Vous êtes ici

Améliorer les conditions de travail dans les services à la personne : la méthode Anact

Services à la personne

Comment améliorer les conditions de travail et la qualité du service rendu dans les services à la personne ? La démarche proposée par l'Anact repose sur la nécessaire analyse du travail pour saisir les leviers organisationnels dans et au-delà des structures. Cette démarche ne s’adresse pas aux seuls organismes prestataires car le maintien à domicile des personnes dépendantes requiert des partenariats élargis (employeurs et pouvoirs publics, salariés et usagers, professionnels de l’aide et du soin…) qui contribuent à une qualité de service globale et durable. À l’opposé d’une méthode “standard” cette démarche vise à soutenir des initiatives et des expérimentations sur les territoires en fructifiant les ressources qui ambitionnent de valoriser l’innovation organisationnelle.

Le travail et son organisation sont au coeur du projet de modernisation du secteur, aussi la démarche vise à mettre les leviers organisationnels à la portée de tous les acteurs concernés : partenaires sociaux, pouvoirs publics et bénéficiaires. Ces leviers organisationnels permettant de répondre communément aux enjeux d’amélioration de la qualité de service et des conditions de travail.

L'organisation du travail au coeur de la qualité du travail et du service

Une démarche paritaire et participative

Démarche organisation du travail SAP

Des comités de pilotage tripartite et paritaire

  • Il a pour rôle de soutenir les différentes étapes, d’impulser la dynamique de travail, de suivre l’avancée des travaux et de valider leur réalisation ;
  • Il est composé d'acteurs régulateurs et/ou financeurs, le cas échéant d'acteurs territoriaux, de membres du CA ou des entreprises, de membres des directions, de membres des IRP, de représentants des bénéficiaires (associations) ou de bénéficiaires, et du tiers intervenant.

Des groupes de travail participatif

  • Il a pour rôle d’élaborer les matériaux nécessaires à chaque étape garantissant le caractère opérationnel de l’ensemble de la démarche ;
  • Il est composé du tiers intervenant en charge de l’animation du groupe de travail, de membres de l’encadrement intermédiaire, de représentants de chaque métier de la structure ou des structures (aides à domicile, aides soignantes, infirmières…), de bénéficiaires ou de leur représentants (familles…).

Le dispositif ici proposé permet de loger le travail au coeur de l'innovation organisationnelle. Il permet un processus de coproduction de connaissances intermétiers sur le travail et sa qualité. En effet, les pistes sont proposées au comité de pilotage paritaire pour validation et faisabilité ce qui permet le conditionnement des aides à la mise en place des solutions organisationnelles.