Vous êtes ici

Agir sur l’absentéisme dans le cadre d’une politique d’amélioration de la qualité de vie au travail

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Agir sur l’absentéisme dans le cadre d’une politique d’amélioration de la qualité de vie au travail

A propos

Référence
1482
Catégorie
Secteur d'activité
Code APE
2314Z
Région
Cette entreprise, leader mondial dans son domaine d’activité, connaît un absentéisme et un micro-absentéisme probablement liés aux changements d’organisation commandés par les nouveaux investissements. Mais on ne peut passer sous silence l’augmentation de la charge de travail pour les salariés et la modification des pratiques managériales qui impactent aussi la santé de ceux-ci et donc la compétitivité. L’Aract Occitanie est sollicitée pour aider les acteurs à mettre en place un plan de prévention de l’absentéisme et de RPS.

Ajouter à ma liste de lecture

Description 

La Direction d’OWENS CORNING, leader mondial de production de fibre de verre, a décidé de pérenniser son site basé dans le Gard en investissant plus de 50 millions d’euros pour la reconstruction des 2 fours. Le site produit de la fibre de verre de renforcement pour des matériaux composites utilisés dans les secteurs de l’énergie renouvelable, du bâtiment et de l’automobile. Pour le groupe, cette décision d’investissement est liée à la compétitivité du site, à la qualité du dialogue social et au fait que la France constitue un territoire stratégique de développement européen pour le groupe. 

Demande 

Le site est confronté au cours de ces dernières années à une croissance de l’absentéisme et du micro-absentéisme qui peut mettre à mal la performance de l’organisation. Pour la direction et le CHSCT, plusieurs hypothèses à ce phénomène. Cet absentéisme peut être dû à une recrudescence de la fatigabilité liée aux rythmes de travail, à l’évolution de la charge de travail, ou à des changements d’organisation qui ont modifié les pratiques managériales et les conditions de travail. 

C’est dans ce cadre que la direction, avec l’accord du CHSCT, a sollicité l’Aract Occitanie afin d’aider la structure à mettre en place une démarche de prévention de l’absentéisme et des risques psychosociaux. 

Démarche 

La démarche proposée a été pilotée par un comité de pilotage. Son rôle : suivre les travaux, proposer et analyser des situations de travail dites de référence, valider le diagnostic et les propositions d’amélioration, et enfin diffuser les résultats du travail auprès de l’ensemble des salariés. Il a été composé de la DRH qui assurait le pilotage de l’action, des membres du CHSCT et de référents représentant l’ensemble des grands métiers du site. 

Une démarche structurée en 3 étapes  :

1) Une étape de construction du diagnostic par les intervenants de l’Aract Occitanie  

Pour ce faire, des entretiens ont été réalisés avec des représentants de tous les métiers présents sur le site. Bien que 90% de l’effectif soient constitués par du personnel de production, il était important pour la direction et le CHSCT de n’oublier personne lors de ce travail d’investigation. Celui-ci visait, pour les intervenants de l’Aract, à identifier des éléments pouvant être à l’origine de l’absentéisme et des difficultés exprimées par les salariés. 

En complément des entretiens, des phases d’observations ont également été réalisées afin de pouvoir mieux objectiver les éléments énoncés par les salariés lors des entretiens. Le choix des situations de travail a été décidé par les membres du comité de pilotage. 

2) Une étape d’enrichissement du diagnostic par 2 groupes de réflexion 

Un groupe représentant des salariés « non-encadrants » et un groupe « encadrants ». La composition des métiers des groupes a été définie par le comité de pilotage.  

Pour chacun de ces groupes, il fallait valider, compléter et identifier des situations-problème ; et pour chaque situation-problème, bien la formuler, identifier les conséquences en termes de performance et de santé au travail, les causes à l’origine de cette situation et les ressources mises en place par les personnels pour l’amenuiser. 

Il était important de pouvoir séparer le groupe de salariés et le groupe d’encadrants pour mieux comprendre les contraintes de chacun et de pouvoir faciliter l’expression de l’ensemble des participants. 

À l’issue de ce travail, 8 thèmes pouvant être à l’origine de tensions et de l’absentéisme avaient ainsi été identifiés (congés, matériels, coordination horizontale et verticale, RH, conduite du changement, management, effectifs et rythmes de travail). 

3) Une étape de proposition de pistes d’amélioration par chaque groupe de réflexion. 

Les acteurs de chacun des groupes ont été les mêmes entre l’étape d’enrichissement du diagnostic et celle de proposition de pistes d’amélioration. Pour faciliter l’identification des actions d’amélioration, les groupes ont ainsi balayé chaque thème et chaque situation-problème reconnue. Il était important que les groupes se mettent d’accord sur la formulation des propositions de manière à ce qu’elle soit la plus opérationnelle possible.  

Tout au long de l’intervention, différentes rencontres ont eu lieu avec le comité de pilotage pour : 

  • lancer l’action et retenir les critères de choix des personnes à rencontrer lors des entretiens ; 

  • présenter un premier bilan à l’issue des entretiens faits par l’Aract et choisir les critères pour réaliser les observations ; 

  • présenter les résultats des entretiens et des observations et définir la composition de chacun des groupes de réflexion ; 

  • présenter les thèmes et les résultats des travaux sur les situations-problème issus de chacun des groupes de réflexion ; 

  • d’exposer les axes d’amélioration issus de chacun des groupes de réflexion. 

Une fois ce travail réalisé, la direction a travaillé avec l’Aract sur des axes d’amélioration et sur la façon dont elle allait les rendre opérationnels au travers de fiches–actions. Elle a ensuite présenté les fiches-actions au CHSCT. 

Bilan 

À l’issue de ce travail, un document de synthèse réalisé par l’Aract a été diffusé à l’ensemble du personnel. Il reprend les principaux éléments du diagnostic, les principales actions d’amélioration proposées par les groupes de travail ainsi que les engagements pris par la direction pour réduire l’absentéisme.  

Parmi ces engagements, la direction  : 

  • Définira des règles applicables à tous les services pour la prise de congés. 

  • Mettra en place un groupe de travail visant à identifier le seuil d’effectif opérationnel. Elle s’engage à expérimenter cette modalité pour un service dans un premier temps. 

  • Installera une organisation pour faciliter le suivi des opérations de maintenance. 

  • Renégociera le contrat de restauration pour les personnels travaillant notamment la nuit. 

  • Travaillera sur une charte visant à définir les attentes réciproques des managers et des salariés sur le rôle du management. 

  • Réfléchira à la mise en place d’une instance de coordination afin de mieux définir les priorités d’action. 

  • Réalisera une enquête sur la perception des salariés par rapport aux rythmes de travail. 

  • … 

Méthodes et outils associés

1
2
3
Le kit gratuit "L'usure professionnelle. Comment agir pour l'éviter"

Ce kit gratuit détaille les 4 étapes pour prévenir l'usure professionnelle et propose les outils nécessaires à leur mise en œuvre.

Espaces de discussion sur le travail

L’Anact promeut la généralisation des espaces de discussion sur le travail en mettant à disposition des outils, conseils et éléments de méthode ada

Analyser des données sociales

Grâce à l'outil Microsoft® Excel et la méthode d'analyse qui l'accompagne, le kit "Analyser ses données sociales" de l'Anact permet de franchi

Formations

Formation qui permet d’acquérir les bases méthodologiques pour analyser ses données sociales et...

Cette formation permet d’acquérir une méthode d’analyse et de régulation de la charge de...