Vous êtes ici

Action collective : une opportunité pour redonner aux entreprises leur pouvoir d’agir

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Cas entreprise Mecabourg

A propos

Référence
853
Catégorie
Secteur d'activité
Effectif
Code APE
Mobiliser toutes les forces de l’entreprise dans une démarche de formation-action sur telle ou telle thématique économique ou sociale, cela ne va pas de soi, surtout pour de petites structures. A cause des coûts financiers, du temps et ressources humaines à investir à leur seule charge. L’action collective apparaît donc comme le levier d’une mutualisation efficace des moyens pour partager diverses expériences et s’enrichir de connaissances et démarches concrètes. La plupart du temps, les entreprises partenaires en sortent toujours revitalisées.

Ajouter à ma liste de lecture

Description 

Les sollicitations des entreprises bourguignonnes sur les risques psychosociaux ne cessent de croître. Tous secteurs d’activité confondus, les effets décrits sont similaires : souffrance au travail, fatigue, démotivation, conflits inter-individuels exacerbés... Néanmoins, le sentiment d’isolement ressenti par l’ensemble des pôles d’acteurs face à cette problématique est fort. La façon d’agir pour enrayer les effets délétères produits sur le travail et le collectif continue de questionner.

Demande 

Courant 2010, l’ARACT Bourgogne obtient le soutien de la DIRECCTE Bourgogne pour construire une action collective permettant de répondre à la fois à cet accroissement des demandes et au besoin d’échanges exprimé par les structures. Jusqu’à début 2011, des entreprises sont rencontrées dans la perspective de constituer un groupe. Pour chacune d’elles est identifiée une demande partagée entre Direction et IRP d’initier une démarche de prévention.

Démarche 

La démarche proposée s’articule autour de temps collectifs et d’un accompagnement individuel, tous deux conduits par l’ARACT Bourgogne. Les premiers visent un apport de connaissances générales sur les risques psychosociaux ainsi que de méthode et d’outils pour la mise en œuvre interne d’une démarche de prévention. En intégrant l’action collective, les entreprises s’engagent en effet à constituer un (ou des) groupe(s) de travail interne(s) de 6 à 8 salariés se réunissant à trois reprises pour l’identification et l’analyse de situations problèmes de travail, la formulation d’objectifs de progrès et la formalisation d’un plan d’action.

Les entretiens d’analyse de la demande réalisés préalablement permettent à l’ARACT Bourgogne d’aider les structures dans la définition des modalités de déploiement de cette démarche. Aussi, le périmètre sur lequel l’entreprise souhaite agir est l’objet d’un questionnement (quel service ? quel métier ? …), et ce pour penser la composition du groupe de travail. Un chef de projet interne est également nommé de façon concertée. Salariée de l’entreprise, c’est cette personne qui participe aux séances collectives et qui a en charge le déploiement interne de la démarche, dont l’animation du (ou des) groupe(s) de travail. Les régulations entre chef de projet, direction et IRP sont également pensées et définies lors de ces entretiens préalables.

Au total, ce sont sept entreprises qui se réunissent à quatre reprises dans les locaux l’ARACT Bourgogne entre Février et Juin 2011. Elles appartiennent toutes à des secteurs d’activité différents (deux du secteur médico-social, deux du secteur de l’industrie, une du secteur du transport, une du secteur de la formation et une mutualité) et leur taille varie entre 30 et 250 salariés.

Les plans d’action formulés et validés par les directions agissent sur différents niveaux. Certains revisitent des dispositifs déjà existants dans l’entreprise. En effet, l’analyse des situations réalisée au préalable met en évidence que certaines ressources existent déjà mais ne sont pas mobilisables. Il s’agit donc de les retravailler. Dans le cas de cette société d’aide à domicile, le livret d’accueil de salariés est réétudié (contenu et modalités de présentation) afin de donner plus de visibilité sur leurs limites professionnelles et d’enrayer de fait le conflit d’arbitrage auquel ces salariés font face (donneurs d’ordres multiples : bénéficiaire, famille, association). Dans d’autres cas, de nouvelles ressources sont créées pour diminuer les tensions observées (mise en place de formations…). Au-delà de la formulation des plans d’action, l’ARACT Bourgogne prépare les structures, lors de la quatrième séance collective, à la phase de suivi : Qui met en œuvre ? Quand ? Comment ? Le groupe de travail constitué se pérennise t-il pour suivre, évaluer et réajuster si besoin les actions proposées ? Quels critères d’évaluation de la pertinence des actions se donne t-on ?

Une séance de bilan de la démarche est organisée en Novembre 2011. Les éléments qui en sont issus mettent en exergue différents points forts du projet.

Bilan 

L’intérêt du caractère participatif et concerté de l’action menée est souligné par toutes les entreprises, d’autant plus parce qu’il revêt un aspect novateur pour elles. Au-delà de la formulation d’un plan d’action, cette démarche permet à chacun des acteurs de réaliser combien il est important de prendre en compte le point de vue du travail dans les projets d’organisation déjà existants.

Le format collectif permet quant à lui de créer un lieu d’échange qui est apprécié unanimement. Il l’est d’autant plus que les entreprises sont petites, dans des bassins d’emploi peu dynamiques et qu’elles ont peu accès à ce type de démarche.

Enfin, la dimension pédagogique de cette action rend l’entreprise capable d’expérimenter de nouveau cette démarche sur un autre périmètre.

En faisant le lien entre travail et risques psychosociaux, cette démarche met en évidence qu’après analyse, des actions pragmatiques peuvent être mises en place. L’entreprise retrouve son pouvoir d’agir.

Méthodes et outils associés

1
2
3
gamme travail & réalités

Depuis plusieurs années, nous développons une gamme de jeux pédagogiques, intitulée "Travail & Réalités".

outils travail

Le réseau Anact-Aract propose différents outils et services destinés à ceux qui s'engagent dans des projets d'amélioration des conditions de travai

Publiées dans un supplément au n°345 de la revue Travail et changement, ces 12 propositions sont autant de voies d’amélioration du fonctionnement d

close