Qualité de vie au Travail ·  PENIBILITE ·  RPS ·  AGES ·                                                                  

TMS ·  CHSCT ·  EGALITE F/H ·  ABSENTEISME ·  TUTORAT ·                                                       

SAP ·  IAA ·  AGRICULTURE ·  LOGISTIQUE ·  HOPITAL                                                        

e-transformation ·  Professionnalisation ·  CONCEPTION ·  Reconnaissance                                                       

Tous les thèmes

Accueil
Réseau Anact-Aract
Services
Actualité
Cas et accords
Dossiers
Publications
Vidéos
International
Presse
Contacter l'Anact
Agence nationale
pour l'amélioration des conditions de travail
Augmenter la taille du texte
Réduire la taille du texte
|
|
Drapeau Anglais

Le « tiers-lieu », nouvel espace de travail

Publié le 20-JAN-12 par ANACT | picto imprimante Imprimer
Une étude sur le thème des "tiers-lieux" montre à quel point le travail au sein des troisièmes espaces s'est banalisé aujourd'hui. L'idée selon laquelle la flexibilité passe nécessairement par le travail à domicile pourrait être remise en cause.
Image d'illustration de l'article

Regus, un fournisseur d’espaces de travail flexibles, a publié en octobre 2011 les résultats d'une étude sur le thème des tiers-lieux. Menée auprès de 17 000 entreprises du monde entier, elle démontre que l'activité professionnelle au sein de ce nouveau type de lieux de travail gagne du terrain.

Les auteurs rappellent d'abord que l'idée de « tiers-lieux», un lieu où l'on passe une partie de notre vie professionnelle mais qui ne soit ni le domicile ni le bureau, a été introduite dès 1989 par Ray Oldenburg dans son ouvrage The Great Good Place.

Aujourd'hui, grâce aux avancées de la technologie sans fil, ce concept a évolué : il ne s'agit plus d'un simple espace social ou d'un lieu de divertissement, mais d'un espace de travail flexible destiné aux collaborateurs itinérants. Devant la multiplication de ces lieux de toute sorte (centres d'affaires, clubs, bibliothèques et lieux informels tels que des cafés), Regus a voulu approfondir le sujet, et analyser les besoins et usages des entreprises.

Les avantages des tiers-lieux

L’enquête révèle que les collaborateurs qui exercent leur métier au sein des tiers-lieux leur attribuent des avantages significatifs :

  • Pouvoir travailler dans un espace proche du domicile améliore de manière significative l'équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, la satisfaction au travail ainsi que la productivité.
  • La proximité des troisièmes espaces par rapport au domicile permet aux utilisateurs de réduire leur stress, de ne pas perdre de temps dans les transports, d'éviter les embouteillages et de réduire leur empreinte carbone.
  • La grande majorité des personnes interrogées ne souhaitent pas travailler à domicile, facteur d’isolation. Elles préfèrent travailler en compagnie d'autres personnes et profiter ainsi de la synergie et de l'émulation des autres actifs.
  • Le travail au sein des tiers-lieux permet aux sociétés de réduire leurs engagements immobiliers, d'utiliser de manière flexible des équipements sur demande, tout en conservant une forte image professionnelle.

Un portrait-robot des utilisateurs

Selon l'étude Régus, 72 % des salariés travaillant au sein des tiers-lieux ont généralement recours aux centres d'affaires pour tout ou partie de leur temps de travail. 73 % de ces mêmes utilisateurs passent trois jours ou plus par semaine dans un centre d'affaires, et 70 % trouvent que ces centres favorisent plus la productivité que des lieux informels.

Les collaborateurs ayant adopté le numérique sont issus de toutes les catégories d'âge ; l'étude n'a pas établi de corrélation entre l'utilisation des tiers-lieux et l'âge des utilisateurs.

Selon le professeur Ziona Strelitz, qui a rédigé ce rapport : « Les conditions technologiques, économiques et sociales actuelles créent des opportunités pour chacun et présentent de nouveaux enjeux pour les entreprises. Les entreprises doivent ainsi relever un défi majeur : attirer et capter des talents. Le travail au sein des troisièmes espaces, lorsqu'il améliore la qualité de travail, va dans le sens de ce programme. »

Pour aller plus loin :

- Télécharger l'étude "Why place still matters in the digital age: Third place working in easy reach of home"
- Accès au site de Régus

 

Sur le même thème


Réussir son projet système d'information : l'enjeu des conditions de travail Réussir son projet système d'information : l'enjeu des conditions de travail

En France, plus d’une entreprise sur deux rencontre des difficultés importantes dans la mise en ...

PUBLICATIONS



La conduite de projets d'investissements en PME/PMI

Le Conseil Régional de Picardie et le CESTP-ARACT, en partenariat avec l’ANACT, ont souhaité mieux répondre aux besoins des entreprises qui s'engagent...

  couverture publication

Négocier le télétravail

L'Obergo propose 5 fiches pédagogiques d'aide à la négociation des accords et contrats sur le télétravail

Négocier le télétravail
Stress au travail et RPS : de quoi parle-t-on ?

Outil de sensibilisation des acteurs de l'entreprise à la prévention des RPS

Stress au travail et RPS : de quoi parle-t-on ?

Autres regards


France Info : le smartphone, nouvelle forme d’esclavage pour les salariés France Info : le smartphone, nouvelle forme d’esclavage pour les salariés

France Info consacre cette journée du 2 mai à la question du travail. ...

La Picardie, terre d'accueil des travailleurs du langage La Picardie, terre d'accueil des travailleurs du langage

En France, ils sont au moins 250.000 téléconseillers. En ...


DOCUMENTS DE REFERENCE


L’impact des TIC sur les conditions de travail

Le développement des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans le monde professionnel a été rapide et massif. ...

  couverture

Le développement du télétravail dans la société numérique de demain

En réponse à la demande de la secrétaire d'État chargée de la Prospective et du Développement de l'économie numérique, d'une étude sur le ...

  couverture