des réflexions initiées lors du COPIL, les attentes se précisent et les postures des acteurs vis-à-vis de la prévention deviennent un sujet de discussion sur le travail. Les écarts en termes d’urgence d’actions d’amélioration font l’objet de compromis discutés entre les IRP, le CoDir et le COPIL.

Lors de la deuxième réunion du COPIL après la présentation commune avec l’Aract  des résultats de l’état des lieux et des entretiens qui ont été menés, les attentes se précisent et font l’objet de discussion entre les acteurs.

L’Aract fait émerger les limites pour l’entreprise de conduire seule cette prévention des risques du fait du climat social tendu. Par ailleurs, aucun des consultants déjà sur place n’a comme objectif de conduire une démarche projet sur les RPS. Une fois ce fait clarifié, en dernière étape, l’Aract propose d’aider l’association à formaliser un cahier des charges pour recourir à un consultant extérieur sur la conduite de projet de prévention.

Cet appui au cahier des charges est le moyen de faire travailler le CoDir sur la clarification des attentes et sur le choix de la méthode et de la démarche avec le COPIL.

Avec quels effets ?  

À travers les rencontres, la présentation et le  partage du modèle d’analyse des risques psychosociaux élaboré par le réseau Anact-Aract et l’appui à l’élaboration du cahier des charges, l’Aract a pu faire émerger et circuler les points de vue, faire se confronter les uns aux autres ; elle a ainsi facilité la construction d’un référentiel commun sur l’analyse des situations qui posent problème, des risques psychosociaux dont elles sont la source, et in fine, le choix concerté d’une méthode de prévention.

Dans cette intervention, l’Aract a aidé les différents acteurs à passer d’une situation crispée et tendue sur l’approche des RPS à une co-construction et des choix concertés pour mettre en œuvre des actions de prévention. Cette construction sociale a permis de transformer un problème de RPS en construction d’un projet concret de prévention avec la participation des différents acteurs.

Mots clés 

Méthodes et outils associés

1
2
3
COVID-19 et prévention des RPS : faire face à une situation inédite dans sa durée

A l’heure de la reprise ou de la poursuite d’activité post-confinement, de nouvelles organisations du travail et formes de coopérations se mettent

La situation de crise pandémique actuelle nécessite pour les entreprises de combiner, dans le cadre de la continuité de l’activité, à la fois les m

Covid-19 : des fiches conseils pour les salariés et les employeurs à télécharger sur le site du ministère du travail

Pour aider à prévenir les risques de contamination par le Covid-19, le site web du ministère du travail propose des fiches conseils destinées aux s

Se former

Cette formation permet d’acquérir les bases méthodologiques dans le but d'analyser les données...

Cette formation permet d’acquérir en pratique une nouvelle technique d’animation ludo-...

close