Vous êtes ici

4 entreprises de transport améliorent ensemble leur qualité de vie au travail et leur attractivité.

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
transports

A propos

Référence
Catégorie
Secteur d'activité
Code APE
Région
S’appuyant sur l’accord national interprofessionnel de 2013, une démarche expérimentale qualité de vie au travail a été conduite avec le soutien de la Direccte Grand Est afin de construire des outils et méthodes adaptés aux enjeux du secteur Transport.

Ajouter à ma liste de lecture

Description 

Demande 

« Qu’est-ce que l’on entend par qualité de vie au travail et en quoi cela peut-il nous aider dans la conduite de nos entreprises ? » C’est la question qui a été posée à l’Aract par les partenaires du transport. S’appuyant sur l’accord national interprofessionnel de 2013, une démarche expérimentale a été conduite avec le soutien de la Direccte afin de construire des outils et méthodes adaptés aux enjeux du secteur.

Démarche 

Le délégué régional de l’Association pour le développement de la formation professionnelle dans le transport (AFT), des représentants de la Fédération Nationale des Transports Routiers (FNTR) et cinq entreprises ont participé à un groupe de travail animé par l’Aract Grand Est. Chaque entreprise était représentée par un binôme employeur - représentant du personnel. Objectifs : s’approprier les principes d’une démarche qualité de vie au travail (QVT) et permettre l’adaptation de la démarche, des outils et des méthodes aux enjeux et pratiques (sociales, économiques, organisationnelles) des entreprises participantes.

La nécessaire clarification des attendus

Pour les entreprises participantes, employeurs comme représentants du personnel, l’expression « qualité de vie au travail » reste trop floue et conceptuelle pour être incitative. Une première partie des travaux du groupe a ainsi porté sur l’appropriation de la notion et sa concrétisation dans l’action quotidienne. « Finalement cela a permis de démystifier la qualité de vie au travail. On s’est aperçu qu’on en faisait déjà sur certains sujets ».

Une prise de conscience qui a permis aussi, en creux, d’identifier certains besoins spécifiques au secteur pour conduire ces démarches : 

  • Le renforcement du formalisme notamment dans les pratiques de concertation (hors IRP),
  • La nécessaire mise en place plus structurée d’espaces de discussion consacrés au travail,
  • Une attention à porter aux interfaces entre services afin de réduire le cloisonnement,
  • Des méthodes particulières à concevoir dans la façon de se concerter, d’expérimenter et d’engager des plans d’action en raison de la mobilité de la majorité des salariés.

Un outillage enrichi et adapté

L’Aract Grand Est a présenté différents outils génériques d’aide à la conduite d’une démarche QVT créés au sein du réseau Anact-Aract. Les entreprises participantes s’en sont saisies et les ont expérimentés. Ces retours d’expérience ont permis au groupe de travail de concevoir des documents et outils à destination des entreprises pour une appropriation facilitée de la démarche avec, en point d’orgue, l’adaptation d’un outil de diagnostic qui doit permettre, de manière ludique et concertée, d’entrer rapidement dans « le concret ». 

Bilan 

L’action s'est prolongé par la diffusion des outils auprès des entreprises du Grand Est. Une démarche prévue en trois temps :

  1. Diffusion d’une information au sein des instances régionales paritaires de la profession,
  2. Formation – information d’acteurs-relais. Pour s’approprier la démarche et les outils produits,
  3. Invitation des entreprises à un « petit déjeuner QVT », lancée avec l’appui des partenaires.

7 manifestations ont été organisées pour couvrir la région : Charleville-Mézières, Châlons-en-Champagne, Troyes, Nancy, Épinal, Strasbourg, Mulhouse. En parallèle, les outils et méthodes ont été mis à disposition des entreprises.

Témoignage

« Lorsque, avec l’AFT, la Direccte et l’Aract Grand Est, nous avons travaillé sur le sujet, nous avons été immédiatement intéressés par l’approche innovante qui nous était proposée et qui permettait de travailler sur l’améliorationdes conditions de travail des salariés, entre responsabilité individuelle de chacun et responsabilité collective de tous. La confrontation des visions des salariés et des employeurs est un vrai moteur qui permet de revenir vers les équipes avec des pistes d’action validées… » Christine CLEMENT, Présidente de Transports Clément (51) et Présidente de la FNTR Grand Est.

Méthodes et outils associés

1
2
3
Le kit « Méthode de l'évaluation embarquée : pour co-construire les changements avec les salariés »

Vous souhaitez impliquer efficacement les salariés dans un projet de transformation ?

Qualité de vie au travail

L'accord national interprofessionnel sur la qualité de vie au travail et le Plan Santé au Travail 2015-2019 proposent un cadre général pour l'actio

Les essentiels QVT

« Les Essentiels QVT » est le dernier né de la gamme de jeux de l'Anact.

Formations