Qualité de vie au Travail ·  PENIBILITE ·  RPS ·  AGES ·                                                                  

TMS ·  CHSCT ·  EGALITE F/H ·  ABSENTEISME ·  TUTORAT ·                                                       

SAP ·  IAA ·  AGRICULTURE ·  LOGISTIQUE ·  HOPITAL                                                        

e-transformation ·  Professionnalisation ·  CONCEPTION ·  Reconnaissance                                                       

Tous les thèmes

Accueil
Réseau Anact-Aract
Services
Actualité
Cas et accords
Dossiers
Publications
Vidéos
International
Presse
Contacter l'Anact
Agence nationale
pour l'amélioration des conditions de travail
Augmenter la taille du texte
Réduire la taille du texte
|
|
Drapeau Anglais

Les premiers résultats de l'enquête AGRICAN sur les cancers chez les agriculteurs

Publié le 24-FEB-12 par ANACT | picto imprimante Imprimer
180 000 personnes participent actuellement en France à l'enquête de cohorte AGRICAN (AGRIculture et CANcer), piloté par la MSA. Les premiers résultats montrent des agriculteurs en meilleure santé que le reste de la population française.
Image d'illustration de l'article

Au cours des 25 dernières années, le nombre de nouveaux cas de cancers a considérablement augmenté en France (+ 90 %). Depuis 2004, ils sont même devenus la première cause de décès chez l’homme (un décès sur trois) et la deuxième chez la femme. On estime pourtant que la prévention pourrait éviter 50 à 80 % des nouveaux cas de cancers. 

Les données disponibles sur le risque de cancer professionnel spécifique au milieu agricole sont insuffisantes. Représentant entre 10 et 15 % de la population française (plus d’un million de personnes travaillant sur quelque 500 000 exploitations agricoles et autant de retraités), les agriculteurs connaîssent des risques professionnels particuliers : chimiques (pesticides, engrais...), physiques (ultraviolets, accidents mécaniques...) et biologiques (virus animaux, moisissures...) pouvant nuire à la santé.

Une première étude de cohorte menée en 1995 sur le risque de cancer en milieu agricole avait démontré que les agriculteurs ont une plus longue espérance de vie que la population générale, et que le risque de cancer global était plus faible. Certains cancers (peau, rein, ganglions et prostate chez les hommes et ganglions et sein chez les femmes) étaient cependant plus fréquents, sans que l’on ait clairement identifié les facteurs en cause : accès au soin, mode de vie, risque professionnel...

La cohorte Agrican

Pour en savoir plus, une nouvelle étude de cohorte "Agrican" a été lancée en 2005. Elle va permettre d'opérer un suivi longitudinal de la population agricole en activité ou à la retraite de 12 départements français disposant d’un registre de cancers : Calvados, Côte-d’Or, Doubs, Gironde, Isère, Loire-Atlantique, Manche, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Somme, Tarn et Vendée.

L’enquête a été proposée à la totalité des affiliés à la MSA résidant dans l’un de ces douze départements. Cette population (567 165 personnes) a reçu à partir de fin 2005 un questionnaire postal. Plus de 180 000 personnes ont répondu et sont incluses dans la cohorte. 

Les premiers résultats 

Les premiers résultats publiés montre à nouveau une plus grande espérance de vie que la population générale. Et ce quelle que soit la cause de décès : cancers, maladies circulatoires, maladies respiratoires...

En ce qui concerne les décès par cancer, l’analyse a montré une sous-mortalité nette ou modérée pour de nombreux cancers, notamment les cancers très liés au tabagisme (larynx, trachée, poumons, vessie...). Des tendances à des excès sont observées pour les mélanomes malins de la peau (augmentation de 1% chez les hommes et 6% chez les femmes), pour les cancers du sein chez les hommes (+ 123 %, mais ce cancer est très rare chez l’homme, 8 décès sont observés dans Agrican). Chez les femmes, des tendances à des excès sont aussi observées pour les cancers de l’œsophage (+ 8 %), de l’estomac (+ 5 %) et du sang (+ 2 %).

Les hommes utilisateurs de pesticides ont déclaré plus souvent une intoxication à un pesticide que les femmes utilisatrices, et ce quelle que soit l’activité agricole (8,7 % contre 5,1 %). Près de la moitié de ces intoxications (49,1 %) ont entraîné une consultation chez un professionnel de santé, voire une hospitalisation.

Une analyse des facteurs professionnels dès 2012

Ces premiers résultats ont été présentés le 16 septembre 2011 à Tours lors du Colloque de l'INMA sur le Cancer et Travail en agriculture. Ils seront mis à jour annuellement jusqu'en 2020. Dès 2012, AGRICAN devrait permettre d'obtenir les premiers résultats concernant le rôle des facteurs professionnels pour certains cancers en analysant les risques par secteur agricole.

 

Pour aller plus loin :

- Télécharger le rapport d'étape de l'enquête AGRICAN
- site de la MSA

 

Crédits photo : MSA

 

A LIRE EGALEMENT

fleche gauche
fleche droite

Sur le même thème


Prévention des risques professionnels Prévention des risques professionnels

Des dommages peuvent atteindre la santé physique ou mentale des salariés au cours de leur activité ...

PUBLICATIONS


Promouvoir la qualité de vie au travail des personnes atteintes de maladies chroniques

Ce guide de bonnes pratiques s’adresse principalement aux employeurs et aux responsables qui sont confrontés à la difficulté et à l’éventualité ...

  couverture publication

Pluridisciplinarité et maintien dans l'emploi en Aquitaine

Aujourd’hui, 80% des personnes atteintes de maladies chroniques évolutives travaillent. Pourtant, ces pathologies engendrent toujou...

  couverture publication

Handi.CAP

L'outil d'aide à la négociation sur l'emploi des travailleurs handicapés est proposée par L'ARACT Franche-Comté.

Handi.CAP
La démarche GPS

GPS est un outil de management permettant de mesurer la satisfaction des salariés sur 4 grands thèmes.

La démarche GPS

Autres regards


France 3 : lien bitume et cancer France 3 : lien bitume et cancer

Une entreprise de travaux publics est attaquée devant le TASS de Bourg ...

LCI | Tabagisme passif : un employeur condamné LCI | Tabagisme passif : un employeur condamné

A toulouse, la justice a reconnu pour la première fois un lien entre l'...


DOCUMENTS DE REFERENCE


Agir pour la prévention des cancers professionnels

Les cancers d’origine professionnelle constituent un problème de santé publique majeur : chaque année, les cas reconnus se comptent en milliers et ...

  couverture

Travail et produits chimiques : liaisons dangereuses

La prévention des cancers professionnels constitue une priorité majeure de la politique de santé publique et de santé au travail. C’est ...

  couverture