Vous êtes ici

1ers résultats du questionnaire télétravail et confinement proposé par le réseau Anact-Aract

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

En temps « normal », le télétravail, « ça » s’organise et « ça » s’anime pour répondre au mieux aux besoins des organisations et aux attentes des salariés. Qu’en est-il dans cette période de mise en œuvre du télétravail de façon contrainte ? 4 152 personnes ont répondu à une consultation menée par le réseau Anact-Aract sur internet entre le 8 et le 15 avril. Premiers résultats.

Information régulière, priorisation des activités, animation d’équipe, appui à la réalisation du travail... sont quelques-uns des rôles clés du management à distance. Comment ont-ils été mis en œuvre dans la période de crise pour les répondants ?

•    Une très grande majorité des répondants a bénéficié rapidement de réunions régulières d’équipe à distance et d’échanges avec leur manageur - au rythme d’au moins une fois par semaine dans plus des 2/3 des cas.

•    Les temps d’échange manageur-collaborateur ont permis d’aborder, prioritairement, le bon avancement des missions ainsi que la priorisation des tâches et, dans une moindre mesure, les difficultés liées au travail ainsi que les situations individuelles.

•    48 % des répondants ont cependant un sentiment de moindre efficacité au travail (parmi lesquels les personnes ne pratiquant pas le télétravail auparavant sont surreprésentés).

•    50 % s’estiment, par ailleurs, plus fatigués qu’à l’accoutumée – sans lien avec la charge de travail perçue (et, parmi eux, davantage de femmes et de manageurs).

•    45 % ont le sentiment de travailler « plus » que d’ordinaire (dont une proportion plus importante de manageurs) ; tandis que 36 % ont le sentiment de travailler moins.

Quels enseignements ?

Dans un contexte difficile, les encadrants semblent donc développer certaines pratiques-clés du management à distance que sont l’information, l’animation d’équipe ou encore la priorisation des activités. Il semble cependant utile de les appuyer pour qu’ils puissent mieux prendre en compte les sentiments de fatigue et d’inefficacité qu’expriment près de la moitié des répondants. Ces résultats invitent en particulier à renforcer les pratiques managériales en matière d’écoute des situations individuelles, d’appui à l’articulation des temps de vie, de partage du sens au travail. Ils incitent également à outiller les manageurs en matière de régulation de la charge – un sujet qui se place, dans notre consultation, au 6e rang seulement des thèmes abordés lors des échanges manageur-salarié.

>> Priorisation des tâches, qualité des relations de travail, volonté de poursuivre le télétravail après la crise, retrouvez l’ensemble des résultats de la consultation sur le télétravail.

Méthode de recueil des données

Attention, cette consultation n’est pas un sondage. Le questionnaire n’a pas été adressé à un échantillon représentatif de la population mais diffusé largement. Les résultats présentés ici sont issus des 4152 premiers questionnaires complétés entre le 8 et le 15 avril 2020. La consultation se poursuit

close