Vous êtes ici

Absentéisme des seniors : miser sur la mobilité professionnelle

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Cas entreprise Mecabourg

A propos

Référence
446
Catégorie
Secteur d'activité
Effectif
Code APE
Région
Peut-on vieillir dans certains métiers ? La question se pose dans cette association regroupant 26 structures d'accueil, lorsqu'elle constate un absentéisme grandissant, alors que les salariés sont satisfaits de leur travail, de leur management, et de l'organisation. Pour contrer ce paradoxe, la mobilité professionnelle doit devenir un pilier de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

Ajouter à ma liste de lecture

Qui ? 

Cette association départementale accueille des enfants et adultes inadaptés. Ses 650 salariés se répartissent sur 26 unités d’activités différentes selon les publics : de l’accueil de jour à l’hébergement permanent en passant par des centres d’aide par le travail. Ces unités sont situées sur un rayon d’une vingtaine de kilomètres autour et au cœur d’une ville de taille moyenne.

Quel était le problème à régler ?  

La lente montée de l’absentéisme a conduit le président de l’association à proposer au CHSCT d'engager un travail sur ce thème. Le sujet est sensible. Il est abordé sous l'angle “absences et conditions de travail”.

Qu’ont-ils fait ?  

Une Maison d’accueil spécialisée (MAS) comptant une soixantaine de salariés est choisie comme “structure modèle”. Elle accueille en résidence permanente des adultes polyhandicapés et concentre des niveaux de contrainte parmi les plus élevés de l'association.


Les analyses statistiques révèlent un niveau d’absentéisme non négligeable qui augmente fortement avec l’âge notamment au-delà de 40 ans et qui concerne les métiers d’aides soignantes et d’aides médico-psychologiques. Elles permettent d’établir un lien entre départs de l’entreprise et problèmes de santé, accréditant l’hypothèse de l’existence de phénomènes d’usure professionnelle. La structure d’âge actuelle laisse présager que le phénomène va s’accentuer, si rien n'est entrepris.


Les rencontres avec les salariés et les observations du travail renvoient une image particulièrement positive des modalités de travail, de l'organisation et du management au sein de l’entreprise. Espaces de travail agréables et fonctionnels, équipements matériels réduisant la pénibilité physique, autonomie forte des salariés dans leur organisation, entraide au sein des équipes et soutien par les autres personnels, remplacement systématique des salariés absents dès la première heure… : les salariés apparaissent satisfaits.


Cette situation paradoxale conduit naturellement à s’interroger sur les métiers eux-mêmes : peut-on bien vieillir dans ces métiers ?

Deux voies de progrès sont proposées pour lutter contre ce paradoxe. La première concerne le développement de la mobilité professionnelle. La situation de l’association apparaît particulièrement favorable avec 26 unités situées à proximité immédiate, qui mobilisent des qualifications identiques mais dans des conditions d’emploi et de travail différentes : public présentant un handicap plus ou moins lourd, travail uniquement en journée ou 24 h/ 24 etc. Or il n’existe que de très rares cas de mobilité professionnelle.

La seconde préconisation porte sur la préservation des conditions d’emploi et de travail aujourd’hui existantes. Avec le vieillissement de la population résidente apparaissent des phénomènes de dépendance accrus qui présentent un impact sur l’activité. Le travail devient plus dense, le nombre de soins augmente. Il faut donc veiller à préserver le sens du travail, l’entraide et le soutien, l’autonomie d’organisation des salariés.

Avec quels effets ?  

Les deux pistes d'action ont été validées par les partenaires réunis au sein du CHSCT. L'idée de faire de la question des mobilités professionnelles l'un des piliers de la Gestion prévisionnelle des emplois et compétences (GPEC) est retenue. Les négociations sur ce sujet sont en cours.

Méthodes et outils associés

Tout en soulignant la prépondérance des savoirs d’expérience acquis par la pratique, les entreprises peinent à les identifier et à les formaliser&n

Se former

Cette formation permet d’acquérir les bases méthodologiques dans le but d'analyser les données...

Mise à jour du 5 mai 2020 : Compte tenu de la période de crise actuelle, nous avons...

close