Vous êtes ici

Associer les salariés aux projets de modernisation : 9 PME normandes témoignent

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

L'Aract Basse-Normandie a accompagné pendant un an 9 PME / PMI dans leur projet de modernisation : changement de process, conception d'un nouvel atelier, ou encore aménagement de postes de travail. Point commun à tous ces projets : la participation active des salariés aux phases de conception puis de simulation. Chefs d'entreprises et ergonomes témoignent.

De 2009 à 2010, l’ARACT Basse-Normandie, avec l’aide de la DIRECCTE, du Conseil Régional et du Fonds pour l'Amélioration des Conditions de Travail, a initié et conduit le dispositif "Ergonception". Objectif : montrer combien la participation active des salariés est gage de réussite dans un projet de modernisation et accélére le un retour sur investissement.

Neuf entreprises de différents secteurs (agro-alimentaire, travail du bois, plasturgie, chaudronnerie...) ont répondu à l'appel à projet. Elles ont ainsi bénéficié de l’appui d’un consultant ergonome et de l’ARACT sur des projets de modernisation divers : organisation du travail sur un nouveau site, changement de process de fabrication, conception d'un nouvel atelier, conception d'un nouvel outil de travail.

Au coeur de la démarche "Ergonception", la participation active des salariés dès les phases de conception : présence active lors de groupes de travail, représentation lors de CHSCT ou via les délegués du personnels, contribution aux phases de simulation. Impliquer les salariés permet en effet de recueillir des informations précieuses sur les conditions de réalisation du travail au quotidien (opération, flux, temps de travail, tour de main, expositions aux risques, etc.). Cette connaissance détenues par les salariés sur leur activité est précieuse, elle aide à mieux en décrire toutes les composantes. Mobiliser ensuite ces informations lors de la conception est le meilleur moyen de s'assurer que les solutions imaginées correspondront bien à la réalité du travail. Et qu'elles prendront en compte les contraintes physiologiques et psychologiques des opérateurs.

Au terme de cet accompagnement, et au vu des résultats obtenus, ergonomes et entreprises ont souhaité faire un retour d'expérience et partager les enseignements dégagés. 100 personnes (représentants d’entreprises bas-normandes et de sièges parisiens, institutionnels, architectes et consultants préventeurs) se sont ainsi rassemblées le 17 décembre 2010 lors d'un colloque organisé au Grand Auditorium du Conseil Régional de Basse-Normandie.

Une démarche qui mobilise les connaissances des salariés sur leur travail,

Après les introductions de Louis Avoine, président de l'ARACT, et Joël Maline, Directeur régional de l'ARACT, Romain Chevallet, chargé de mission ANACT, a présenté les spécificités d'une conduite de projet qui intègre les conditions de travail.

Puis Daniel Depincé et Eric Peltier, chargés de mission de l'ARACT Basse-Normandie, ont détaillé la démarche d'accompagnement utilisée dans Ergonception. Leurs interventions donnent ainsi des éléments de méthode pour favoriser et organiser la participation des salariés aux projets de modernisation. Daniel Depincé présente comment composer et faire fonctionner les groupes de travail. Eric Peltier précise le rôle des salariés et les modalités de leur participation (Qui, Quand, Pourquoi...)

... s'appuie sur des outils de simulation,

Lors du colloque, Direction et salariés ont témoigné de leur intérêt pour les outils de simulation utilisés : maquette volumétrique, maquette échelle 1, logiciel 3 D. La démarche d'Ergonception a également été plebiscité comme un bon outil d'aide à la décision.

Les échanges ont fait aussi ressortir l'importance d'envisager tout projet de modernisation dans sa globalité, et donc de questionner ses liens avec les autres projets de l’entreprise : extension de locaux, démarches compétences, évolution du système d'information, etc.

... et accélère le retour sur investissement tout en favorisant le dialogue social

Réunis en table-ronde, les représentant des entreprises ont ensuite traité du rapport coût/bénéfice d'un tel accompagnement. Les échanges ont fait ressortir que si le recours à un consultant ergonome a un coût certain, celui-ci est compensé par l‘amélioration du dialogue social dans l’entreprise et par un retour sur investissement plus rapide. Le dispositif Ergonception a permis aux entreprises engagées de faire de leur projet de modernisation de véritables opportunités pour travailler, avec les salariés, sur l'organisation et l'amélioration des conditions de travail.

En fin de colloque, les acteurs régionaux du développement économique de Basse-Normandie, DIRECCTE, Conseil Régional, ARACT et Mission Régionale pour l'Innovation et l'Action de Développement Economique (MIRIADE), ont présenté les aides techniques et financières auxquelles les PME-PMI peuvent prétendre.

Un guide méthodologique à destination des PME

La conception des situations de travail dans les petites et moyennes entreprises

 

Revivez l'intégralité du colloque en vidéo

L'ARACT Basse-Normandie en quelques mots...

Créée en 2010, l’Association Régionale pour l’Amélioration des Conditions de Travail de Basse-Normandie est administrée par les principales organisations professionnelles d’employeurs et les organisations syndicales de salariés, avec une approche paritaire des conditions de travail.

 

Membre du réseau de l’Anact, elle a pour mission de diffuser, en région, les bonnes pratiques d’amélioration des conditions de travail dans des formes appropriables par les entreprises, les partenaires sociaux, les acteurs publics et l’ensemble des acteurs intervenant dans l’entreprise.



Pour cela, elle conseille et aide les entreprises régionales, particulièrement les PME et TPE, à développer des démarches innovantes relatives au travail et à son organisation. Elle incite à mieux prendre en compte les conditions de réalisation du travail et leur impact sur l’efficacité de l’entreprise.



Réunissant des compétences en organisation du travail, ressources humaines, ergonomie, prévention des risques professionnels, gestion de projet, montage d’actions collectives et communication, l’équipe de l’ARACT Basse-Normandie est pluridisciplinaire.



Elle est soutenues, dans son action par le Conseil Régional, l'Etat en région, l'Anact et le Fonds Social Européen.

close