Vous êtes ici

Aborder les indicateurs de santé

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Quels indicateurs pour l’amélioration des conditions de travail et de la santé au travail ?

Les indicateurs chiffrés dans le domaine des conditions de travail et de la santé au travail peuvent être des appuis dans la définition et le suivi des politiques de prévention et d’amélioration de la santé au travail. Toutefois, la question du choix et des usages des indicateurs est cruciale : elle renvoie aux modalités de construction, de diffusion, de débat et d’interprétation des données.

L’expérience du réseau Anact-Aract montre que l’enjeu pour les entreprises réside moins souvent dans le développement de nouveaux indicateurs ou de nouveaux dispositifs de quantification que dans l’interprétation de données déjà existantes. Les données d’absences, les données de santé (troubles de santé, plaintes, douleurs, inaptitudes, aménagements de postes, etc.), les données RH (turn-over, accès à la formation, mobilités internes, etc.) ou encore les données sur l’activité (incidents, pannes, qualité, satisfaction clients, niveau d’activité, etc.) sont relativement sommaires ou alors entretiennent un lien distendu avec les questions de santé au travail ; ces données nécessitent d’être sélectionnées, « travaillées », débattues, pour appuyer le diagnostic et l’action en matière de santé au travail.

Mettre en discussion les attentes à l’égard des indicateurs, questionner les données à recueillir dans le champ de la santé et du travail, rechercher les méthodologies adaptées au contexte local, sélectionner les données pertinentes, décider des modalités de diffusion et de discussion des indicateurs sont des étapes souvent laissées aux « experts » censés produire des chiffres « objectifs » et « neutres » alors qu’elles structurent les manières de définir les problèmes et donc d’agir dessus. La pertinence des indicateurs ne s’évalue pas en soi mais au regard de la problématique de l’entreprise, des attentes des acteurs, des objectifs poursuivis. Par ailleurs, donner un sens aux données chiffrées requiert de recourir à des informations contextuelles : un chiffre n’a de sens du point de vue des enjeux de santé au travail que ramené à un contexte particulier de travail.

L’interprétation des niveaux et des évolutions des indicateurs impose de les contextualiser en liant approches chiffrées et données qualitatives sur les conditions de travail.

L’enjeu de la construction d’indicateurs de santé au travail appelle à la mise en place d’espaces collaboratifs qui participent à leur fabrication, à la définition de leurs usages et à leur interprétation. Dans cette perspective, le CHSCT a un rôle majeur à jouer. A défaut d’ « ouvrir » le processus de construction et d’interprétation des indicateurs, ils risquent de s’inscrire dans une démarche technocratique qui réduit leur pertinence dans un processus d’amélioration des conditions de travail.

En ce sens, l’Anact préconise de mettre en place une démarche pour construire et interpréter des indicateurs de santé au travail. Cette démarche repose sur plusieurs étapes :

  1. L’analyse collective des données existantes, de leur intérêt et de leurs limites pour définir des enjeux de santé au travail et orienter des actions de prévention.
  2. La sélection des indicateurs pertinents au regard de cette analyse, des problématiques spécifiques dans l’entreprise et des contraintes techniques (recueil de données, mise en forme …)
  3. La production d’une définition partagée des objectifs des indicateurs et de leurs usages.
  4. La mise en place d’un processus d’interprétation des indicateurs qui mobilise la pluralité des « expertises » sur le travail présentes, notamment, au sein des CHSCT.
  5. La définition des actions au regard de l’analyse collective des niveaux et évolutions des indicateurs.

Ressources

 

Pour aller plus loin, consultez l'article  « Pourquoi créer des indicateurs en entreprise ? »  rédigé par Marion Gilles, sociologue à l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail. Article publié dans le n°79 de la revue Santé & Travail.

 

close