Vous êtes ici

3 questions sur la formation "Animer des espaces de discussion"

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

L'Anact lance une nouvelle formation orientée dialogue social et culture managériale : "Animer des espaces de discussion", qui a lieu les 13 et 14 novembre 2019. Suite logique de la formation "Mettre en place des espaces de discussion", Aurélie Marloie, chargée de mission à l'Anact, détaille le contenu de la formation et notre approche. 

animer espaces de discussion

1. Qu'est-ce que la "discussion sur le travail" ?

Nous pourrions penser que tous les temps de réunions divers et variés inscrits dans l’agenda professionnel sont des espaces de discussion sur le travail. Or, nous observons qu’il s’agit davantage d’espaces où se transmet de l’information, où se prescrit le travail, où le management recherche l’approbation plus que la discussion, où la possibilité de prendre des décisions concrètes améliorant le fonctionnement de l’organisation est réduite.

Discuter du travail signifie mettre au centre des discussions l’activité de travail réelle : quel sens ? quelles représentations ? quels dysfonctionnements ? quelles ressources ? quelles pratiques ? quelles régulations possibles ?

>> S'inscrire à la formation "Animer des espaces de discussion" <<

Discuter du travail c’est ouvrir un espace où les salariés vont pouvoir exprimer leur vécu au travail dans la perspective de pouvoir agir concrètement sur celui-ci en apportant des solutions à des dysfonctionnements, en régulant l’activité avec ses collègues, en ajustant un projet de transformation aux réalités du terrain, en partageant des pratiques…

2. Qu'apprend-on dans la formation "Animer des espaces de discussion" ?

Les espaces de discussion sont des espaces collectifs centrés sur l’expérience de travail et ses enjeux, ses ressources, ses contraintes, etc. Ces espaces, inscrits dans l’organisation du travail et dont le vecteur principal est la parole, se déroulent suivant un cadre défini et visent à produire des propositions d’amélioration ou des décisions concrètes sur la façon de faire le travail.

Afin de faciliter l’expression des salariés mais aussi la production d’une réflexion collective tangible et structurante, l’animateur doit s’appuyer sur des repères méthodologiques, des outils, des connaissances fondamentales sur le travail, et sur une posture singulière de facilitation. C’est précisément ce que nous transmettons lors de cette formation de deux jours.

>> En savoir + sur la formation <<

3. Quelle est l'approche, la méthode de l'Anact à ce sujet ?

Les espaces de discussion ne sont pas un outil managérial comme un autre. Ils supposent une ingénierie beaucoup plus large qui nécessite l’implication de l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise (direction, IRP, management…). En effet, inscrits dans l’organisation du travail, ils interrogent la manière de discuter le travail réel et d’agir sur celui-ci, donc potentiellement la culture managériale, les liens de subsidiarité, les relations sociales ou encore leur articulation avec les instances décisionnelles mais aussi celles du dialogue social.

C’est pourquoi, le réseau Anact-Aract préconise une démarche en 4 étapes :

  1. analyser le contexte et définir la finalité des espaces de discussion ;
  2. faire le lien avec l’existant ;
  3. construire l’ingénierie ;
  4. expérimenter, évaluer, déployer.

Cette démarche est transmise lors d’une formation du catalogue Anact spécifique « Mettre en place des espaces de discussion » que nous conseillons de faire en amont de celle-ci.