Vous êtes ici

Association : construire une politique de prévention durable

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Cas entreprise Mecabourg

A propos

Référence
171
Catégorie
Secteur d'activité
Code APE
Région
Cette association guyanaise d’aide à la personne sourde, n’a pas de risques professionnels visibles. Elle entreprend néanmoins de construire une politique durable de prévention en associant l’ensemble des salariés à une démarche ambitieuse de formation, d’information et de dialogue.

Ajouter à ma liste de lecture

Description 

Cet établissement associatif est destiné aux parents et amis déficients auditifs de la Guyane. Il réalise notamment des formations à la langue des signes et compte 28 salariés, répartis dans trois services : enfant, adulte et administratif. Il a pour objectifs le respect de la différence, le droit pour tous à l’éducation, la formation et l’information, ainsi que la protection des droits de la personne sourde.

Demande 

L’association souhaite être accompagnée dans sa démarche de prévention interne des risques professionnels intégrant la protection de la santé et de la sécurité au travail des salariés. Elle souhaite adopter une méthode structurée lui permettant de former en interne les personnels concernés dans la durée. Il s’agit, au-delà de la réalisation du document unique des risques professionnels, de mettre en place une politique de prévention interne à moyen terme, en y incluant l’ensemble du personnel.

Démarche 

Il est possible de réaliser en interne son document unique des risques professionnels, surtout si l’on est une association ne présentant pas, a priori, de risques professionnels particuliers.

Pour une organisation non compétente sur les questions de la santé et de sécurité au travail, c’est l’occasion de se poser un certain nombre de questions. A-t-elle envisagé l’ensemble des risques ? A-t-elle adopté une hiérarchisation efficace de ces risques ? La réglementation est-elle comprise par l’ensemble des salariés ?



Pour répondre à ces questions, l’ARACT Guyane propose à l’entreprise de reprendre une méthode de travail, validée par des professionnels de santé et sécurité au travail, qui comporte 5 parties : préparer la démarche de prévention, évaluer les risques, élaborer un programme d’actions, mettre en oeuvre le plan d’actions et évaluer la démarche de prévention.


Bilan 

L’association voulait, par la réalisation de son document unique des risques professionnels, élaborer une politique de prévention des risques professionnels. La démarche est sur les rails.

Le Président de l’association a convié l’ensemble des salariés à être interviewés par les différents animateurs. Ces derniers ont fait un travail d’information conséquent auprès de leurs collègues. Pour pouvoir mener à bien cette mission, ils ont été dégagés de leur charge habituelle de travail pendant près d’un mois.


Ce travail s’est poursuivi par une présentation du plan d’actions à l’ensemble du personnel, avec un affichage périodique des évolutions. Le personnel s’est approprié la démarche qui est évaluée régulièrement. L’ensemble des propositions retenues par le personnel a été pris en compte par le Président qui s’est engagé à les réaliser dans un délai de 4 ans.

Méthodes et outils associés

1
2
3
outils travail

Le réseau Anact-Aract propose différents outils et services destinés à ceux qui s'engagent dans des projets d'amélioration des conditions de travai

Publiées dans un supplément au n°345 de la revue Travail et changement, ces 12 propositions sont autant de voies d’amélioration du fonctionnement d

Perçue comme un modèle d’efficience, de rationalisation et de rentabilité, la méthode lean est adoptée par l'industrie mais aussi par le secteur te