Qualité de vie au Travail ·  PENIBILITE ·  RPS ·  AGES ·                                                                  

TMS ·  CHSCT ·  EGALITE F/H ·  ABSENTEISME ·  TUTORAT ·                                                       

SAP ·  IAA ·  AGRICULTURE ·  LOGISTIQUE ·  HOPITAL                                                        

e-transformation ·  Professionnalisation ·  CONCEPTION ·  Reconnaissance                                                       

Tous les thèmes

Accueil
Réseau Anact-Aract
Services
Actualité
Cas et accords
Dossiers
Publications
Vidéos
International
Presse
Contacter l'Anact
Agence nationale
pour l'amélioration des conditions de travail
Augmenter la taille du texte
Réduire la taille du texte
|
|
Drapeau Anglais

Michel Sapin prend la tête d'un ministère du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social

Publié le 21-MAY-12 par ANACT | picto imprimante Imprimer
Michel Sapin remplace Xavier Bertrand rue de Grenelle, et devient donc le nouveau ministre de tutelle du réseau ANACT. Ce proche de François Hollande aura la responsabilité d'un ministère englobant le travail, l’emploi, la formation professionnelle et le dialogue social.

Michel Sapin est né le 9 avril 1952 à Boulogne-Billancourt. Après des études dans un lycée parisien, il entre à l'École normale supérieure, puis à l'ENA en 1978. Une promotion Voltaire qui compte parmis ses membres François Hollande, Ségolène Royal et Dominique de Villepin. A sa sortie de l'ENA, il choisit comme affectation le tribunal administratif de Paris.

En 1975, il adhère au Parti socialiste. Entre 1981 et 1986, il est député de l'Indre, puis secrétaire (1983-1984) et vice-Président de l'Assemblée nationale (1984-1985). Il est élu député des Hauts-de-Seine en 1986, puis réélu en 1988. Cette même année, il devient président de la commission des lois.

De 1989 à 1994, il est membre du conseil municipal de Nanterre. De 1992 à 1994, il fait partie du conseil régional d'Ile-de-France. Il devient maire d'Argenton-sur-Creuse en 1995-2001 et en 2002-2004. Depuis 2004, il est le premier adjoint du maire.

De 1998 à 2000, puis de 2004 à 2007, il assure la présidence du Conseil Régional du Centre. A ce titre, il soutiendra plusieurs initiatives impulsées par l'ARACT Centre, dont celle concernant le rôle des partenaires sociaux dans l'anticipation des mutations économiques.

Michel Sapin devient en 1991 ministre délégué chargé de la Justice, avant d'endosser le ministère de l'Économie et des Finances entre 1992 et 1993. De son passage à cette fonction, il laisse une loi dite "loi Sapin", promulguée en janvier 1993, luttant contre la corruption : les plafonds de dépense sont diminués, les moyens d'enquête sur les malversations renforcés, la transparence des comptes des partis accentuée.

Après l'élection de François Hollande à la présidence de la République, il est nommé le 16 mai 2012 ministre du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Plusieurs chantiers prioritaires attendent la nouvelle équipe : la hausse du Smic, le retour partiel à la retraite à 60 ans, la suppression par le Conseil constitutionnel des dispositions concernant le harcelement sexuel. Et bien sur le recul du chomage.

Pour en savoir plus :

- la fiche de Michel Sapin sur le site de l'Assemblée nationale
- la fiche de Michel Sapin sur Wikipedia
- Article de L'entreprise.fr "Les premiers dossiers du nouveau ministre du travail"

 

Sources : Wikipedia, Nouvel observateur, ministère du Travail | Crédits photo : ministère du Travail

 

 

A LIRE EGALEMENT

fleche gauche
fleche droite

Sur le même thème


 

PUBLICATIONS


La mixité dans l'entreprise pour améliorer conditions de travail et performance

Et si ouvrir à tous, femmes et hommes, l’accès à tous les emplois, permettait à la fois d’améliorer la qualité des conditions de travail et l’efficaci...

  couverture publication

guide pour lm'action

Les entreprises artisanales de la région Picardie doivent faire face à de nouveaux enjeux liés aux mutations économiques et sociales. C’est pourquoi, ...

  couverture publication

La démarche GPS

GPS est un outil de management permettant de mesurer la satisfaction des salariés sur 4 grands thèmes.

La démarche GPS

Autres regards


Le télétravail a le vent en poupe dans les régions rurales Le télétravail a le vent en poupe dans les régions rurales

En France le télétravail ne concernerait que 7% des actifs contre 25% ...

Une expo qui concilie design et ergonomie Une expo qui concilie design et ergonomie

L’ARACT Champagne Ardennes s’est associée à l’Ecole ...


REVUE DE WEB


Vivre pour travailler… ou travailler pour vivre ? 14-JAN-13 ~ lemonde.fr [blog]  
Afterworks: métro, boulot, apéro 06-DEC-12 ~ lemonde.fr  
Le DRH du XXI ème siècle 29-NOV-12 ~ lenouveleconomiste.fr  

DOCUMENTS DE REFERENCE


Du télétravail au travail mobile : un enjeu de modernisation de l’économie française

Le télétravail est une forme d’organisation du travail qui a concrètement émergé dans le courant des années quatre vingt dix. Il en était ...

  couverture

En 2007, le salaire était la première source d’insatisfaction vis-à-vis de l’emploi

D'après une étude de l'INSEE, en 2007, parmi les critères d’appréciation de leur emploi par les salariés, le salaire est la première ...

  couverture