Qualité de vie au Travail ·  PENIBILITE ·  RPS ·  AGES ·                                                                  

TMS ·  CHSCT ·  EGALITE F/H ·  ABSENTEISME ·  TUTORAT ·                                                       

SAP ·  IAA ·  AGRICULTURE ·  LOGISTIQUE ·  HOPITAL                                                        

e-transformation ·  Professionnalisation ·  CONCEPTION ·  Reconnaissance                                                       

Tous les thèmes

Accueil
Réseau Anact-Aract
Services
Actualité
Cas et accords
Dossiers
Publications
Vidéos
International
Presse
Contacter l'Anact
Agence nationale
pour l'amélioration des conditions de travail
Augmenter la taille du texte
Réduire la taille du texte
|
|
Drapeau Anglais

DOSSIER

Faire de la reconnaissance un levier de la performance et du bien-être au travail

Faire de la reconnaissance un levier de la performance et du bien-être au travail

Introduction

Exigences économiques renforcées, pilotage par les objectifs et les résultats, impératif d'innovation, évolutions organisationnelles permanentes, tel est le quotidien de la majorité des entreprises et de leurs collaborateurs. Dans cet environnement, les managers ont besoin d’un engagement supplémentaire de leurs équipes, se traduisant par une recherche accrue d’autonomie, de responsabilité et d’initiative de la part des salariés.

Or la reconnaissance est un levier fort de l’engagement au travail. A contrario, la faible reconnaissance des efforts, le déni des difficultés, sont autant de causes de démobilisation, de mal-être, et de contre-performance productive. Des atteintes à la santé sont même possibles.

Tout le monde a donc intérêt à s’emparer de la question de la reconnaissance. Mais comment ? Nombreux sont les dirigeants de PME, les DRH, les managers, les représentants du personnel à se sentir démunis face à la question : peur d’ouvrir une boite de Pandore ; crainte de dépasser le champ professionnel ; représentation d'une rémunération comme seule réponse adéquate alors même que les marges de manœuvres sont réduites.

Pourtant, la reconnaissance au travail ne se limite pas aux seuls aspects monétaires. Certes, il s'agit d'un volet important, qu'il convient de traiter. Mais la reconnaissance concerne d’abord les relations de travail, le management, l’organisation, le développement des compétences et la formation. Elle réfère à des attentes multiples que chacun exprime dans l’entreprise, depuis sa place dans le travail jusqu’à la reconnaissance sociale qui en découle.

Traiter de la reconnaissance en lien avec la performance

Malgré cette complexité, on peut agir. A une double condition : d'abord, ne pas tomber dans une approche trop psychologisante et individuelle, car la reconnaissance est affaire de lien social ; ensuite, éviter une approche du « tout gestionnaire », car la reconnaissance comporte des éléments tout autant symboliques que factuels.

Au coeur de la démarche proposée par le réseau ANACT, une conviction : la reconnaissance au travail doit être traitée en lien avec la performance. L'expérience montre, en effet, que traiter de la reconnaissance au travail gagne à se faire en la mettant en lien avec les questions de performance et de santé économique de l’entreprise. Si tel n’est pas le cas, le risque est grand de tomber dans le piège d’une vision idéalisée et éloignée des réalités.

La méthodologie développée par le réseau ANACT

Pour outiller les acteurs d’entreprises dans la mise en place d'une politique de reconnaissance, le réseau Anact propose une démarche élaborée en capitalisant sur l'accompagnement de dizaines d'organisations sur le sujet. Au coeur de cette démarche, un outil d’appréciation des pratiques à mettre en oeuvre dans le cadre d’une démarche concertée : le diagnostic performance-reconnaissance.

Dix grands thèmes d’interrogation ont été identifiés pour ce diagnostic, déclinés en deux ou trois questions chacun : l’entreprise responsabilise-t-elle les salariés dans des conditions acceptables ? Leur permet-elle d’innover, de voir le sens de leur travail ? Les relations favorisent-elles la coopération et la reconnaissance mutuelle ? Les systèmes de gestion des ressources humaines favorisent-ils la valorisation des compétences, leur « juste » rétribution et leur développement ?

La confrontation des points de vue, la mise à jour d’écarts de représentation entre les acteurs, permettent ensuite à une entreprise et à ses managers d’identifier des actions prioritaires. Puis de construire un plan d'action.

Un guide et un dossier pour l'action

En complément de ce dossier, le réseau ANACT propose le guide "Agir sur... la reconnaissance au travail". Ces deux produits se complètent, le guide permettant notamment un approfondissement théorique et la présentation d'études de cas. Leur ambition commune est d'aider les managers, DRH, partenaires sociaux et salariés à trouver les compromis adaptés à leur entreprise pour renforcer le sentiment de reconnaissance et de bien être au travail.

 

Les responsables du projet "Reconnaissance au travail"

Après un DESS de psychologie et une formation CNAM en gestion du personnel, Christèle Pierre a travaillé huit ans à l’AFPA sur l’orientation des adultes, la formation et le recrutement. Elle occupe aujourd’hui un poste de chargée de mission à l’ARACT de Franche Comté, qui la fait intervenir auprès des PME de la région sur des problématiques conditions de travail.
En savoir plus sur Christèle Pierre ...
Patrick Conjard, chargé de mission au sein du  département CTE de l'ANACT, est responsable du projet "management du travail" du réseau ANACT. Diplomé d'un DESS d’ingénierie de formation, ancien responsable emploi-formation dans un grand groupe industriel, il est co-auteur de l’ouvrage Agir sur la professionnalisation.
En savoir plus sur Patrick Conjard ...
 
 

VU DANS LES MEDIAS

vignette Concilier les temps : les conciergeries d'entreprise

Aux Etats-Unis, une entreprise sur trois dispose d'un concierge pour soulager ...

vignette Sage-femme : un métier en mal de reconnaissance

Le 13h de TF1 du 9 mars 2009 proposait un sujet sur le métier de sage femme. ...

vignette Les théories de la reconnaissance

Tous reconnus ! Tel paraît être le mot d'ordre contemporain, qui ...

QUIZZ

Quizz reconnaissance

PUBLICATIONS


L'évolution des compétences et les relations dans le métier de la coiffure

Ce guide est un outil qui présente de manière synthétique des actions pour renforcer la qualité de vie au travail da...

  couverture publication

GPEC. Un guide pour les offices de tourisme

Ce guide destiné aux professionnels est le fruit d’une démarche collective d’accompagnement à la Gestion Pr&eac...

  couverture publication

Actes du colloque ''L'entretien d'évaluation : outil de reconnaissance, à quelles conditions ?''

Mardi 8 novembre 2011, Ecully conférence EM Lyon Business School / Anact, Actes de la conférence...

 

Dynamiser les compétences : une opportunité pour l'entreprise et le salarié

E-learning sur la gestion et le développement des compétences

Dynamiser les compétences : une opportunité pour l'entreprise et le salarié
La démarche GPS

GPS est un outil de management permettant de mesurer la satisfaction des salariés sur 4 grands thèmes.

La démarche GPS

ReseauCompetences.fr

Avec l'appui de l'ARACT de la région Centre, un site pour découvrir la gestion des compétences en PME.

ReseauCompetences.fr
DemarcheCompetence.com

Des expériences et des outils pour mettre en oeuvre une démarche compétence venus des Pays de la Loire.

DemarcheCompetence.com