Vous êtes ici

Améliorer les conditions de vie au travail sur l'ensemble d'un territoire

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Cas entreprise Mecabourg

A propos

Référence
565
Catégorie
Secteur d'activité
Effectif
Code APE
Région
Cette communauté d'agglomération souhaite développer l'aspect social du concept de développement durable. Elle signe donc une convention territoriale d'amélioration des conditions de travail. Objectif : amener les acteurs locaux des collectivités et des entreprises à mettre en œuvre les moyens permettant d'augmenter la performance économique, tout en améliorant les conditions de vie au travail.

Ajouter à ma liste de lecture

Qui ? 

Cette communauté d’agglomération regroupe 12 communes qui emploient environ 600 salariés, 2 335 entreprises employant  8 544 salariés sont installées sur le territoire.
La communauté de commune compte parmi ses compétences obligatoires la création, l’aménagement, l’entretien et la gestion des zones d’activités industrielles, commerciales, tertiaires, artisanales, touristiques et portuaires, ainsi que des actions de développement économique d’intérêt communautaire.
 

Quel était le problème à régler ?  

La Communauté de Communes et l’Aract élaborent un projet de convention cadre territoriale nommée Cont'act pour Convention territoriale pour l’amélioration des conditions de travail.
Objectif : améliorer la qualité de vie au travail dans des espaces territoriaux dynamiques, porteurs du développement durable. Pour cela, il faut construire un véritable partenariat entre les élus locaux, les partenaires sociaux, les acteurs des entreprises, et l’Aract.
Il s’agit de créer un maillage étroit entre la dimension sociale, les dynamiques de développement du territoire et la dimension économique.

Qu’ont-ils fait ?  

Cont'act est conçu pour créer une synergie opérationnelle et pragmatique entre les élus politiques, les partenaires sociaux (organisations patronales et syndicales et les acteurs d’entreprises, dirigeants et salariés) d’un même territoire. La convention poursuit 5 objectifs principaux : améliorer les conditions de travail ; développer le dialogue social ; construire les termes de la rencontre entre la démocratie politique et la démocratie sociale ; améliorer le contenu des emplois ; favoriser conjointement  le développement économique et l’amélioration de la qualité de la vie.

Ce dernier objectif est essentiel, pour rendre visible le lien qui existe entre amélioration des conditions de travail et performance économique. Pour ce faire, il convient de :
- mieux connaître, promouvoir et informer sur les conditions de travail, leur impact, la réglementation ;
- diffuser les outils nécessaires à l’amélioration des conditions de travail ;
- mutualiser les aides, les méthodes, les démarches pour l’amélioration des conditions de travail ;
- favoriser l’appropriation et l’intégration de l’amélioration des conditions de travail par les organisations.

L'accompagnement des organisations de travail se fait autour de 3 thèmes. Premier thème : la prévention des risques professionnels. Il s’agit notamment d’aider les entreprises et les communes à réaliser le document d’évaluation des risques professionnels, de favoriser un meilleur dialogue social et une meilleure compréhension des enjeux de la prévention, pour réduire le nombre d'accidents et de maladies professionnels et leur coût.

Deuxième thème : le management par les compétences. Ce management implique de clarifier les besoins de l’organisation, liés aux choix stratégiques et de les traduire dans des dynamiques de développement des compétences.  Cela passe par l'intégration dans les politiques ressources humaines des plans de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, la mise en œuvre d'une démarche d’identification et de reconnaissance des savoir-faire internes, l'anticipation des besoins en compétences et l'élaboration d'un plan pour l’égalité hommes-femmes.

Troisième thème : la gestion des âges. Elle consiste à utiliser les données de l’INSEE et dresser le profil démographique des travailleurs du territoire, informer et sensibiliser les organisations sur ces données, rendre les conditions de travail aptes à ne pas provoquer l’exclusion par l’âge, préparer la transmission de compétences
La question de la gestion des âges s’attache également à mieux cerner la problématique qui se pose pour les directions d’entreprises en vue de préparer la transmission et la reprise d’entreprise.
 

Pour quels effets ?  

Un instrument de suivi a été mis en place. Il permettra de garantir la pertinence, l’efficacité du dispositif pour la collectivité, les partenaires sociaux et l’Aract, afin qu’il puisse être analysé et approprié tout au long du projet. Il intègre des indicateurs de mesure tant quantitatifs que qualitatifs. Quantitativement, il s’agit de mesurer le nombre de communes et d’organisations ayant intégré le dispositif, et le nombre de démarches améliorant les conditions de travail engagées.
Qualitativement, il permet de mesurer les thématiques qui ressortent de la dimension sociale par type d’activité, typologies d’entreprises, communes d’implantation, et d’apprécier l’écart entre l’évaluation des conditions de travail faite au départ de l’action et les progrès réalisés ou en projet.
L'ensemble du dispositif est en cours d’élaboration.

Méthodes et outils associés

Tout en soulignant la prépondérance des savoirs d’expérience acquis par la pratique, les entreprises peinent à les identifier et à les formaliser&n

close